Allocution de l'Ambassadeur KONG Quan au Cimetière des travailleurs chinois de Nolette
2013/04/05

 Cimetière des travailleurs chinois de Nolette

Le 4 avril 2013

Monsieur le Sous-préfet,

Monsieur le Maire,

Chers compatriotes,

Aujourd'hui, c'est la fête traditionnelle chinoise-Qingming, jour où l'on rend hommage aux ancêtres, salue la mémoire des défunts.

C'est dans cet esprit que nous sommes venus au cimetière de Noyelles-sur-Mer --- le plus grand cimetière des travailleurs chinois en Europe, avec nos coeurs remplis de respect, pour rendre hommage aux travailleurs chinois qui gisent ici et dans d'autres trentaines de cimetières sur le territoire français.

Pendant la première guerre mondiale, 140 mille travailleurs chinois sont venus en Europe pour gagner leur vie. Tout au long de leur séjour, ils ont dû effectuer des travaux pénibles voire dangereux, dans l'humble espoir d'avoir de modiques rémunérations pour survivre et aider leurs familles. Cependant, des milliers d'entre eux ont vu leurs rêves brisés, et fini par reposer éternellement dans un pays étranger, au milieu des verdures, loin de leur pays natal.

Aujourd'hui, par ce geste d'hommage, nous souhaitons leur exprimer notre deuil et notre affliction, au nom de la patrie située à une dizaine de milliers de kilomètres, au nom de leurs déscendants et au nom des centaines de milliers de ressortissants chinois en France.

Il y a 97 ans, au moment de l'expatriation de ces travailleurs chinois, la Chine se battait dans la pauvreté et la faiblesse. La nation chinoise vivait dans une profonde détresse et misère. Mais dans l'obscurité, le peuple chinois n'a jamais ménagé leurs efforts en vue du redressement de la nation.

Aujourd'hui, nous avons de quoi à consoler les défunts. A l'issue de cent d'ans de sacrifice et d'efforts, la Chine a finalement trouvé sa propre voie de développement. La vie de sa population a connu une transformation complète. Nous n'avons jamais été aussi proches de notre rêve de redressement national.

Chers compatriotes, chers amis,

Les plus de 800 stèles devant nous constituent un témoignage silencieux d'un épisode douloureux de l'histoire de l'humanité. Elles représentent aussi une aspiration ardente au développement de notre pays et à la paix de notre monde.

Un rappel de l'histoire nous offre l'occasion de bien réfléchir sur les responsablilités sur notre épaule et les attentes de la nation.

Nous devons redoubler nos efforts au profit du développement de notre pays et du bien-être de son peuple, et préserver, ensemble avec la communauté internationale, la paix et la prospérité du monde. C'est le seul moyen qui nous permettrait d'avoir la conscience tranquille devant nos ancêtres et d'être irréprochable face à nos enfants.

A cette occasion, je voudrais exprimer en particulier mes remerciements à la Région Picardie, au Département de la Somme et à la commune de Noyelles-sur-Mer. Je vous remercie d'avoir accueilli perpétuellement ces chinois loin de leur patrie. Merci à la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth pour l'attention que vous avez toujours portée à la dignité et quiétude du cimetière.

Je souhaiterais aussi remercier nos ressortissants chinois en France, pour votre appel continu et efforts consacrés des années durant pour cette page d'histoire.

Suggest To A Friend
  Print