Conférence de presse du 24 mars 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/03/24

Q : La 3e Conférence internationale des donateurs pour soutenir la situation humanitaire en Syrie se tiendra bientôt. La Chine y sera-t-elle représentée ?

R : Le 31 mars, la 3e Conférence internationale des donateurs pour soutenir la situation humanitaire en Syrie aura lieu au Koweït. L’Ambassadeur Gong Xiaosheng, Envoyé spécial de la Chine pour la question du Moyen-Orient, y participera sur invitation.

Les conflits en Syrie ont infligé de terribles souffrances au peuple syrien. Et la situation humanitaire en Syrie reste préoccupante. La communauté internationale doit observer les principes de la neutralité et de l’équité, se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies, respecter les principes directeurs de l’ONU relatifs à l’assistance humanitaire et accroître l’aide humanitaire à la Syrie. Dans le même temps, il convient de multiplier les efforts de médiation pour que les différentes parties syriennes cessent rapidement les hostilités et les actes de violence, s’engagent, par le dialogue et les négociations, sur une voie médiane qui correspond aux réalités nationales de la Syrie et qui tient compte des intérêts des uns et des autres, et règlent au plus tôt la question syrienne par des moyens politiques. Voilà la solution fondamentale pour apaiser la situation humanitaire en Syrie.

La Chine joue depuis toujours un rôle constructif dans la recherche d’une solution politique à la question syrienne. Nous avons accordé dans la mesure de nos possibilités, à plusieurs reprises et par divers canaux, des matériels et aides humanitaires au peuple syrien et aux réfugiés syriens dans d’autres pays. Nous continuerons de faire ainsi.

Q : Le dirigeant de Taiwan Ma Ying-jeou s’est rendu à Singapour pour rendre un dernier hommage à l’ancien Premier Ministre singapourien Lee Kuan Yew. Taiwan et Singapour n’ayant pas de relations diplomatiques, la Chine a-t-elle exprimé son mécontentement à la partie singapourienne ?

R : Nous avons noté les informations concernées. M. Lee Kuan Yew était attaché à la politique d’une seule Chine et a travaillé activement pour promouvoir le développement des relations entre les deux côtés du Détroit de Taiwan. Nous y exprimons notre appréciation. Notre position sur le développement de relations entre Taiwan et les pays avec qui la Chine a établi des relations diplomatiques est constante et claire. Nous avons la conviction que la partie singapourienne traitera la question relative à Taiwan de manière prudente et adéquate conformément au principe d’une seule Chine.

Q : Selon des sources, la Chine a invité le Premier Ministre japonais Shinzo Abe aux activités de commémoration du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l’agression japonaise prévues en septembre prochain. Pourriez-vous le confirmer ?

R : Nous avons déjà présenté à plusieurs reprises des informations sur l’organisation par le gouvernement chinois en septembre prochain des activités de commémoration du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l’agression japonaise et de la Guerre mondiale anti-fasciste. Nous avons lancé l’invitation aux dirigeants de tous les pays et organisations internationales concernés.

Q : La 18e Rencontre des Représentants spéciaux pour la question frontalière sino-indiennes’est récemment tenue à New Delhi. Quels sujets ont été abordés ? Quelles nouvelles initiatives ont été avancées ? Le Conseiller d’Etat Yang Jiechi et le Conseiller à la sécurité nationale Ajit Doval ont-ils parlé de la visite prochaine du Premier Ministre Narendra Modi en Chine et des relations économiques et commerciales sino-indiennes ?

R : Les 23 et 24 mars, la 18e Rencontre des Représentants spéciaux pour la question frontalière sino-indienne s’est tenue à New Delhi. Le Représentant spécial chinois et Conseiller d’Etat Yang Jiechi et le Représentant spécial indien et Conseiller à la sécurité nationale Ajit Doval ont eu des échanges de vues approfondis sur la question fronalière et des consultations stratégiques sur les relations sino-indiennes et les questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Concernant les relations sino-indiennes, les deux parties ont rappelé que la Chine et l’Inde, voisins importants l’une pour l’autre, étaient les deux plus grands pays en développement et les deux pays émergents les plus dynamiques dans le monde. Le développement des relations sino-indiennes touche au bien-être des peuples des deux pays ainsi qu’à la paix et au développement dans la région et dans le monde. Les deux parties doivent travailler de concert pour promouvoir leur coopération pragmatique dans différents domaines, renforcer davantage leur coordination et concertation dans les affaires internationales et régionales, construire ensemble un partenariat pour le développement plus étroit et apporter une plus grande contribution à la paix et au développement dans le monde.

Les deux parties estiment que lors de la visite réussie du Président Xi Jinping en Inde en septembre dernier, les dirigeants des deux pays ont fixé l’orientation à suivre et élaboré une planification pour la coopération stratégique sino-indienne dans les cinq à dix ans à venir. Les deux parties œuvreront ensemble à mettre en œuvre les consensus importants dégagés entre les deux dirigeants, à maintenir l’élan des échanges de visites de haut niveau et à faire avancer sans cesse le partenariat de coopération stratégique sino-indien.

Quant à la question frontalière, le Conseiller d’Etat Yang Jiechi et le Conseiller à la sécurité nationale Ajit Doval ont fait le bilan des progrès obtenus ces dernières années lors des rencontres des représentants spéciaux, et souligné leur volonté de continuer à promouvoir, sur la base des acquis et des consensus obtenus, le processus des négociations-cadre dans le bon sens en partant de l’intérêt général des relations bilatérales et de l’intérêt à long terme des deux peuples. Les deux parties ont réaffirmé leur engagement à gérer adéquatement les litiges en attendant le règlement de la question frontalière afin de préserver ensemble la paix et la tranquillité dans la région frontalière.

Q : Récemment, une cour de justice thaïlandaise a ouvert un procès contre 17 Ouïgours. La Chine demande-t-elle à la partie thaïlandaise de les rapatrier en Chine ?

R : Je n’en dispose pas d’informations concrètes. Nous avons indiqué à maintes reprises que l’immigration illégale perturbait l’ordre normal des échanges humains entre différents pays et nuisait aux intérêts communs de la communauté internationale. Renforcer la coopération et la communication en la matière et préserver ensemble l’ordre normal et légitime du mouvement des personnes correspondent aux intérêts communs des pays concernés. Nous entendons continuer à renforcer la coopération et la communication avec les pays concernés en la matière.

Suggest To A Friend
  Print