Conférence de presse du 23 février 2017 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2017/02/23

Q : Selon des sources, l'Envoyé spécial du gouvernement chinois pour la question syrienne Xie Xiaoyan est parti pour Genève pour assister aux pourparlers de paix entre le gouvernement et l'opposition syriens organisés sous la houlette de l'ONU. Qu'attendez-vous de ce tour des pourparlers ?

R : La Chine salue et soutient la reprise des pourparlers de paix à Genève sur la Syrie le 23 février sous l'initiative de l'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura.

Ces derniers temps, s'affirme au sein de la communauté internationale une dynamique croissante favorable au règlement politique de la question syrienne. La préservation de cette dynamique positive représente l'aspiration commune. Nous espérons que, avec le soutien de la communauté internationale, le gouvernement et l'opposition syriens pourront avancer encore plus dans le règlement de leurs divergences, accroître la confiance mutuelle, faire aboutir ce tour des pourparlers de paix et permettre au peuple syrien de retrouver rapidement la tranquillité. L'Envoyé spécial du gouvernement chinois pour la question syrienne Xie Xiaoyan assistera aux travaux à la tête d'une délégation en vue de renforcer la communication et la consultation avec les parties concernées et de contribuer ensemble au règlement politique de la question syrienne.

Q : Premièrement, le Ministre chinois du Commerce aurait annulé sa visite aux Philippines dont l'objectif était de signer des accords économiques et commerciaux décidés l'année dernière durant la visite en Chine du Président Rodrigo Duterte. Veuillez le confirmer. Pourquoi cette visite est-elle annulée ? Deuxièmement, le Ministre philippin des Affaires étrangères a fait savoir que la Chine avait promis au Président Rodrigo Duterte de ne pas construire d'installations à Huangyan Dao. Pourriez-vous le confirmer ?

R : Concernant votre première question, pour des raisons d'agenda, la réunion de la Commission conjointe économique et commerciale sino-philippine sera repoussée de quelques jours. Les deux parties travaillent activement à la préparation de l'événement.

J'aimerais souligner que la visite réussie du Président Rodrigo Duterte l'année dernière en Chine a permis de redresser les relations sino-philippines. Pendant cette visite, les deux parties ont signé des accords de coopération. Actuellement, grâce aux efforts conjoints de part et d'autre, ces accords sont mis en œuvre de manière ordonnée. La réunion de la Commission conjointe économique et commerciale sino-philippine est repoussée pour des raisons d'agenda, et les préparatifs y relatifs sont toujours en cours.

Quant à votre deuxième question, j'ai déjà présenté, lors de la conférence de presse d'hier, la position et les points de vue de la Chine sur les déclarations concernées du Ministre philippin des Affaires étrangères Perfecto Yasay.

Sur la question de la Mer de Chine méridionale, y compris sur la question de la construction des installations à Huangyan Dao, la position de la Chine est constante et claire, elle n'a pas changé.

Je saisis cette occasion pour en dire un peu plus. L'année dernière, le Président Rodrigo Duterte a effectué une visite en Chine, et les dirigeants des deux pays ont dégagé d'importants consensus pour poursuivre le principe de bon voisinage, régler adéquatement les divergences et réaliser le développement partagé. La Chine et les Philippines ont retrouvé la bonne voie de consultations bilatérales amicales pour régler adéquatement la question de la Mer de Chine méridionale, et leur coopération est en plein essor dans tous les domaines. Nous notons que récemment, le Ministre Perfecto Yasay a tenu des propos qui vont clairement à l'encontre des consensus entre les autorités des deux pays, du développement sain et rapide des relations sino-philippines, de la stabilité générale en Mer de Chine méridionale, et de la volonté commune des pays de la région de préserver la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale et de promouvoir la coopération régionale. Nous trouvons cela incompréhensible et regrettable. Nous espérons que le Ministre Perfecto Yasay pourra respecter les consensus des deux chefs d'État et la volonté commune des pays de la région, faire preuve de prudence dans ses paroles et actes, et préserver effectivement les relations sino-philippines et l'intérêt général de la paix et de la stabilité dans la région.

Q : Certains aux Philippines présument que l'annulation de la visite du Ministre chinois du Commerce aux Philippines est due au mécontentement de la Chine à l'égard des propos concernés du Ministre philippin des Affaires étrangères. Pourriez-vous le confirmer ?

R : Comme je l'ai dit en répondant à la question de Reuters, la réunion de la Commission conjointe économique et commerciale sino-philippine est repoussée de quelques jours pour des raisons d'agenda, et les deux parties travaillent activement à la préparation de la réunion.

Q : Ce mercredi, le gouvernement colombien a déclaré que pour des raisons humanitaires, la citoyenne colombienne détenue en Chine Sara María Galeano serait rapatriée. Veuillez nous donner plus d'informations là-dessus.

R : Je ne dispose pas d'informations détaillées là-dessus. Si cela vous intéresse, veuillez vous renseigner auprès des services compétents. Ce que je peux vous dire, c'est que la Chine et la Colombie maintiennent depuis toujours une bonne coopération judiciaire.

Q : Le Secrétaire indien aux Affaires étrangères est venu en Chine ces deux derniers jours pour le Dialogue stratégique sino-indien. Quels sont vos commentaires sur les résultats de ce Dialogue ?

R : Le 22 février, le Vice-Ministre des Affaires étrangères Zhang Yesui et le Secrétaire indien aux Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar ont tenu, à Beijing, le Dialogue stratégique sino-indien. Dans une ambiance amicale, les deux parties ont eu des échanges de vues globaux et approfondis sur la situation internationale, les politiques intérieures et extérieures respectives des deux pays, les relations sino-indiennes et les questions internationales et régionales d'intérêt commun, et ont dégagé de nombreux consensus. Les deux parties ont été unanimes à estimer que la Chine et l'Inde ont des conditions nationales similaires, se trouvent aux stades de développement proches, partagent des objectifs de développement et des intérêts communs vastes, et font face à des potentiels de coopération énormes. La promotion du développement sain et régulier des relations sino-indiennes correspond aux intérêts fondamentaux des deux pays et des deux peuples. Les deux parties sont convenues de travailler à la lumière des consensus des dirigeants des deux pays pour maintenir la dynamique de développement des relations bilatérales, assurer le bon déroulement des échanges bilatéraux à tous les échelons en 2017, faire avancer la coopération pragmatique dans tous les domaines, et renforcer la concertation et la coordination dans les affaires internationales et régionales. Ce Dialogue a atteint les objectifs prévus et revêt une portée positive pour la promotion des relations sino-indiennes.

Avant la tenue du Dialogue, le Conseiller d'État Yang Jiechi et le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi ont respectivement rencontré le Secrétaire indien aux Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar. Les départements concernés des ministères des affaires étrangères des deux pays ont tenu des consultations approfondies sur des dossiers d'intérêt commun.

Nous pensons que ce Dialogue stratégique s'est déroulé dans une ambiance amicale qui a permis aux deux parties de mener des consultations approfondies dans divers domaines et de dégager de larges consensus.

Suggest To A Friend
  Print