Conférence de presse du 4 janvier 2017 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2017/01/04

Sur l'invitation du gouvernement de la République du Ghana, le Vice-Président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois Wang Zhengwei se rendra, en tant qu'envoyé spécial du Président Xi Jingping, à Accra, capitale du Ghana, pour assister à la cérémonie d'investiture du nouveau Président ghanéen Nana Akufo-Addo qui se tiendra le 7 janvier.

Q : Les Philippines assument cette année la présidence tournante de l'ASEAN. Dans le nouveau contexte, qu'attend la Chine de sa coopération avec l'ASEAN ?

R : Le gouvernement chinois considère toujours l'ASEAN comme une priorité de sa politique étrangère vis-à-vis des pays voisins. Lors du sommet commémorant le 25e anniversaire de l'établissement des relations de dialogue entre la Chine et l'ASEAN tenu en septembre dernier à Vientiane, au Laos, le Premier Ministre Li Keqiang et les dirigeants des dix pays de l'ASEAN ont convenu d'améliorer la qualité et d'élever le niveau de la coopération Chine-ASEAN, ce qui montre pleinement la ferme détermination de la Chine et des pays de l'ASEAN à approfondir la confiance mutuelle et à se focaliser sur la coopération.

Cette année marque le 50e anniversaire de la fondation de l'ASEAN, et est l'année de coopération touristique Chine-ASEAN. Les deux parties ont donc des opportunités à saisir pour améliorer la qualité et élever le niveau de leurs relations. Nous entendons travailler ensemble avec l'ASEAN pour renforcer davantage la communication en matière de politiques, la coordination des stratégies et la coopération pragmatique, approfondir la coopération tous azimuts comme dans les domaines économique, commercial et en matière d'interconnexion et de capacités de production, mettre pleinement en œuvre le 3e plan d'action quinquennal et promouvoir la concrétisation des acquis du renforcement de l'accord de libre-échange Chine-ASEAN. Dans le même temps, nous œuvrons à assurer le succès de l'année de coopération touristique et à forger un nouveau pilier de la coopération socioculturelle, afin de donner une nouvelle impulsion à la coopération Chine-ASEAN.

Nous sommes prêts à soutenir les Philippines à la présidence tournante de l'ASEAN pour faire accéder les relations Chine-ASEAN à un nouveau palier.

Q : L'Envoyé spécial du gouvernement chinois pour la question syrienne Xie Xiaoyan se rendrait prochainement en visite à Genève, en UE, en Turquie et en Russie. Pourquoi la Chine l'envoie-t-elle faire ces visites en ce moment ?

R : Le gouvernement syrien et les principales forces d'opposition ont récemment signé un accord de cessez-le-feu et convenu de reprendre les négociations de paix, ce qui constitue une nouvelle opportunité pour le règlement politique de la question syrienne. Le Conseil de Sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolution sur le cessez-le-feu et le démarrage du processus politique en Syrie, montrant le consensus de la communauté internationale sur le soutien à la reprise du processus politique en Syrie.

En tant que membre permanent du Conseil de Sécurité, la Chine joue depuis toujours un rôle actif et constructif en faveur d'un règlement adéquat de la question syrienne. La visite de l'Envoyé spécial Xie Xiaoyan, qui sera la deuxième du genre en peu de temps, vise à améliorer la communication et la coordination avec les parties concernées, à soutenir les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix et à favoriser la reprise rapide du processus de règlement politique.

Q : Le soi-disant « Ministère des Affaires étrangères » de Taiwan a exprimé hier ses regrets et son mécontentement à l'égard du renvoi par le gouvernement vietnamien de 4 suspects taiwanais d'escroquerie transnationale par téléphone vers la partie continentale de Chine le 1er janvier dernier. Comment y réagissez-vous ?

R : La Chine et le Vietnam sont toujours en étroite coopération dans la lutte contre les crimes transfrontaliers tels que l'escroquerie par téléphone et sur Internet. Si vous vous intéressez à ce cas spécifique, vous pourriez vous renseigner auprès des autorités de sécurité publique. Les remarques concernées faites par les autorités de Taiwan ne relèvent pas des affaires diplomatiques. Veuillez vous renseigner auprès du Bureau des Affaires de Taiwan du Conseil des affaires d'État sur la position officielle de la partie continentale de Chine.

Q : Le Président élu américain Donald Trump a nommé Robert Lighthizer au poste de représentant au commerce des États-Unis. Dans le passé, Robert Lighthizer a beaucoup critiqué le commerce avec la Chine et s'est opposé à l'importation de l'acier de Chine. Craignez-vous que la partie américaine lance une guerre commerciale ?

R : Nous avons indiqué plusieurs fois que, comme les faits l'ont prouvé, la coopération économique et commerciale sino-américaine était de nature gagnant-gagnant. Après toutes ces années de développement, la Chine et les États-Unis voient leurs intérêts s'entremêler et leur interdépendance s'affirmer. Concernant les problèmes dans les relations économiques et commerciales sino-américaines, les deux parties doivent trouver des solutions appropriées sur la base du respect mutuel et du traitement d'égal à égal. La Chine et les États-Unis ont à travailler ensemble pour assurer un développement sain et régulier de leurs relations économiques et commerciales. Cela est dans l'intérêt commun des deux pays et des deux peuples.

Q : Selon des sources d'information, le porte-avions Liaoning qui s'entraîne actuellement en mer de Chine méridionale se dirigerait vers le nord à travers le détroit de Taiwan et ferait un tour de Taiwan pour l'« intimider par la force » pendant ou après la « visite » de Tsai Ing-wen en Amérique centrale. Comment le voyez-vous ?

R : Je me demande d'où viennent ces informations. Hier, j'ai répondu à une question similaire. Si vous vous intéressez à l'entraînement du porte-avions Liaoning, veuillez vous renseigner auprès de l'Armée chinoise. Ce que je peux vous dire, c'est que la flottille comprenant le porte-avions Liaoning mène actuellement comme prévu des essais scientifiques et des exercices dans les eaux concernées de la mer de Chine méridionale pour tester des armes et des équipements.

Suggest To A Friend
  Print