Conférence de presse du 27 octobre 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang
2016/10/27

Sur l’invitation du Premier Ministre du Conseil des Affaires d’État Li Keqiang, le Premier Ministre malaisien Najib Razak effectuera une visite officielle en Chine du 31 octobre au 6 novembre.

Durant sa visite, le Premier Ministre malaisien aura des rencontres et entretiens avec le Président Xi Jinping, le Premier Ministre Li Keqiang et le Président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale Zhang Dejiang. Les dirigeants des deux pays procéderont à des échanges de vues approfondis sur les relations bilatérales et les questions d’intérêt commun et assisteront ensemble à la cérémonie de signature des accords de coopération bilatérale.

La Malaisie est un important partenaire voisin de la Chine. Ces dernières années, les relations sino-malaisiennes ont maintenu un développement sain, stable et rapide. Les échanges de visites de haut niveau ont été fréquents, la coopération pragmatique a progressé en profondeur dans les domaines de l’économie, du commerce, de l’investissement et de la finance, et les échanges humains et culturels se sont intensifiés chaque jour davantage.

Le Premier Ministre Najib Razak a effectué plusieurs visites en Chine. Il s’agit cette fois-ci de sa troisième visite dans notre pays en tant que Premier Ministre malaisien. La Chine et la Malaisie accordent toutes une haute importance à cette visite qui, nous en sommes convaincus, permettra aux deux pays d’accroître davantage la confiance stratégique et l’amitié et de porter ensemble le partenariat global stratégique sino-malaisien à de nouveaux paliers.

Q : Selon des médias japonais, un officiel du gouvernement japonais a affirmé que durant la visite du Président philippin Rodrigo Duterte au Japon, les deux pays avaient été parvenus à un consensus sur le respect de la sentence de l’arbitrage concernant la Mer de Chine méridionale. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Comme nous l’avons indiqué à plusieurs reprises, durant la visite du Président Rodrigo Duterte en Chine, les dirigeants chinois et philippin ont eu d’amples échanges sur de nombreuses questions et dégagé beaucoup de consensus, y compris celui de se concentrer sur la coopération, de mettre de côté les divergences et d’œuvrer ensemble pour ramener la question de la Mer de Chine méridionale sur la voie du règlement par les négociations et consultations bilatérales, ce qui est écrit clairement et précisément dans les bulletins d’information publiés à l’issue des entretiens et des rencontres et dans la déclaration conjointe adoptée par les deux parties. La Chine et les Philippines sont également d’avis que le consensus susmentionné est à la fois bénéfique pour les deux pays et les deux peuples et représente également une bonne nouvelle pour la paix, la stabilité et le développement dans la région. Nous avons aussi noté que les déclarations publiques faites par le Président Rodrigo Duterte durant son séjour au Japon sont dans l’ensemble cohérentes avec ses déclarations faites en Chine. À mon avis, pour comprendre exactement la position du gouvernement philippin, il est plus crédible d’écouter les déclarations faites par le dirigeant philippin lui-même.

Actuellement, grâce aux efforts communs des parties concernées, y compris la Chine et les Philippines, la situation en Mer de Chine méridionale évolue positivement vers l’apaisement. Les différentes parties concernées œuvrent ensemble pour traiter adéquatement la question de la Mer de Chine méridionale par voie de dialogue et consultation. C’est ce que la grande majorité des pays de la région ressent et souhaite. Si certains pays se font encore des illusions irréalistes, nous leur conseillons d’y renoncer au plus tôt.

Q : Les gardes-côtes américains viennent d’annoncer la suspension des recherches du navigateur chinois de voile Guo Chuan qui n’était pas à bord du trimaran retrouvé. Quel est votre commentaire à ce sujet ? Êtes-vous satisfait des opérations du sauvetage de la partie américaine ?

R : Nous avons noté les informations concernées. Le 25 octobre, heure locale, le navigateur professionnel chinois Guo Chuan a perdu le contact avec son équipe au sol durant sa traversée du Pacifique à la voile sans escale en solitaire, à environ 500 milles marins au nord-ouest d’Hawaï. Ayant appris cette information, le Consulat général de Chine à Los Angeles a immédiatement contacté le Centre de sauvetage en mer des gardes-côtes américains à Hawaï et coordonné énergiquement les opérations de recherche et de secours. La partie américaine a envoyé plusieurs avions de secours et deux navires militaires dans la zone maritime concernée pour des opérations de secours.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore trouvé Guo Chuan. Le Ministère des Affaires étrangères et le Consulat de Chine à Los Angeles suivent de très près l’évolution de la situation et continuent à coordonner le travail concerné. De nouvelles informations, s’il y en a, seront communiquées à temps.

Q : Le Président philippin Rodrigo Duterte en visite au Japon a affirmé lors de son entretien avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe que concernant les questions maritimes, les Philippines seront du côté du Japon. Comment y réagissez-vous ?

R : J’ai déjà parlé de ce sujet en répondant à la première question. Les bulletins d’information et la déclaration conjointe sino-philippine concernés contiennent des éléments clairs et précis sur les déclarations faites par le Président Rodrigo Duterte lors de sa visite en Chine. À notre connaissance, les déclarations concernées du Président Rodrigo Duterte au Japon sont, on peut le dire, dans l’ensemble cohérentes avec celles qu’il a faites en Chine.

Suggest To A Friend
  Print