La Chine et la France s'engagent à promouvoir le projet de centrale nucléaire de Hinkley Point
2016/09/21

NEW YORK, 20 septembre (Xinhua) -- La Chine et la France se sont engagées mardi à New York à garantir la bonne mise en œuvre du projet de construction de deux réacteurs pressurisés européens (EPR) dans la centrale nucléaire de Hinkley Point au Royaume-Uni et à promouvoir leur coopération sur les marchés tiers.

Hinkley Point sera le premier projet de ce type au Royaume-Uni depuis une vingtaine d'années. Les EPR seront construits par le groupe chinois China General Nuclear Power Corp. (CGN), qui détient un tiers des parts, et le groupe français EDF.

L'engagement a été pris lors d'une rencontre entre le Premier ministre chinois Li Keqiang et le président français François Hollande en marge d'une série de conférences de l'ONU à New York.

Lors de cette rencontre, M. Li a exprimé l'espoir que toutes les parties concernées puissent travailler ensemble au bon déroulement de ce projet nucléaire, et appelé la Chine et la France à renforcer leur coopération.

Beijing attache une grande importance à son partenariat avec Paris en matière d'énergie nucléaire, a-t-il indiqué.

Le Premier ministre a également transmis au président français les salutations du président chinois Xi Jinping et noté que les relations sino-françaises s'étaient développées fermement et rapidement.

Il a en outre appelé les deux parties à continuer à se respecter, à maintenir les échanges de haut niveau et à affermir leur confiance afin de renforcer leurs relations bilatérales.

M. Li a également appelé les deux pays à renforcer leur coordination dans les affaires internationales et à jouer un rôle positif dans la promotion de la paix et du développement dans le monde.

Pour sa part, M. Hollande a indiqué que son pays était prêt à intensifier sa coopération avec la Chine en matière d'énergie nucléaire et sur les marchés tiers.

Saluant l'important du projet de Hinkley Point, il a souhaité que toutes les parties collaborent afin de garantir le succès du projet.

La France considère la Chine comme une bonne amie et est pleinement confiante dans les perspectives de l'économie chinoise, a-t-il déclaré.

Il a également salué la contribution de la Chine à la lutte contre le changement climatique et ajouté que la France était prête à intensifier sa coopération avec la Chine dans l'agriculture, la finance et le tourisme.

Suggest To A Friend
  Print