Conférence de presse du 26 décembre 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/12/26

Le 26 décembre, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre des Affaires étrangères et des communautés de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe Urbino Botelho ont signé à Beijing, au nom de leurs pays respectifs, le Communiqué conjoint entre la République populaire de Chine et la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe sur le rétablissement des relations diplomatiques. Les deux gouvernements ont décidé de rétablir des relations diplomatiques au niveau d'ambassadeur dès le jour de la signature du communiqué conjoint.

Le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et Sao Tomé-et-Principe constitue une volonté commune des deux peuples, s'inscrit dans l'intérêt fondamental des deux pays et des deux peuples, et montre que le principe d'une seule Chine correspond à l'aspiration de tous et au courant de notre temps et à la tendance générale qu'est l'amitié sino-africaine. Nous saluons le retour de Sao Tomé-et-Principe dans la grande famille de l'amitié sino-africaine et entendons développer et approfondir avec Sao Tomé-et-Principe, sur la base des cinq principes de la coexistence pacifique et du principe d'une seule Chine, les relations d'amitié et de coopération dans les différents domaines, au grand bénéfice des deux peuples.

Q : Comment envisagez-vous les relations bilatérales après le rétablissement des relations diplomatiques avec Sao Tomé-et-Principe ?

R : Nous saluons la réintégration de Sao Tomé-et-Principe dans la grande famille de l'amitié sino-africaine. À midi, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue santoméen Urbino Botelho ont eu un entretien sincère, amical et fructueux et des échanges de vues approfondis sur le développement des relations sino-santoméennes et sont parvenus à de larges consensus. Comme l'ont convenu les deux parties, le principe d'une seule Chine constitue le préalable et le fondement politique du développement des relations entre les deux pays. Les deux parties doivent intensifier les échanges humains, accroître la confiance politique mutuelle, faire progresser de manière ordonnée la coopération dans les trois domaines prioritaires que sont l'agriculture, la pêche et le tourisme, promouvoir la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé, mener d'amples échanges tant dans les domaines tels que la culture, l'éducation, la santé, qu'entre les jeunes, les femmes et les médias, renforcer la connaissance mutuelle et l'amitié entre les deux peuples et consolider la base populaire de l'amitié sino-santoméenne. Nous sommes convaincus que le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et Sao Tomé-et-Principe correspond aux intérêts fondamentaux des deux pays et des deux peuples et bénéficiera certainement aux deux peuples.

Q : Lors de la conférence de presse annuelle tenue le 23 décembre, le Président russe Vladimir Poutine a encore une fois hautement apprécié les relations russo-chinoises. Selon lui, les relations de coordination développées ces dernières années par la Russie et la Chine dépassent le cadre d'un partenariat de coordination stratégique ordinaire. Les deux pays ont des positions communes sur de nombreuses questions internationales, ce qui représente un élément stabilisateur très important dans les affaires internationales. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons pris note de la haute appréciation que le Président Poutine avait portée de nouveau aux relations sino-russes lors de la récente conférence de presse annuelle. Nous apprécions hautement l'attitude positive de la partie russe dans le développement des relations sino-russes. Actuellement, le partenariat de coordination stratégique global sino-russe est au meilleur niveau de son histoire. Les deux parties mènent activement une coopération tous azimut dans tous les domaines, ce qui non seulement apporte des bénéfices aux deux pays et aux deux peuples, mais aussi injecte de l'énergie positive pour la prospérité et la stabilité régionales et mondiales. La coordination stratégique sino-russe dépasse largement le cadre bilatéral, et elle est devenue un stabilisateur important pour la préservation de la paix et de la stabilité dans le monde. Pour la nouvelle année, nous entendons œuvrer ensemble avec la partie russe pour continuer à consolider et à développer le partenariat de coordination stratégique global sino-russe, et à préserver la paix, la sécurité et la stabilité régionales et mondiales.

Q : Le Président américain Barack Obama a récemment signé le projet de loi sur l'autorisation de la défense nationale pour l'exercice budgétaire 2017, qui prévoit des échanges militaires de haut niveau avec Taiwan. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Nous nous opposons fermement aux éléments liés à Taiwan dans le projet de loi sur l'autorisation de la défense nationale pour l'exercice budgétaire 2017 des États-Unis, et nous avons fait des représentations solennelles auprès de la partie américaine. Nous exprimons notre vif mécontentement à l'égard de la signature dudit projet de loi.

La question de Taiwan touche à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Chine, et relève uniquement des affaires intérieures de la Chine. L'inscription dans ce projet de loi, bien que juridiquement non contraignant, des éléments liés à Taiwan constitue une violation grave des principes énoncés dans les trois communiqués conjoints sino-américains et une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine. C'est inadmissible. Nous exhortons la partie américaine à honorer strictement son engagement pris sur la question de Taiwan, à cesser d'entretenir des liens militaires avec Taiwan et de lui vendre des armes, pour ne pas nuire aux relations sino-américaines et à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan.

Q : Selon Taiwan, le porte-avions Liaoning aurait traversé aujourd'hui les eaux au sud de Taiwan, veuillez le confirmer. Selon des informations, il pourrait se rendre en Mer de Chine méridionale. Pourriez-vous nous en donner des précisions ?

R : Le porte-parole de la marine chinoise Liang Yang s'est déjà exprimé là-dessus. Le 24 décembre, la flotte du porte-avions Liaoning de la marine de l'Armée populaire de libération s'est rendue dans le Pacifique de l'Ouest pour mener des entraînements en mer lointaine, conformément au programme annuel d'entraînements. Veuillez vous renseigner auprès du porte-parolat de la marine pour savoir dans quelles zones maritimes se rendra prochainement le porte-avions Liaoning.

Q : Selon des informations, l'ancien conseiller à la Sécurité nationale des États-Unis Zbigniew Brezezinski a fait savoir qu'il est davantage dans l'intérêt des États-Unis de coopérer étroitement avec la Chine plutôt qu'entrer en confrontation avec elle. Ni l'un ni l'autre ne peut aujourd'hui diriger seul les affaires du monde. Seule une coopération entre les deux pays permet de maximiser l'influence des États-Unis dans le monde. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons noté les informations concernés. M. Zbigniew Brezezinski est un grand stratège. Nous sommes très attentifs à ses points de vue. Le gouvernement chinois est toujours d'avis que la Chine et les États-Unis, respectivement le plus grand pays en développement, le plus grand pays développé, et qui représentent les deux plus grandes économies du monde, assument des responsabilités particulières et importantes pour la préservation de la paix et de la stabilité et la promotion du développement et de la prospérité dans le monde, et partagent de larges intérêts communs. La coopération représente le seul choix juste pour les deux parties. Elles doivent poursuivre les principes du non-conflit, de la non-confrontation, du respect mutuel et de la coopération gagnant-gagnant, accroître la confiance mutuelle, se concentrer sur la coopération, gérer adéquatement les divergences et promouvoir un plus grand développement des relations sino-américaines, au grand bénéfice des deux pays et des peuples dans le monde.

Q : Vous avez évoqué tout à l'heure que les Ministres chinois et santoméen des Affaires étrangères ont signé le communiqué sur le rétablissement des relations diplomatiques, qui contient des éléments sur les relations économiques et commerciales. Quelle sera l'ampleur de la coopération économique et commerciale entre la Chine et Sao Tomé-et-Principe dans l'avenir ? Beaucoup estiment que l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Sao Tomé-et-Principe marque la fin de la « trêve diplomatique » entre la partie continentale de la Chine et Taiwan. Comment y réagissez-vous ?

R : Concernant la première question, comme je l'ai dit, le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et Sao Tomé-et-Principe correspond au courant de notre temps et à l'aspiration de tous. Nous saluons le retour de Sao Tomé-et-Principe dans la grande famille de l'amitié sino-africaine. Nous entendons poursuivre les principes de coopération gagnant-gagnant et de développement partagé, mener activement, dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-africaine et du Forum sur la Coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays lusophones, la coopération mutuellement avantageuse dans les différents domaines avec la partie santoméenne, notamment dans les domaines prioritaires que sont l'agriculture, la pêche et le tourisme. Les deux parties possèdent une claire volonté et un vif enthousiasme pour la coopération concernée. Et l'ampleur de la coopération dépendra de son évolution.

Quant à la deuxième question, il n'y a qu'une seule Chine dans le monde. Le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant la Chine toute entière. Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois. Le gouvernement chinois développe toujours des relations d'amitié et de coopération avec les autres pays du monde sur la base des cinq principes de la coexistence pacifique et du principe d'une seule Chine.

Q : Selon des informations, le 25 décembre, un avion Tu-154 du Ministère russe de la Défense s'est écrasé en se rendant en Syrie. Il n'y a aucun survivant. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons appris avec émotion le crash d'un avion militaire russe le 25 décembre au large de Sotchi. Tous les passagers et membres d'équipage à son bord ont malheureusement péri. Toutes nos pensées vont vers les victimes de cette tragédie. Le Président Xi Jinping et le Premier Ministre Li Keqiang ont respectivement envoyé un message de sympathie au Président Vladimir Poutine et au Premier Ministre Dimitri Medvedev. Le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en a également adressé un à son homologue russe Sergueï Lavrov. Nous présentons nos condoléances attristées à tous les victimes et exprimons toute notre solidarité avec les familles des victimes.

Q : L'Assemblée nationale des représentants catholiques de Chine aura lieu cette semaine. Pourriez-vous nous en donner des informations ? Comment la Chine voit-elle ses relations avec le Vatican ?

R : Selon des informations, l'Église catholique en Chine tiendra du 27 au 29 décembre sa 9e Assemblée nationale. Nous sommes convaincus que la tenue de cette assemblée permettra de promouvoir l'adaptation et l'intégration du catholicisme à la culture et à la société chinoises et le développement sain et stable de l'évangélisation du catholicisme en Chine.

Concernant les relations entre la Chine et le Vatican, ces derniers temps, nous avons répondu à vos questions à plusieurs reprises et fait savoir notre position. Nous sommes toujours sincères dans notre volonté d'améliorer des relations avec le Vatican et nous avons déployé des efforts inlassables dans ce sens. Nous sommes prêts à travailler ensemble avec le Vatican pour aller dans la même direction, afin de faire progresser sans cesse le dialogue constructif et le processus d'amélioration des relations entre les deux parties.

Q : Le Japon et d'autres pays restent attentifs au porte-avions chinois, qui se dirige vers le sud-ouest après avoir traversé le Détroit de Miyako. Quel est l'objectif de cet entraînement ? Est-ce que cela vise l'attitude du Président élu des États-Unis Donald Trump à l'égard de Taiwan ?

R : Comme je l'ai dit, le porte-parole de la marine chinoise s'est déjà exprimé là-dessus. Cet entraînement de la flotte du porte-avions Liaoning est organisé conformément au programme annuel d'entraînement.

Vous avez dit que certains pays s'intéressent à l'objectif de l'entraînement du porte-avions Liaoning, à mon avis, on n'a pas à y associer trop d'interprétations, ni à le qualifier de ciblé. Je vois que beaucoup de reportages, y compris ceux de votre pays, le Japon, pensent qu'« aujourd'hui, on ne peut assurer efficacement la cohérence dans la décision, l'action et l'opinion publique qu'en mettant l'accent sur la nécessité de contenir la Chine ». Mais pour nous, nous avons toujours élaboré nos politiques et adopté nos actions conformément à notre propre besoin de développement. L'entraînement concerné est en conformité avec le droit international et les pratiques internationales. Notre porte-avions Liaoning doit jouir de la liberté de navigation et de survol consacrée par le droit international. Nous espérons que les différentes parties pourront témoigner de leur respect à cet égard.

Suggest To A Friend
  Print