Le vice-PM chinois Ma Kai et le ministre de l'Economie Michel Sapin coprésident le Dialogue économique et financier franco-chinois
2016/11/15

PARIS, 14 novembre (Xinhua) -- Le vice-Premier ministre chinois Ma Kai et le ministre de l'Economie Michel Sapin ont coprésidé lundi à Paris la quatrième édition du Dialogue économique et financier franco-chinois, dont les thèmes de cette année étaient la promotion d'une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive et le renforcement de la coopération dans les domaines du commerce, des investissements, de l'industrie et des finances.

M. Ma a souligné l'importance de ce mécanisme de haut niveau, la coopération économique et financière constituant le pilier du développement des relations franco-chinoises. Il a indiqué qu'il s'agissait du premier dialogue économique et financier entre la Chine et la France depuis la rencontre du président chinois Xi Jinping et de son homologue français François Hollande lors du sommet du G20 de Hangzhou de cette année et que ce dialogue intervenait à une période décisive pour l'Europe.

Ce dialogue a pour mission de mettre en oeuvre le consensus établi par les dirigeants chinois et français et les conclusions du Sommet du G20 de Hangzhou, mais aussi de préparer la prochaine édition du Dialogue, a-t-il souligné.

La Chine espère que la France continuera d'exercer une influence importante sur l'Union européenne et appellera cette organisation à remplir comme il se doit ses obligations en ce qui concerne la reconnaissance du statut d'économie de marché de la Chine, a-t-il ajouté.

Il a en outre déclaré que la Chine souhaitait renforcer la coopération économique et financière avec la France dans le respect et dans l'intérêt des deux parties et promouvoir leur partenariat stratégique global.

Pour sa part, M. Sapin a rappelé que ce dialogue, établi en 2013, avait permis aux deux parties d'échanger dans un esprit de respect et de compréhension de l'autre et apporté une contribution importante au développement des relations bilatérales.

Il a félicité la Chine pour son organisation du Sommet du G20 de Hangzhou et pour sa contribution au redressement de l'économie mondiale et à la gouvernance internationale.

Il a en outre indiqué que la France était prête à approfondir la coopération avec la Chine dans les secteurs de l'énergie nucléaire, de l'investissement, de la finance, du commerce et de l'agriculture, ainsi que sur les marchés tiers.

La France souhaite que l'Union européenne respecte ses obligations au regard du droit international, notamment celles concernant la reconnaissance du statut d'économie de marché de la Chine, a-t-il déclaré.

Le Dialogue de cette année a abouti à 60 résultats. Les deux pays ont décidé de continuer à promouvoir le commerce bilatéral, notamment dans les domaines de la médecine, des soins et services aux personnes âgées, de l'agroalimentaire et de la protection de l'environnement. Ils ont également décidé d'aligner leurs stratégies de développement dans les meilleurs délais, d'accroître les investissements dans de grands projets dans les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique et de l'énergie nucléaire, et de simplifier le mécanisme d'investissement bilatéral à cette fin. La Chine et la France souhaitent également renforcer leur collaboration sur les marchés tiers et créer un comité directeur et un fonds franco-chinois dans ce but. Dans le domaine des finances, les deux pays souhaitent approfondir leur collaboration dans les obligations, la finance verte et la surveillance financière. Enfin, Beijing et Paris se sont engagés à se concerter davantage sur les affaires économiques internationales, notamment en améliorant la communication entre les deux pays dans des cadres multilatéraux tels que le G20, et de mettre en oeuvre les conclusions du Sommet du G20 de Hangzhou.

Suggest To A Friend
  Print