Conférence de presse du 11 septembre 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/09/11

Le Premier ministre Li Keqiang participera le 15 septembre au Dialogue virtuel spécial du Forum économique mondial avec des chefs d'entreprise du monde entier, au cours duquel le Premier ministre Li prononcera un discours et échangera avec les chefs d'entreprise participant à la réunion.

CCTV : Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a assisté hier à la réunion du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Comment commentez-vous les résultats de cette réunion ? La Chine a-t-elle des conseils ou des attentes pour le développement futur de l'organisation, créée il y a quelque deux décennies ?

Zhao Lijian : Les Etats membres de l'OCS ont tenu à Moscou cette réunion en face à face du Conseil des Ministres des Affaires étrangères en pleine pandémie de Covid-19. Cela démontre l'importance qu'ils attachent à l'OCS et leurs attentes quant à l'organisation. Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a avancé cinq propositions pour renforcer la coopération au sein de l'OCS : premièrement, se soutenir fermement et défendre les intérêts fondamentaux de chacun ; deuxièmement, être solidaires et coopérer les uns avec les autres dans cette lutte contre le Covid-19 ; troisièmement, persister à partager heurs et malheurs pour résoudre divers risques liés à la sécurité ; quatrièmement, adhérer à un développement coordonné et stimuler la reprise économique au sein des Etats membres ; cinquièmement, préserver le multilatéralisme et améliorer la gouvernance mondiale. Il a souligné que les Etats membres de l'OCS ne permettraient jamais que les forces extérieures interviennent dans leurs affaires intérieures, qu'une quelconque « révolution de couleur » réussisse dans cette région, ou que la paix et la stabilité régionales soient sapées. Les Etats membres de l'OCS devraient adhérer au multilatéralisme, empêcher la politique du plus fort de ramener le monde à « la loi de la jungle » et rejeter les actes unilatéraux d'intimidation qui entravent la démocratisation des relations internationales.

Les propositions du Conseiller d'Etat Wang ont trouvé un écho parmi les participants à la réunion. Les membres de l'OCS ont souligné la nécessité de préserver les normes fondamentales régissant les relations internationales basées sur la Charte des Nations unies, de défendre la position centrale de l'ONU, de soutenir fermement le multilatéralisme et de s'opposer à l'unilatéralisme, et de rejeter l'ingérence de forces extérieures dans les affaires intérieures des pays de la région. Les membres de l'OCS ont réaffirmé qu'ils étaient déterminés à lutter contre toutes les formes de terrorisme et à promouvoir le règlement politique des problèmes d'actualité brûlante régionaux par le dialogue. Un communiqué de presse a été adopté lors de la réunion.

Nous célébrerons le 20e anniversaire de l'OCS l'année prochaine. La Chine est prête à travailler en étroite collaboration avec toutes les parties pour s'assurer que l'OCS se tienne toujours du côté du multilatéralisme, du côté de l'équité et de la justice, et du bon côté de l'histoire, afin de faire face plus efficacement aux risques et défis et d'apporter des contributions à la sécurité, à la paix, au développement et à la prospérité dans la région et au-delà.

ITV : Le film de Disney, Mulan, sort aujourd'hui en Chine. Je suis sûr que vous êtes au courant de la polémique autour des remerciements au Xinjiang présents dans le générique du film et des commentaires sur Hong Kong faits par son actrice principale Liu Yifei. Quelle est votre opinion sur les appels au boycott international du film par des groupes de défense des droits de l'Homme ?

Zhao Lijian : Hua Mulan est l'héroïne de l'un des contes populaires les plus connus de Chine. L'histoire de son enrôlement dans l'armée à la place de son père malade a été adaptée à plusieurs reprises pour le grand écran, gagnant le cœur du public du monde entier. Cette dernière version a suscité une certaine polémique pour avoir remercié les autorités du Xinjiang dans son générique. Mais à mon avis, le film ne fait que remercier les autorités locales d'avoir fourni des commodités pour le tournage, et ces remerciements sont parfaitement naturels. Disney a également fait une déclaration à cet effet. Vous avez mentionné que l'actrice principale du film avait fait des commentaires en faveur de la police de Hong Kong. Je veux lui dire « Bravo ! ».

La Chine a exprimé à plusieurs reprises sa position sur les questions relatives au Xinjiang et à Hong Kong. Les affaires du Xinjiang et celles de Hong Kong relèvent purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun gouvernement, organisation ou individu étranger n'a le droit d'y intervenir. Certaines soi-disant organisations de défense des droits de l'Homme font depuis longtemps de fausses remarques sur des questions relatives à la Chine. De tels commentaires remplis de mensonges et de préjugés sont futiles et ne valent même pas la peine d'être réfutés.

China Daily : Les pays des Caraïbes ont été gravement touchés depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19. Pourriez-vous nous informer de l'aide antiépidémique que la Chine a fournie aux pays des Caraïbes ?

Zhao Lijian : La pandémie de Covid-19 a gravement touché les pays des Caraïbes. La Chine comprend ce qu'ils traversent et a fourni une assistance au mieux de ses capacités aux pays amis et aux organisations régionales de la région des Caraïbes par divers moyens et canaux.

Le gouvernement chinois a fourni gratuitement plusieurs lots de fournitures antiépidémiques urgemment nécessaires à tous les pays ayant des relations diplomatiques avec la Chine dans les Caraïbes. En particulier, la réunion spéciale des Vice-Ministres des Affaires étrangères sur le Covid-19 entre la Chine et les pays des Caraïbes ayant des relations diplomatiques avec la Chine s'est tenue avec succès par visioconférence le 12 mai cette année. Lors de la réunion, le Vice-Ministre des Affaires étrangères Zheng Zeguang a annoncé que la Chine fournirait un autre lot de fournitures antiépidémiques, y compris des masques, des respirateurs, des combinaisons de protection et des kits de test aux pays des Caraïbes ayant des relations diplomatiques avec la Chine et au Secrétariat de la Communauté caribéenne (CARICOM). Au 31 août, toute l'aide de la Chine avait été fournie. Les collectivités locales, les entreprises et la société civile chinoises, y compris la Fondation Alibaba et la Fondation Jack Ma, ont mis en valeur leurs atouts pour offrir soutien et assistance à la partie caribéenne en temps opportun. Outre l'assistance matérielle, la Chine a mené, par liaison vidéo, une coopération technologique multilatérale et bilatérale avec les pays des Caraïbes et partagé de l'expérience en matière de lutte contre le Covid-19.

Les pays des Caraïbes ont félicité et remercié la Chine de leur avoir offert des fournitures antiépidémiques. Ils estiment que cela reflète l'amitié éprouvée entre les deux parties et a joué un rôle important dans le renforcement de leurs capacités antiépidémiques, l'amélioration de la préparation du personnel médical et la reprise du développement socio-économique. Tout en assurant la prévention et le contrôle de l'épidémie dans le pays, la Chine a également joué un rôle constructif dans la coopération internationale contre le Covid-19 et a apporté une contribution importante à la lutte mondiale contre le virus. Les pays des Caraïbes se sont également déclarés prêts à travailler main dans la main avec la Chine pour lutter contre le Covid-19 et promouvoir la construction d'une communauté de santé pour l'humanité au profit de tous.

Face aux défis posés par cette pandémie, la Chine et les pays des Caraïbes sont étroitement solidaires et s'entraident pour surmonter les difficultés, écrivant un nouveau chapitre de l'amitié. La Chine attache une grande importance aux relations avec les pays des Caraïbes et se tient prête à saisir l'élan de la coopération antiépidémique pour approfondir les échanges et la coopération dans divers domaines.

The Papier : Selon des reportages, le journaliste américain Bob Woodward a révélé dans son nouveau livre que le Président Donald Trump avait affirmé dans une interview que les Etats-Unis travaillaient en secret pour développer un nouveau système d'armes nucléaires. Des fonctionnaires américains anonymes l'ont confirmé tacitement. La Chine a-t-elle des commentaires à faire ?

Zhao Lijian : Disposant de l'arsenal nucléaire le plus énorme et le plus avancé, les Etats-Unis vont non seulement à l'encontre du consensus international et refusent de s'acquitter de leurs responsabilités spéciales et primordiales en matière de désarmement nucléaire, mais vont également à contre-courant, font revivre la mentalité de la guerre froide, prônant la rivalité entre grandes puissances, se retirent délibérément des traités et des organisations et renforcent vigoureusement les forces nucléaires. Ces pratiques sapent gravement la confiance mutuelle stratégique et augmentent les risques nucléaires. Les Etats-Unis doivent au monde une explication. Nous espérons qu'ils répondront aux préoccupations internationales, assumeront sérieusement leurs responsabilités et cesseront de léser le système des traités internationaux de contrôle des armements et de saper la stabilité stratégique mondiale.

APP : Hier, le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi a tenu une réunion avec le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en marge de la réunion du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l'OCS à Moscou. Avez-vous plus d'informations et de détails à partager avec nous ?

Zhao Lijian : Hier, le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi en marge de la réunion du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l'OCS à Moscou.

Les deux Ministres des Affaires étrangères ont convenu que, dans le contexte de la montée des pratiques unilatérales d'intimidation, la réunion des Ministres des Affaires étrangères de l'OCS avait cette fois abouti à des résultats positifs et fait entendre une voix retentissante pour soutenir le multilatéralisme, défendre l'autorité des Nations unies et du droit international et relever ensemble divers défis, s'acquittant ainsi des responsabilités internationales qui incombent à l'OCS.

Au cours de la réunion, le Conseiller d'Etat Wang Yi a souligné que la Chine était prête à continuer de soutenir le Pakistan dans la lutte contre le Covid-19 jusqu'à ce que l'épidémie soit vaincue dans le pays. La Chine est prête à travailler avec le Pakistan pour mieux développer le Corridor économique sino-pakistanais, notamment en menant une coopération agricole au profit de la population. La Chine est convaincue qu'avec les efforts conjoints des deux parties, le Corridor économique sino-pakistanais jouera un rôle plus important dans la stimulation du développement économique du Pakistan et l'amélioration du bien-être de sa population. La Chine est prête à continuer de soutenir fermement le Pakistan lors de diverses occasions multilatérales pour sauvegarder la justice internationale. L'année prochaine marquera le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Pakistan. Les deux parties devraient inscrire l'amitié traditionnelle dans la durée, planifier l'avenir et porter les relations bilatérales à un nouveau palier.

Le Ministre des Affaires étrangères Qureshi a déclaré que le Pakistan et la Chine s'étaient toujours fait confiance et se soutenaient mutuellement. Le Pakistan continuera de se tenir fermement aux côtés de la Chine et de s'opposer à toute stigmatisation et accusation sans fondement contre la Chine. Le Pakistan est prêt à mieux développer le Corridor économique sino-pakistanais avec la Chine, à renforcer le partage d'expériences dans la lutte contre la pauvreté, à mener une coopération agricole et à faire progresser constamment le partenariat stratégique de tout temps entre les deux pays.

APP : Il est rapporté que M. Nong Rong a été nommé nouvel Ambassadeur au Pakistan. Pourriez-vous le confirmer ?

Zhao Lijian : Vous êtes bien informé. Autant que je sache, M. Nong Rong sera le nouvel Ambassadeur au Pakistan. Il rejoindra son poste en temps voulu.

AFP : Microsoft a déclaré hier avoir détecté des cyberattaques de la part de pirates chinois. Microsoft a déclaré que ces cyberattaques ciblaient la campagne présidentielle américaine. La Chine est-elle au courant de ces cyberattaques signalées ? Que fait la Chine pour empêcher de telles cyberattaques ?

Zhao Lijian : L'élection présidentielle américaine, comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, est une affaire intérieure des Etats-Unis, à laquelle nous ne sommes pas intéressés et dans laquelle nous ne nous sommes jamais ingérés. Je pense que vous avez peut-être également remarqué que plusieurs responsables du renseignement américain ont déclaré aux médias américains qu'ils n'avaient encore vu aucune preuve montrant une ingérence de la Chine dans les élections américaines. Microsoft ne devrait pas viser la Chine et porter de telles accusations infondées.

C'est le gouvernement américain et les entreprises concernées qui mènent depuis longtemps des cybervols, cyber-surveillance et cyberattaques à grande échelle, organisés et sans discernement, en violation du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales. Ce n'est pas un secret, mais un fait bien connu.

Tous les pays du monde devraient rester très vigilants face aux entreprises de haute technologie américaines qui installent des portes dérobées pour collecter des données personnelles à l'étranger et les transmettre aux agences de renseignement américaines. Des exemples comme WikiLeaks, l'affaire Snowden, le groupe Equation et le système Echelon abondent. Les faits prouvent que les Etats-Unis sont le plus grand cyber-attaquant au monde, et que personne ne mérite mieux que les Etats-Unis le titre d'empire du piratage, de la mise sur écoute et de l'espionnage.

Shenzhen TV : Le Secrétaire américain Pompeo a lancé un déluge d'attaques contre le Parti communiste chinois (PCC), l'accusant d'exploiter le Covid-19 pour affaiblir la démocratie. Quelle est la réponse de la Chine à cela ?

Zhao Lijian : Les faits sont les meilleurs briseurs de rumeurs. Après le déclenchement de l'épidémie, le peuple chinois, sous la direction du PCC, a adopté les mesures de prévention et de contrôle les plus complètes, rigoureuses et approfondies et a obtenu des réalisations stratégiques majeures dans la lutte nationale contre le virus. Au 10 septembre, la partie continentale de la Chine n'avait signalé aucun nouveau cas local confirmé pendant 26 jours consécutifs.

Aux Etats-Unis, l'épidémie a déchiré « les habits neufs de l'empereur » de la démocratie américaine de Pompeo. Selon les dernières statistiques, le nombre de cas confirmés aux Etats-Unis a dépassé les 6,3 millions, dont plus de 510 000 enfants, avec plus de 190 000 cas mortels au total. Nous nous en sommes affligés. Cependant, dans des circonstances aussi sombres, certains politiciens américains, au lieu de respecter la vie et la science et de protéger la santé des gens, sont occupés à rechercher des gains politiques égoïstes en rejetant la faute sur les autres, en détournant l'attention et en concoctant des mensonges criblés d'erreurs pour salir d'autres pays. Certains chantent les louanges de l'égalité sociale aux Etats-Unis. Or, dans le contexte de l'épidémie, les riches ont un accès prioritaire aux tests, tandis que les personnes âgées, les pauvres et les minorités ethniques souffrent le plus de décès. Un commentaire du magazine Time en mai a qualifié la crise du nouveau coronavirus aux Etats-Unis d'« échec de la démocratie »!Et pourtant, certains aux Etats-Unis font la promotion de leur soi-disant « démocratie américaine » et jasent sur la Chine dans le monde entier. Je me demande ce qui leur donne cette confiance et leur fait croire qu'ils ont le droit de le faire !

Les Etats-Unis n'ont pas le monopole de la démocratie. Il ne s'agit que d'une version de la démocratie. Et la Chine a sa propre version. Indépendamment de leurs différences, toutes les démocraties doivent passer le test du Covid-19. Pompeo et ses semblables ne peuvent en aucun cas représenter le peuple américain. Ils ne représentent que la classe dirigeante minoritaire et les groupes d'intérêt qui la soutiennent. Peu importe comment ils continuent à se vanter, les faits ne feront d'eux qu'une risée. Je voudrais vous demander, amis de la presse, de transmettre ce message à ces quelques politiciens américains : finissez-en avec votre arrogance et vos préjugés envers la Chine, pensez davantage au bien-être des Américains et travaillez plus dur pour résoudre vos propres problèmes !

Prasar Bharati : Dans une déclaration commune, l'Inde et les Etats-Unis ont demandé au Pakistan de prendre des mesures immédiates, soutenues et irréversibles pour s'assurer qu'aucun territoire sous son contrôle ne soit utilisé pour des attaques terroristes, et pour traduire rapidement en justice les auteurs de telles attaques. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : Le terrorisme est un défi commun auquel sont confrontés tous les pays du monde. Les efforts et les sacrifices considérables du Pakistan dans la lutte contre le terrorisme doivent être reconnus et respectés par la communauté internationale. Les pays devraient mener une coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des avantages mutuels pour sauvegarder conjointement la paix et la sécurité internationales.

Ce jour marque le 19e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Ces attaques ont mis en évidence le grave défi à la paix et à la stabilité mondiales que posent les menaces sécuritaires non conventionnelles, et notamment le terrorisme. La situation internationale actuelle en matière de lutte contre le terrorisme reste sérieuse. Les attaques terroristes fréquentes constituent une grave menace à la sécurité et à la stabilité de tous les pays.

La Chine s'oppose au terrorisme sous toutes ses formes, appelle à une coopération internationale plus solide pour s'attaquer à cette menace, et préconise que l'ONU y joue un rôle de premier plan. Nous rejetons le « deux poids deux mesures » sur cette question et nous nous opposons au fait d'associer le terrorisme à toute ethnie ou religion. Nous continuerons de coopérer avec les autres pays pour prévenir et combattre le terrorisme et maintenir la paix et la stabilité mondiales.

En ce jour spécial, nous espérons que les Etats-Unis garderont à l'esprit que le terrorisme et le Covid-19 sont des ennemis communs de l'humanité, et que la Chine et le Pakistan ne sont pas les ennemis des Etats-Unis.

NHK : La police de Mongolie intérieure a publié un avis pour recueillir des indices sur plus de 100 personnes recherchées pour leur rôle dans la manifestation et la protestation contre l'enseignement du mandarin. Plus de 20 personnes ont déjà été arrêtées. Pourriez-vous confirmer et commenter cela ?

Zhao Lijian : La question que vous posez concerne les affaires intérieures de la Chine. Je vous suggère d'adresser cette question aux autorités chinoises compétentes.

Phoenix News : Le Président américain Trump a déclaré aux journalistes qu'il ne prolongerait pas la date limite de vente de l'entreprise TikTok aux Etats-Unis. Si TikTok ne parvient pas à vendre ses activités aux Etats-Unis comme prévu, ses activités seront arrêtées pour des raisons de sécurité. Quelle est votre réponse à cela ?

Zhao Lijian : Sur TikTok, nous avons dit à plusieurs reprises que la Chine s'oppose à la répression injustifiée des entreprises non américaines par les Etats-Unis en abusant du concept de sécurité nationale et du pouvoir de l'Etat. Les Etats-Unis tentent de recourir aux manœuvres d'intimidation économique et de manipulation politique contre des entreprises non américaines. Il s'agit typiquement de « transactions contraintes par le gouvernement » et de « transactions imposées par le gouvernement », ce qui n'est rien de moins qu'un vol en plein jour. Les Etats-Unis ont non seulement violé les principes du marché et les règles internationales, mais ils ont également nié les principes d'économie de marché et de concurrence loyale dont ils se targuent.

Les Etats-Unis devraient immédiatement corriger leurs erreurs et mettre un terme à leur répression injustifiée des entreprises chinoises et d'autres entreprises non américaines. La partie chinoise se réserve le droit de prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises.

Reuters : Avez-vous d'autres informations à partager au sujet de la rencontre entre le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre indien des Affaires étrangères ? Ont-ils discuté de la possibilité pour l'Inde de supprimer ses récentes interdictions sur les applications chinoises ou de tout autre problème non militaire ?

Zhao Lijian : Nous avons publié des informations sur cette réunion. Pour le moment, je n'ai rien d'autre à ajouter.

Reuters : Les autorités de défense taïwanaises ont déclaré hier que les exercices aériens et navals de la partie continentale de la Chine au large de ses côtes constituaient une grave provocation et une menace au trafic aérien international. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : Ce n'est pas une question diplomatique. Je vous renvoie aux départements chinois compétents.

Reuters : Le Secrétaire d'Etat américain Pompeo a déclaré hier que les pays d'Asie du Sud-Est devaient résister aux actes d'intimidation de la Chine et réévaluer les accords commerciaux qu'ils concluent avec les entreprises publiques chinoises. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : C'est le travail quotidien de Pompeo de répandre des mensonges sur la Chine. Je ne pense pas qu'il faille perdre plus de temps aujourd'hui pour réfuter ses mensonges dénués de sens. Nous devrions commencer notre week-end dans un état d'esprit positif.

Suggest To A Friend
  Print