Le Président Xi Jinping assiste à la cérémonie d'ouverture de la Conférence Paris Climat et prononce un discours important, appelant à renforcer la détermination et à conjuguer les efforts pour bâtir ensemble un système de gouvernance climatique juste, raisonnable, coopératif et gagnant-gagnant
2015/11/30

Le 30 novembre 2015, heure locale, le Président Xi Jinping a assisté à Paris à la cérémonie d’ouverture de la Conférence Paris Climat et prononcé un discours important intitulé Travailler ensemble pour créer un système de gouvernance climatique juste, raisonnable, coopératif et gagnant-gagnant, appelant les différentes parties à faire preuve de sincérité, à renforcer la détermination et à rester unis dans leurs efforts pour l’instauration d’un système international de lutte contre le changement climatique juste et efficace, dans le but de réaliser un développement durable d’un niveau plus élevé et de bâtir des relations internationales axées sur la coopération gagnant-gagnant.

Vers 9 heures 25, heure locale, le Président Xi Jinping, arrivé au Parc des Expositions Paris le Bourget, était accueilli, à la descente de sa voiture, par le Président français François Hollande et le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon.

Dans son discours, le Président Xi Jinping a souligné la nécessité pour la Conférence de Paris de renforcer l’application de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et de parvenir à un accord global, équilibré, ambitieux et contraignant. Selon lui, l’accord de Paris doit permettre de renforcer les actions internationales contre le changement climatique après 2020 et de donner dans le même temps de nouvelles impulsions à la réalisation du développement durable dans de meilleures conditions dans le monde, et cet accord doit favoriser l’atteinte des objectifs définis dans la CCNUCC, un contrôle efficace de l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre et une transition vers le développement vert, promouvoir la mise en commun des efforts à l’échelle mondiale, une vaste mobilisation et une meilleure prise de conscience du public, conduire à l’accroissement des investissements et au renforcement des garanties pour les actions et à la mise en œuvre des engagements pris par les pays développés qui sont tenus d’apporter un plus grand soutien financier aux pays en développement et de leur transférer des technologies respectueuses du climat, et aussi adopter une approche pragmatique et efficace avec la prise en compte des conditions spécifiques des différents pays. La lutte contre le changement climatique ne doit en aucun cas être un obstacle aux efforts légitimes des pays en développement pour réduire la pauvreté et améliorer le bien-être social, a-t-il souligné.

L’accord de Paris n’est pas un aboutissement, mais un nouveau départ, a affirmé le Président Xi Jinping. L’action mondiale contre le changement climatique, a-t-il poursuivi, est une source d’inspiration précieuse pour la recherche d’un mode de gouvernance mondiale pour l’avenir et la construction d’une communauté de destin de toute l’humanité. Il a appelé à construire ensemble un avenir juste, équitable et inclusif basé sur la contribution de tous, la coopération gagnant-gagnant, le respect de la loi, l’inspiration mutuelle et le développement commun. La Conférence de Paris doit, selon lui, encourager les différents pays notamment les pays développés à faire preuve d’un plus fort esprit de partage et de responsabilité en vue de réaliser le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant, assurer le respect et l’application effectifs des règles internationales, réaffirmer son attachement à la démocratie, à l’égalité et à l’équité, contribuer à la consolidation du droit international, s’en tenir au principe des responsabilités communes mais différenciées, et permettre la recherche par les différents pays des solutions les mieux adaptées à leurs réalités nationales respectives.

Soulignant que la Chine est depuis toujours un acteur actif dans la lutte internationale contre le changement climatique et joue aujourd’hui un rôle leader dans l’économie d’énergie et l’utilisation d’énergies nouvelles et renouvelables, le Président Xi Jinping a affirmé la volonté de son pays de mettre en œuvre le concept du développement innovant, coordonné, vert, ouvert et inclusif en vue d’ouvrir de nouveaux horizons dans la modernisation du pays basée sur l’harmonie entre l’homme et la nature. Il a exprimé la confiance et la détermination de la Chine pour honorer ses engagements même si l’atteinte des objectifs définis dans la « contribution nationale » demande des efforts ardus. Le gouvernement chinois met en œuvre consciencieusement ses engagements sur la coopération Sud-Sud contre le changement climatique et après avoir annoncé en septembre dernier la décision de créer le Fond chinois de coopération Sud-Sud contre le changement climatique, il poursuivra ses efforts l’année prochaine pour promouvoir la coopération internationale dans les domaines des énergies propres, de la lutte contre les catastrophes naturelles, de la protection écologique, de l’agriculture résiliente au climat, de la ville intelligente et bas carbone et aider les autres pays en développement à améliorer leur capacité de financement, a-t-il indiqué.

Pour conclure, le Président Xi Jinping a souligné que la lutte contre le changement climatique était la cause commune de toute l’humanité et lancé un appel à l’action conjointe pour l’instauration d’un système mondial de lutte contre le changement climatique juste et efficace, la réalisation du développement durable d’un niveau plus élevé à l’échelle mondiale et la construction de relations internationales axées sur la coopération gagnant-gagnant.

Les dirigeants de quelque 150 pays ont assisté à l’ouverture de la Conférence Paris Climat. Ils estiment unanimement que le changement climatique est un défi commun de toute l’humanité, engage l’avenir des êtres humains et exige une réponse commune. Reconnaissant tous que la Conférence de Paris représente une opportunité importante pour apporter une solution globale au changement climatique, ils partagent la vue que pour réussir la conférence, il est nécessaire d’obtenir un accord global, équilibré, ambitieux et contraignant. Ils conviennent de l’importance pour tous les pays d’investir davantage dans les énergies propres et l’économie faiblement carbonée et d’élaborer des plans ambitieux de réduction des émissions afin d’atténuer le changement climatique.

M. Yang Jiechi était présent à la Conférence.

Suggest To A Friend
  Print