Ressources naturelles
2011/06/09

La Chine possède un vaste territoire et des ressources naturelles abondantes et diversifiées. Elle se place au premier rang mondial dans le domaine des ressources d’énergie hydraulique. On y trouve de nombreuses espèces d’animaux sauvages et presque toutes les espèces végétales de l’hémisphère nord. Ses ressources minérales sont aussi abondantes, et la variété est complète.

Ressources en Terre

Les caractéristiques des ressources agraires de la Chine se résument ainsi : le nombre absolu est énorme, la quantité par personne est faible. On y remarque beaucoup de montagnes et peu de plaines; la terre cultivée et la forêt représentent une faible proportion de la superficie totale ; les ressources agraires sont réparties inégalement, les terres agricoles se trouvent dans les régions de plaines et de bassins de l’est du pays (région de mousson), la forêt occupe le nord-est et les régions montagneuses périphériques du sud-ouest du pays, et la prairie s’étend principalement entre les montagnes et les plateaux continentaux.

Terre Arable

Selon le deuxième recensement national agricole de 2006, la Chine comptait 121,7759 millions d’hectares de terre labourée et 35,35 millions d’ha de terre en friche. Les terres labourées sont principalement dispersées dans la plaine du Nord-Est, la plaine du Nord, la plaine des cours moyen et inférieur du Changjiang (Yangtse), le delta de la rivière des Perles et le bassin du Sichuan.

Forêt

Selon la septième enquête nationale sur les ressources forestières qui s’est déroulée entre 2004 et 2008, la Chine possède 195,4522 millions d’ha de forêt, soit 20,36 % de son territoire. La réserve de bois debout a atteint 14,554 milliards de stères dont 13,363 milliards de stères en forêts.

La forêt naturelle se trouve principalement dans le nord-est et le sud-ouest. Au nord-ouest du pays et sur les plaines de l’est, région à forte densité de population et économiquement développée, la forêt est rare.

La Chine possède des espèces de plantes variées. Les seules essences d’arbres de haute futaie sont au nombre de 2 800, dont les précieux ginkgo et séquoia. Pour protéger l’environnement et satisfaire aux besoins de l’économie, l’afforestation d’envergure se déploie dans le pays. La superficie des forêts artificielles protégée s’étend à 61,6884 millions d’ha, la plus grande du monde.

Selon la division géographique, la Chine comprend principalement la région forestière du nord-est, la région forestière du sud-ouest et la région forestière du sud-est.

La région forestière du nord-est qui se compose du Grand Xing’an, du Petit Xing’an et des monts Changbai, est la plus grande forêt naturelle du pays, dont la superficie et la quantité de bois dépassent le tiers du total du pays, et la moitié pour la quantité de bois abattu. Les essences principales sont le pin rouge et le mélèze de Xing’an.

La région forestière du sud-ouest se trouve au deuxième rang en importance et inclut les monts Hengduan, le versant sud de l’Himalaya et le coude du fleuve Yarlung Zangbo. Sa quantité de bois représente le tiers du total du pays. Les essences d’arbres principales sont le pin de Chine, le palissandre et le nanmu.

La région forestière du sud-est est la plus importante forêt artificielle du pays et couvre les vastes collines situées au sud des monts Qinling et du fleuve Huaihe et à l’est du plateau Yunnan-Guizhou. On y cultive principalement des plantes industrielles comme le théier, le bambou géant, le pin de Masson et le sumac.

En outre, pour faire obstacle aux tempêtes de sable et à empêcher la déperdition de sol et d’eau, on a aménagé plusieurs ceintures forestières protectrices, constituant le « rideau protecteur » comme celle des « Trois Nord » (formée des régions occidentale de la Chine du Nord-Est, septentrionale de la Chine du Nord et du nord-ouest du pays), des cours supérieur et moyen du Changjiang (Yangtse) et des régions côtières, et reboisé les monts Taihang et la plaine. Le projet des « Trois Nord », qui s’étend sur plus de 7 000 km comme une « Grande Muraille verte » et couvre une superficie de 260 millions d’ha, soit le quart de la superficie terrestre de la Chine, est reconnu comme le plus vaste programme écologique du monde.

Steppe

La steppe couvre plus de 400 millions d’ha, dont 313,33 millions sont utilisables. La Chine est parmi les pays qui possèdent le plus de steppes. La steppe naturelle s’étend principalement à l’ouest et au nord de la ligne Grand Xing’an-Yinshan-versant est du plateau Qinghai-Tibet, tandis que les prairies artificielles se trouvent principalement au sud-est du pays, et s’entrecroisent avec les forêts et les champs.

Quatre régions pastorales

La zone de la Mongolie intérieure:la plus grande du pays. On y trouve des races de qualité comme le cheval de Sanhe et le bœuf de Sanhe.

La zone du Xinjiang:qui élève les races de qualité telles que le mouton à laine fine du Xinjiang, le mouton à queue courte d’Altai et le cheval de Yili.

La zone du Qinghai:lieu d’origine du yack et du cheval de Hequ.

La zone du Tibet:lieu d’origine du yack.

Ressources en Eau

La Chine est l’un des pays du monde où les cours d’eau et lacs sont les plus nombreux. Du fait que les fleuves majeurs prennent leur source du plateau Qinghai-Tibet et ont de grandes chutes, ils recèlent une puissante énergie hydraulique de 680 millions de kW, plaçant la Chine au premier rang mondial. Pourtant, la répartition géographique de ces ressources est déséquilibrée : 70 % se trouvent dans la région sud-ouest. En comptant les cours d’eau, le réseau hydraulique du Changjiang (Yangtse) possède la plus importante ressource d’énergie hydraulique, soit presque 40 % de la totalité du pays, celui du Yarlung Zangbo occupe la deuxième place. Les bassins du Huanghe (fleuve Jaune) et de la rivière des Perles recèlent également des ressources hydrauliques importantes.

Faune et Flore

La Chine possède une faune des plus variées. On y trouve plus de 2 000 espèces de vertébrés terrestres, soit 9,8 % du total des espèces connues dans le monde, dont 1 189 d’oiseaux, 500 de mammifères, 210 d’amphibiens et 320 de reptiles. Parmi les vertébrés terrestres dont plusieurs espèces sont propres à la Chine ou se trouvent surtout en Chine, on compte 19 espèces de gallinacés dont la perdrix des bambous, le faisan à cornes, le lophura bleu et le faisan à crête blanche et à longue queue. Outre le panda géant, appelé « fossile vivant », et le cerf de Davidqui revêt une signification particulière en zoologie, on trouve aussi le takin, l’élaphode et le daim. La Chine est aussi riche en animaux industriels ; les seules espèces d’animaux à fourrure dépassent 70, soit plus de 17 % de la totalité des animaux.

À cause de la diversité des conditions naturelles, la flore chinoise est aussi très variée. Elle comprend quelque 30 000 espèces de plantes ligneuses dont 2 800 arbres de haute futaie. La Chine possède presque toutes les sortes de végétaux connues dans l’hémisphère nord. Des forêts de différents genres se trouvent dans la région humide de l’est. Du nord au sud, on rencontre la forêt de conifères à feuilles caduques correspondant à la zone glaciale tempérée, la forêt à feuilles larges caduques répondant à la zone tempérée. La forêt subtropicale s’étend sur la plus grande superficie, et dans des régions partielles survivent une petite quantité de métaséquoias, de sapins argentés et de ginkgos qui ont complètement disparu d’autres lieux du monde et sont appelés « fossiles vivants ». Dans le sud, on trouve la forêt de mousson mi-persistante, la forêt dense humide et la forêt de mangrove et on a introduit des essences tropicales entre autres caoutchouc, palmier à huile et sisal. Parmi les essences propres à la Chine, outre le métaséquoia, le sapin argenté et le ginkgo, on rencontre aussi le grévillier de montagne, le pin de Chine, le mélèze doré, le pin de Taiwan, le cyprès du Fujian et l’eucommia (famille des Rutacées).

Ressources Minérales

La Chine recèle de riches ressources minérales. On y a découvert 171 minerais. Parmi les 158 dont les réserves ont été vérifiées, 10 appartiennent aux ressources énergétiques dont pétrole, gaz naturel, charbon, uranium et géothermie ; 54 aux métaux, dont fer, manganèse, cuivre, aluminium, plomb et zinc ; 91 aux non-métaux, dont graphite, phosphore, soufre et sylvine. Trois sont des ressources liquides et gazeuses, dont eau souterraine et eau minérale. Actuellement, plus de 92 % de l’énergie non renouvelable, 80 % des matières premières industrielles et 70 % des moyens de production agricole sont assurés par les ressources minérales.

Énergie

Les ressources sont abondantes, mais leur structure n’est pas idéale : la part de charbon est importante et celle du pétrole et du gaz, faible. Les ressources houillères sont abondantes et la gamme complète, mais les réserves de charbon varient en types et le coke de bonne qualité et l’anthracite sont peu abondants. Les houillères sont largement disséminées dans le pays, mais avec une forte variation géographique ; elles diminuent de l’ouest à l’est et du nord au sud. Les houillères à ciel ouvert sont peu nombreuses, la plupart sont des lignites, et les minerais associés dans les veines de charbon sont nombreux. Les ressources de pétrole abondent et la Chine est l’un des dix pays dont les ressources exploitables sont supérieures à 15 milliards de tonnes ; les réserves vérifiées sont basses, surtout sur la côte. Les réserves vérifiées de pétrole terrestre ne représentent que le cinquième de la totalité des ressources ; la répartition géographique est concentrée. Les réserves de pétrole des quatorze bassins d’une superficie supérieure à 100 000 km2 représentent 73 % de la totalité, et les réserves de gaz naturel dans les régions du centre et de l’ouest dépassent 50 % de la totalité.

Métaux

En Chine, pays riche en ressources métalliques, on trouve presque toutes les sortes de métaux connus. Les réserves vérifiées de tungstène, d’étain, d’antimoine, de terres rares, de tantale et de titane sont les premières du monde ; celles de vanadium, de molybdène, de niobium, de béryllium et de lithium deuxièmes ; celles de zinc, au quatrième rang et celles de fer, de plomb, d’or et d’argent, au cinquième. Les minerais métalliques sont disséminés partout dans le pays, mais se concentrent dans certaines régions. Par exemple, le fer se trouve surtout dans la zone de Anshan-Benxi, le nord du Hebei et le Shanxi. La bauxite se trouve principalement dans les provinces du Shanxi, du Henan, du Guizhou et la région autonome du Guangxi ; le tungstène dans le Jiangxi, le Hunan et le Guangdong ; l’étain au Yunnan, au Guangxi, au Guangdong et au Hunan. Certains minerais dont les réserves sont importantes et la qualité est bonne sont compétitifs sur le marché international ; il s’agit du tungstène, de l’étain, du molybdène, de l’antimoine et des terres rares. De nombreux minerais métalliques importants, dont le fer, le manganèse, l’aluminium et le cuivre, sont de qualité médiocre. Les minerais pauvres sont nombreux et le triage est difficile. La plupart des gisements sont petits ou moyens, la part des gisements grands ou énormes est faible.

Non-métaux

La Chine est l’un des quelques pays qui possèdent la gamme presque complète des non-métaux. On les trouve dans 5 000 zones où les réserves vérifiées sont abondantes. Celles de magnésite, de graphite, de fluorine, de talc, d’amiante, de plâtre, de barytine, de wollastonite, d’alun de roche, de bentonite et de sel gemme sont au premier rang du monde ; celles de phosphore, de kaolin (terre blanche), de pyrite, de mirabilite, de diatomite, de zéolite, de perlite, de calcaire-ciment occupent une place importante dans le monde ; celle des pierres entre autres le marbre et le granit est abondante et la qualité est bonne ; celles de sylvine et de bore sont moins importantes.

Ressources liquides et gazeuses

En Chine, 870 milliards de m³/an d’eau souterraine ont été vérifiés, dont 290 milliards de m³/an sont exploitables et 20 milliards de m3/an sont de l’eau peu salée. La répartition de l’eau souterraine est irrégulière suivant les régions, riche dans le sud et pauvre dans le nord-ouest. Le type des nappes aquifères souterraines diffère également suivant les régions ; l’eau de diaclase se trouve principalement dans le nord, et l’eau karstique dans le sud-ouest.

Ressources Maritimes

Les ressources maritimes abondent en Chine : les bassins sédimentaires pétrolifères et gazeux couvrent une superficie d’environ 700 000 km², et l’on estime qu’ils recèlent 24 milliards de tonnes de pétrole et 14 billions de m³ de gaz naturel. Dans les eaux juridictionnelles, la superficie de pêcheries est de 2,8 millions de km², les eaux d’une profondeur inférieure à 20 m convenant à la culture maritime sont de 2,6 millions d’ha, dont 710 000 ha sont exploités. Sur les estrans, 2,42 millions d’ha peuvent servir à la culture maritime, dont 550 000 ha sont utilisés. Des fonds marins internationaux, la Chine dispose de 75 000 km² avec une réserve de minéraux divers de plus de 500 millions de tonnes.

Marais salant

On compte plus de 50 salines le long de la mer, d’une superficie de 337 000 ha, représentant 70 % de la production du sel brut.

Énergie maritime

La capacité des marées est de 110 millions de kW, dont 21 millions sont exploitables et peuvent produire 58 milliards de kWh par an. Grâce à un grand marnage, la capacité de marée au Zhejiang et au Fujian représente 80 % de l’ensemble du pays, dont 10 millions de kW pour le Zhejiang. L’embouchure du fleuve Qiantang, où le marnage atteint 8,9 m, est le lieu idéal pour construire une centrale électrique basée sur les marées.

Suggest To A Friend
  Print