Conférence de presse du 8 novembre 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang
2016/11/08

Bonjour à tous ! Aujourd'hui, c'est la journée nationale des journalistes. J'adresse mes vœux de fête à tous les journalistes chinois et les correspondants de la presse étrangère. Dans le même temps, je voudrais souhaiter la bienvenue aux amis journalistes de la région de Mandalay du Myanmar. Bonne fête à vous aussi !

Q : La 22e session de la Conférence des Parties à la CCNUCC (COP22), la 12e session de la Conférence des Parties agissant en tant que réunion des Parties au Protocole de Kyoto (CMP12) et la première session de la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties à l'Accord de Paris (CMA1) se tiennent du 7 au 18 novembre à Marrakech, au Maroc. Quels sont les principaux sujets de discussion ? Qui sera à la tête de la délégation chinoise ? Qu'attendez-vous de cet événement ?

R: La Conférence de Marrakech, première conférence des Nations-Unis sur le changement climatique après l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris, est l'occasion de célébrer l'entrée en vigueur de cet accord et de tenir la CMA1. À ce que je sache, la conférence discutera des éléments clés des négociations sur la mise en œuvre de l'Accord de Paris, de l'augmentation des efforts pour la période pré-2020, du financement pour le climat et du renforcement des capacités. Le Représentant spécial de la Chine pour le changement climatique Xie Zhenhua et le Vice-Ministre des Affaires étrangères Liu Zhenmin participeront à cette conférence à la tête de la délégation chinoise.

Nous espérons que les différentes parties pourront participer, sur la base de l'équité, des responsabilités communes mais différenciées et des capacités respectives et dans un esprit coopératif et pragmatique, aux travaux de la conférence afin d'en assurer le succès. Nous souhaitons que les différentes parties prennent part, toujours dans le même esprit au nouveau processus de gouvernance climatique mondiale. Et nous espérons que la conférence permettra de réaliser des progrès en matière d'élaboration de la feuille de route et du calendrier pour les négociations de suivi sur la mise en œuvre de l'Accord de Paris, d'encouragement à une mise en œuvre active et concrète des contributions prévues déterminées au niveau national, d'augmentation des efforts pour la période pré-2020 et d'aide aux pays en développement pour le renforcement des capacités dans la lutte contre le changement climatique. La Chine continuera à jouer un rôle actif et constructif pour le succès de la Conférence de Marrakech. En marge de la Conférence, la partie chinoise organisera des activités parallèles sous diverses formes pour échanger avec les autres parties des expériences en matière de lutte contre le changement climatique.

Q : Selon la déclaration du 7 novembre du porte-parole du Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni, la partie britannique reconnaît le pouvoir du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN) d'interpréter la Loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong, mais se préoccupe du timing de l'interprétation. Le porte-parole du Département d'État américain a également tenu des propos irresponsables sur cette interprétation de la loi. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Hier, après l'adoption par le Comité permanent de l'APN de l'interprétation de l'article 104 de la Loi fondamentale de Hong Kong, les départements compétents ont déjà donné publiquement une explication détaillée de la nécessité et de l'importance de cette interprétation, et ici, je n'y reviens plus.

Je tiens à souligner que Hong Kong est une région administrative spéciale de la Chine et que les affaires de Hong Kong relèvent totalement des affaires intérieures de la Chine. En interprétant la Loi fondamentale de Hong Kong, le Comité permanent de l'APN exerce le pouvoir que lui est confié la Loi fondamentale et assume sa responsabilité constitutionnelle. Cela relève totalement de la souveraineté de la Chine et aucun pays étranger n'a le droit de s'y ingérer. Comme vous l'avez vu, depuis un certain temps, des « indépendantistes de Hong Kong » tentent de diviser la Chine et cherchent du soutien à l'extérieur. Leur comportement pervers est la plus grande menace pour « un pays, deux systèmes ». Nous demandons à tous les pays concernés d'honorer l'engagement qu'ils ont pris publiquement, de faire preuve de prudence en paroles et en actes, de s'abstenir de toute ingérence dans les affaires intérieures de la région administrative de Hong Kong et de tout soutien aux « indépendantistes de Hong Kong ».

Q : Nous avons noté la tenue aujourd'hui à Beijing du Séminaire informel de l'ASEM sur les droits de l'homme. Pourriez-vous nous en présenter des informations ?

R : Le 16e Séminaire informel de l'ASEM sur les droits de l'homme se tient à Beijing du 8 au 11 novembre. Placé sous le thème « Personnes handicapées et droits de l'homme », ce séminaire réunit une centaine de représentants des gouvernements, du milieu académique et des organisations non gouvernementales des pays membres de l'ASEM.

Le gouvernement chinois accorde une grande importance à la protection des droits et intérêts des personnes handicapées. Nous nous engageons activement dans les échanges et coopération internationaux dans ce domaine et espérons que ce séminaire contribuera activement à la cause des personnes handicapées en Asie, en Europe et dans le monde entier.

Suggest To A Friend
  Print