Conférence de presse du 28 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/08/28

Associated Press : Premièrement, selon les médias japonais, le Premier ministre japonais Shinzo Abe annoncerait bientôt sa démission pour des raisons de santé. Quel est le commentaire de la Chine ? Ma deuxième question concerne la prévention et le contrôle de l'épidémie au Xinjiang. Certains résidents du Xinjiang ont déclaré avoir été mis en quarantaine plus longtemps que d'habitude. Pourquoi le gouvernement du Xinjiang a-t-il pris des mesures aussi strictes ?

Zhao Lijian : Concernant votre première question, nous avons noté des reportages concernés. C'est une affaire intérieure au Japon et nous n'avons aucun commentaire à faire à ce sujet. La Chine et le Japon sont de proches voisins. La Chine est prête à travailler avec le Japon pour continuer à améliorer et développer les relations bilatérales.

En ce qui concerne votre deuxième question, ce n'est pas une question diplomatique. S'agissant des mesures de prévention et de contrôle mises en place au Xinjiang, les départements concernés ont déjà publié des informations, qui ont également été relatées par les médias. Vous pourrez vous informer auprès des départements concernés si cela vous intéresse.

Mais je peux vous dire que, après que des clusters de coronavirus ont été signalés en juillet dans le Xinjiang, les départements concernés chinois et le gouvernement de la Région autonome ouïgoure du Xinjiang, à la lumière du principe de primauté à la population et à la vie, ont pris à temps des mesures efficaces de prévention et de contrôle. Les patients de tous les groupes ethniques ont reçu tous les soins médicaux nécessaires, et des efforts concrets ont été faits pour assurer la vie et la santé des populations de tous les groupes ethniques ; leurs besoins ont été mieux satisfaits. Tous ces efforts ont gagné leur compréhension, leur soutien et leur coopération. A l'heure actuelle, la situation épidémique au Xinjiang s'est grandement améliorée et la dynamique positive se renforce encore.

Macau Monthly : Le Département américain de la Défense a déclaré le 27 août que le tir par l'armée chinoise de missiles balistiques en direction de la mer de Chine méridionale menaçait la paix et la sécurité régionales. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Les activités d'entraînement concernées près des îles Xisha, en mer de Chine méridionale, sont des procédures de routine menées par l'armée chinoise au large des côtes chinoises. Ces activités ne visent aucun pays et n'ont rien à voir avec les différends en mer de Chine méridionale. L'accusation concernée est sans fondement et dénuée de raison.

Je tiens à souligner que, depuis un certain temps, les Etats-Unis ont fréquemment envoyé en grand nombre des navires de guerre, des avions de combat et des avions de reconnaissance avancés en mer de Chine méridionale pour étaler leur puissance et se livrer à des provocations militaires, sapant la souveraineté de la Chine et ses intérêts en matière de sécurité. Les Etats-Unis sont devenus le saboteur et le fauteur de troubles de la paix et de la stabilité en mer de Chine méridionale. La communauté internationale en témoigne. La partie américaine devrait cesser de provoquer des troubles et de semer la discorde en mer de Chine méridionale et jouer un rôle constructif dans la sauvegarde de la paix et de la stabilité régionales.

Reuters : La Chine a suspendu l'importation de bœuf du producteur de bœuf australien John Dee Warwick. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Les départements concernés ont publié des informations sur le cas spécifique que vous mentionnez. Vous pouvez les consulter.

Bloomberg : Le Président Trump vient de prononcer un discours à la convention républicaine. Il a notamment déclaré que la Chine posséderait l'Amérique si Joe Biden était élu, mais que s'il était lui-même réélu, l'Amérique ne dépendrait plus de la Chine et les entreprises américaines quitteraient la Chine. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : Nous ne faisons aucun commentaire sur l'élection présidentielle américaine, qui est une affaire intérieure des Etats-Unis. Dans le même temps, nous exhortons les Etats-Unis à ne pas faire un grand tapage au sujet de la Chine lors de leur élection.

Concernant ce qu'il a dit à propos de la Chine, je voudrais réitérer que la politique de la Chine envers les Etats-Unis est cohérente et claire. Nous pensons que la Chine et les Etats-Unis ont beaucoup à gagner dans la coopération et beaucoup à perdre dans la confrontation. Nous nous engageons à développer une relation bilatérale caractérisée par le non-conflit, la non-confrontation, le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant. Dans le même temps, nous sommes fermement déterminés à sauvegarder la souveraineté, la sécurité et les intérêts en matière de développement du pays. Nous exhortons les Etats-Unis à considérer la Chine et les relations bilatérales de manière objective et rationnelle, à aller dans le même sens que la Chine, à gérer les divergences, à promouvoir la coopération et à ramener les relations sino-américaines sur la bonne voie de la coordination, de la coopération et de la stabilité.

Quant à la soi-disant relocalisation des capacités de production que vous avez mentionnée, c'est une manipulation politique qui place les intérêts partisans et personnels au-dessus des intérêts nationaux américains. Ce n'est ni viable ni réaliste. A l'ère de la mondialisation, la pratique perverse consistant à aller à l'encontre de la volonté de la communauté des affaires, à abandonner de force la coopération existante entre Etats et à contraindre les entreprises en ce qui concerne leurs investissements et leur fonctionnement normaux va à l'encontre de la loi de l'économie de marché et finira par nuire aux intérêts des Etats-Unis. Ces agissements impopulaires ont été et continueront d'être critiqués et rejetés par les personnalités clairvoyantes en Chine et aux Etats-Unis.

Shenzhen TV : La réunion ministérielle du RCEP s'est tenue par liaison vidéo le 27 août. Pourriez-vous nous donner des détails sur cette réunion ?

Zhao Lijian : La réunion ministérielle du Partenariat économique régional global (RCEP) s'est tenue par liaison vidéo le 27 août. Une déclaration commune aux médias a été publiée à l'issue de la réunion. La déclaration souligne le rôle important que l'accord RCEP pourrait jouer dans la reprise de l'économie régionale et mondiale dans l'après-Covid-19. Elle indique que la signature de l'accord RCEP renforcera la confiance des entreprises, contribuera au commerce et aux investissements dans la région Asie-Pacifique, renforcera l'intégration économique régionale, maintiendra la stabilité des chaînes industrielles et d'approvisionnement régionales et mondiales, et démontrera le soutien de la région à un système commercial multilatéral ouvert, inclusif et fondé sur des règles. Les ministres se sont félicités des progrès significatifs accomplis vers la finalisation de l'accord RCEP et se sont engagés à travailler pour la signature de cet accord cette année comme prévu.

La Chine continuera de soutenir le rôle central de l'ASEAN et de travailler avec toutes les parties pour la signature de l'accord RCEP au cours de l'année, afin de jouer un rôle important dans le maintien d'un développement économique régional et mondial stable.

AFP : Le American Institute in Taiwan a publié aujourd'hui la photo d'un avion de chasse taïwanais ravitaillé en vol depuis un pétrolier de l'armée de l'air américaine. Je me demande si vous avez un commentaire à faire à ce sujet.

Zhao Lijian : Je n'ai pas lu de reportages à ce sujet. La Chine s'oppose depuis toujours aux échanges officiels et aux liens militaires sous quelque forme que ce soit entre les Etats-Unis et la région de Taïwan. Nous exhortons les Etats-Unis à reconnaître pleinement la nature hautement sensible de la question de Taïwan, à respecter strictement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, à traiter correctement les questions liées à Taïwan et à cesser d'envoyer des signaux erronés aux forces sécessionnistes de Taïwan.

Agence de presse TASS : Le 26 août, le premier président du Kazakhstan Nazarbayev a suggéré à la Russie, à la Chine, aux Etats-Unis et à l'Union européenne de participer à un sommet quadrilatéral où l'un des principaux sujets à l'ordre du jour serait l'élaboration d'un accord multilatéral sur une réduction par étapes des armes nucléaires. La Chine a-t-elle des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : Nous apprécions les efforts du Kazakhstan et de son premier président, Nursultan Abishevich Nazarbayev, en faveur de l'objectif d'un monde exempt d'armes nucléaires. La Chine préconise depuis toujours l'interdiction totale et l'élimination complète des armes nucléaires. Nous estimons que le désarmement nucléaire doit suivre les principes du maintien de la stabilité stratégique mondiale et de la sécurité non diminuée pour tous et progresser par étapes successives. Les pays dotés du plus grand arsenal nucléaire assument des responsabilités spéciales et primordiales en matière de désarmement nucléaire. Actuellement, le système international de maîtrise des armements nucléaires est confronté à de graves défis. Les Etats-Unis devraient agir de manière responsable et répondre à l'appel positif de la Russie pour une prolongation du nouveau traité START, et, sur cette base, réduire davantage considérablement leur arsenal nucléaire afin de créer les conditions propices à la participation d'autres pays aux négociations sur le désarmement nucléaire.

Suggest To A Friend
  Print