Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2020/11/04

CCTV : Le deuxième Forum sur la coopération dans les normes comptables nationales de « la Ceinture et la Route » s'est tenu le 3 novembre. Est-ce que l'épidémie de COVID-19 a apporté des impacts négatifs à la coopération multilatérale dans le cadre de « la Ceinture et la Route » ?

Wang Wenbin : Attachée aux principes de concertation, de synergie et de partage, la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » soutient activement le multilatéralisme. Il y a quelque temps, les différents partenaires ont mis en place des mécanismes de coopération multilatérale dans plusieurs domaines. En dépit des impacts causés par l'épidémie aux échanges internationaux, nous constatons depuis le début de cette année que les partenaires de coopération dans « la Ceinture et la Route » ont organisé plus de 20 conférences internationales en ligne ou en ligne + en présentiel au niveau de la coopération multilatérale. Je voudrais profiter de cette occasion pour en citer quelques exemples :

Premièrement, en juin dernier s'est tenue la visioconférence de haut niveau sur la coopération internationale de « la Ceinture et la Route », qui a réuni des Ministres de 25 pays, le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Une déclaration conjointe a été publiée à l'issue de la conférence, dans laquelle les différentes parties ont promis de continuer à renforcer la coopération internationale de « la Ceinture et la Route ».

Deuxièmement, le Mécanisme de coopération régulière interbancaire de « la Ceinture et la Route » a publié une proposition en soutien à la Chine et aux autres pays dans leur lutte contre l'épidémie de COVID-19, appelant à une plus grande solidarité et une coopération renforcée de la communauté internationale. Le Mécanisme de coopération fiscale administrative de l'Initiative « la Ceinture et la Route » a organisé différentes réunions thématiques dédiées aux affaires fiscales dans le contexte de la prévention et du contrôle de l'épidémie, pour fournir du service et de la garantie à la relance économique. Le Groupe de travail conjoint des Trains de fret Chine-Europe a organisé une réunion pour faire avancer la coopération.

Troisièmement, la Coalition internationale pour le développement vert de « la Ceinture et la Route », les partenaires aux Principes d'investissement vert de « la Ceinture et la Route », et l'Alliance des villes durables de l'Initiative « la Ceinture et la Route » ont respectivement tenu des réunions pour discuter des affaires sur la construction de la Route de la soie verte, l'investissement et le financement verts et la promotion du développement durable.

Quatrièmement, pour mettre en œuvre la liste des résultats du deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale, l'Organisation mondiale de la prévention et du règlement des différends commerciaux a été officiellement établie, le fonds du Centre de coopération multilatérale pour le développement et le financement (MCDF) a été lancé, et le Forum sur la coopération dans les normes comptables nationales de « la Ceinture et la Route » a tenu sa deuxième édition.

Cinquièmement, le Réseau des think tanks de la Route de la soie (SiLKS) a organisé une visioconférence annuelle de 2020 et a lancé une initiative conjointe pour soutenir la coopération de qualité dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », et appeler à poursuivre la mondialisation et le multilatéralisme. Des plateformes telles que le Consortium des documentaires de l'Initiative « la Ceinture et la Route », le Réseau des festivals artistiques de la Route de la soie et la Ligue internationale des théâtres de la Route de la soie ont activement organisé des événements en ligne, permettant de renforcer la compréhension mutuelle entre les peuples.

Nous sommes convaincus que la coopération multilatérale de « la Ceinture et la Route » continuera à contribuer davantage à la coopération de qualité dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », à assister les différentes parties dans leurs efforts de lutte contre l'épidémie, à promouvoir le rétablissement économique et social et à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies.

Agencia EFE : Nous ne connaissons pas encore les résultats de l'élection présidentielle des États-Unis. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Wang Wenbin : Nous remarquons que l'élection présidentielle américaine est en cours, et les résultats restent incertains.

Bloomberg : Le Département d'État des États-Unis a approuvé mardi la vente à Taiwan de drones MQ-9B de General Atomics pour un montant total de 600 millions de dollars. Il s'agit de la première exportation de drones de l'administration Trump depuis qu'elle a levé la restriction sur l'exportation des drones militaires en juillet dernier. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La position de la Chine sur les ventes d'armes des États-Unis à Taiwan est constante et claire. Je tiens à souligner une fois de plus que les ventes d'armes des États-Unis à Taiwan violent gravement le principe d'une seule Chine et les dispositions énoncées dans les trois communiqués conjoints sino-américains, en particulier le communiqué du 17 août. Ces agissements, qui constituent une ingérence grossière dans les affaires intérieures de la Chine, portent gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine, envoient de faux signaux aux forces séparatistes visant à l'« indépendance de Taiwan », et sapent gravement les relations sino-américaines ainsi que la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan. La Chine s'y oppose fermement.

La Chine exhorte les États-Unis à rester fidèles au principe d'une seule Chine et aux dispositions des trois communiqués conjoints sino-américains, à arrêter les ventes d'armes à Taiwan, à couper les liens militaires avec Taiwan, et à annuler immédiatement leurs plans de vente d'armes à Taiwan, afin d'éviter de nuire davantage aux relations sino-américaines et à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan. La Chine prendra des mesures légitimes et nécessaires en fonction de l'évolution de la situation.

Associated Presse de Pakistan : Récemment, le Ministre pakistanais de l'Information a affirmé dans une déclaration que le Corridor économique Chine-Pakistan (CECP) était un symbole de l'amitié entre la Chine et le Pakistan, et que tous les projets de coopération dans le cadre du CECP avançaient bien. D'autres hommes politiques et officiels pakistanais ont également fait des commentaires similaires. Depuis le lancement de la construction du CECP, des résultats solides ont été obtenus dans les domaines tels que l'énergie, le transport et la construction d'infrastructures et de ports, ce qui a contribué concrètement au développement national du Pakistan. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous apprécions vivement la déclaration positive du Pakistan sur le CECP.

Le CECP est un projet pilote important de « la Ceinture et la Route » et un projet emblématique de la coopération sino-pakistanaise. Des progrès encourageants et majeurs ont été enregistrés au cours des 7 dernières années de sa construction, et de nombreux projets ont été lancés ou achevés, ce qui a attiré plus de 25 milliards de dollars d'investissements directs au Pakistan. Le mois dernier, la ligne orange du métro de Lahore au Pakistan, en tant que projet de récolte précoce du CECP, a été mise en service, marquant l'entrée du Pakistan dans une « ère de métro ». Actuellement, les projets achevés ont permis d'améliorer considérablement les infrastructures de transport et l'alimentation en électricité du pays, de créer plus de 70 000 emplois directs, de contribuer chaque année, à hauteur de 1 à 2 points de pourcentage, à la croissance du produit national brut du Pakistan, et de favoriser fortement son développement socio-économique et le bien-être de la population.

Le CECP fait progresser non seulement le développement socio-économique de la Chine et du Pakistan, mais également l'interconnexion et la prospérité commune dans la région. Prenons l'exemple du port de Gwadar, depuis le premier semestre de cette année, près de 20 000 tonnes de marchandises telles que le blé, le sucre et les engrais chimiques ont été transférées via le port vers l'Afghanistan, créant ainsi près de 1000 emplois.

La Chine soutient fermement la construction du CECP. Nous espérons travailler avec le Pakistan pour mettre pleinement en œuvre le consensus des dirigeants des deux pays. Basés sur les bonnes construction et gestion des projets existants, nous nous focaliserons davantage sur la coopération dans des domaines tels que le bien-être social, les industries et l'agriculture et ferons du CECP un projet de démonstration pour le développement de qualité de « la Ceinture et la Route », afin d'apporter plus de bénéfices aux deux peuples et aux autres peuples dans la région.

Prasar Bharati : Le Ministère chinois des Affaires étrangères a récemment déclaré que des pays et parties tiers avaient manifesté leur intérêt pour participer à la construction du CECP. Pourriez-vous nous indiquer quels sont ces pays et organisations ?

Wang Wenbin : Nous avons dit à plusieurs reprises que le CECP et d'autres projets de coopération dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route » sont ouverts. Nous invitons tous les pays intéressés à participer à la construction des projets concernés afin de contribuer ensemble et activement à la prospérité, à la stabilité et au développement de la région et du monde.

Prasar Bharati : Ces derniers jours, le Pakistan a décidé d'accorder « le statut provisoire de province » au Gilgit-Baltistan, dans la partie du Cachemire administrée par le Pakistan. L'Inde s'y oppose fermement et estime qu'il s'agit de l'occupation illégale du territoire indien, et a demandé au Pakistan de retirer immédiatement la décision concernée. Quelle est la position de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons remarqué les reportages concernés. La position de la Chine sur la question du Cachemire est constante et claire. C'est une question léguée par l'histoire entre l'Inde et le Pakistan, qui doit être réglée de manière appropriée et pacifique dans le respect de la Charte des Nations-Unies, des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et des accords bilatéraux.

Agencia EFE : Bien que nous ne connaissions pas encore les résultats de l'élection présidentielle américaine, la Chine a-t-elle une certaine préférence pour l'un des deux candidats ?

Wang Wenbin : L'élection présidentielle américaine relève des affaires intérieures des États-Unis. La Chine n'a pas de position à ce sujet.

China Daily : L'État islamique a revendiqué l'attentat terroriste de Vienne, affirmant qu'il visait à se venger de l'Autriche pour sa participation à l'opération contre l'État islamique dirigée par les États-Unis. Un Autrichien d'origine chinoise a été tué dans la fusillade, et un autre ressortissant chinois a été légèrement blessé. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Wang Wenbin : La Chine est profondément choquée par cet attentat. Le terrorisme violent est un ennemi commun de l'humanité. La Chine s'oppose depuis toujours et résolument au terrorisme et aux crimes violents sous toutes leurs formes. Nous exprimons nos profondes condoléances aux victimes de cet attentat et adressons nos sympathies à leurs familles et aux blessés. Nous avons appris que des ressortissants chinois avaient été tué ou blessé lors de cet attentat. L'Ambassade de Chine en Autriche maintient des échanges étroits avec les départements concernés locaux et fournit des assistances à temps aux ressortissants chinois en Autriche.

Prasar Bharati : la Chine a élevé de vives protestations lorsque le gouvernement indien a mis fin au statut d'autonomie de l'État du Jammu-et-Cachemire par un amendement constitutionnel. Maintenant, le Pakistan a annoncé le changement du statu quo du Gilgit-Baltistan en le qualifiant de territoire pakistanais. Peut-on en conclure que la Chine n'a pas maintenu la position neutre qu'elle avait déclarée sur la question du Cachemire ?

Wang Wenbin : Vos propos ne correspondent pas à la réalité. La position de la Chine sur la question du Cachemire est constante et claire.

Agencia EFE : Concernant la participation de Huawei à la construction de la 5G au Brésil, celui-ci subit une grande pression de la part des États-Unis. D'autres pays d'Amérique latine et certains pays européens, dont le Portugal, sont également sous la pression des États-Unis, qui leur demandent de ne pas coopérer avec Huawei pour la 5G. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Ce que je peux vous dire, c'est que l'entreprise concernée a construit plus de 1500 réseaux au cours des 30 dernières années sans laisser avoir lieu un seul incident de cybersécurité. En plus, aucun pays ne peut donner des preuves pour prouver que l'entreprise concernée présente des dangers latents ou des menaces en matière de sécurité. Nous espérons que tous les pays continueront de maintenir une position objective et juste, et de prendre indépendamment des décisions conformes à leurs propres intérêts, aux intérêts communs de tous les pays du monde, et à la tendance générale du développement et du progrès de l'humanité. Les actes de réprimer et de restreindre l'entreprise concernée sous prétexte de la sécurité n'ont aucun fondement et ne correspondent pas aux règles économiques et commerciales internationales.

Avant de terminer, j'ai une annonce à faire : demain, le 5 novembre à 10h00, le Ministère des Affaires étrangères organisera à Lanting un briefing pour les médias chinois et étrangers. Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Le Yucheng présentera des informations sur la participation du Président Xi Jinping à la 20e Réunion du Conseil des Chefs d'État de l'Organisation de coopération de Shanghai. Les amis journalistes seront les bienvenus à y participer activement.

Suggest To A Friend
  Print