Discours de S.E.M. Lu Shaye Ambassadeur de Chine en France à l'inauguration du 4ème Forum Culturel sino-français
2019/10/08

Monsieur le Vice-président du Comité permanent de l'Assemblée nationale de Chine, Chen Zhu,

M. le Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin,

M. le Ministre de la Culture, Franck Riester

M. le Maire, Christian Estrosi

Mesdames et messieurs, chers amis,

Tout d'abord, je voudrais vous dire combien je suis heureux d'être parmi vous dans cette magnifique ville de Nice pour participer à ce forum culturel sino-français. Permettez-moi tout d'abord, au nom de l'Ambassade de Chine en France, de souhaiter une très chaleureuse bienvenue au Vice-président du Comité permanent de l'assemblée nationale de Chine, M. Chen Zhu, qui a fait spécialement le voyage de Chine, ainsi qu'aux représentants chinois et français du monde de la culture. Je voudrais également exprimer ma sincère gratitude au maire de Nice, M. Christian Estrosi, ainsi qu'à la Municipalité, pour la qualité de leur travail de préparation de ce forum.

Notre monde traverse actuellement des mutations d'une ampleur rarement égalée depuis un siècle. La mondialisation et l'informatisation ont certes entraîné un essor et une osmose sans précédent entre les différents pays de la planète, mais elles ont aussi créé des disparités en termes de développement et un accroissement des inégalités. De ce fait, certains pays se sont réfugiés dans le populisme et le protectionnisme dans l'espoir de recloisonner le monde comme par le passé.

Mais, comment un monde globalisé pourrait-il faire marche-arrière ? Comment les civilisations pourraient-elles cesser de se fréquenter, pour soudain s'isoler les unes des autres ? L'objectif qui est le nôtre est de permettre que les cultures dialoguent au lieu de s'affronter, que les pays coopèrent au lieu de s'opposer, afin que tous les peuples vivent dans l'amitié et non dans l'hostilité. A cet égard, la culture, en permettant aux hommes de communiquer par le cœur, joue un rôle absolument irremplaçable.

La France est le berceau de l'humanisme occidental et les Chinois ont toujours considéré que « les peuples constituent le socle des nations, et que l'harmonie doit régner sur le monde ». En tant que représentants des civilisations orientale et occidentale, et en dépit de contextes culturels différents, nos quêtes spirituelles sont convergentes.

C'est pourquoi, dans la conjoncture actuelle, la Chine et la France se doivent de jouer un rôle plus important dans le renforcement du dialogue entre les civilisations et la défense de la diversité culturelle par une posture conjointe de coopération pacifique, d'ouverture nourrie de tolérance, d'inspiration mutuelle et d'avantages réciproques, dans le droit fil de la philosophie de la route de la soie, afin de proposer au monde des solutions aux problématiques complexes de paix et de développement.

Nos deux pays doivent maintenir leur leadership dans les relations culturelles entre l'Orient et l'Occident.

Cette année marque le 55ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Depuis tout ce temps, nos échanges culturels ont toujours été le socle et le moteur premiers de notre relation bilatérale. Ces échanges sont uniques dans les relations sino-occidentales. Ainsi, la France a été le premier pays occidental à avoir coorganisé avec la Chine des années culturelles croisées et à avoir créé des centres culturels l'un chez l'autre.

Le président Chirac, qui vient hélas de nous quitter, tirait son immense prestige en Chine, de sa compréhension profonde et de son amour de la culture chinoise. Mais également de sa grande contribution à nos échanges culturels et à la solide amitié qui lie nos deux pays. Actuellement, grâce à l'implication personnelle du Président Xi Jinping et du Président Macron, un nouveau chapitre est en train de s'ouvrir dans les échanges culturels sino-français avec un grand nombre de projets qui voient le jour, tels que « l'Année culturelle et touristique sino-française », l'exposition sur la Route de la soie ainsi que des coopérations muséographiques. J'aimerais partager ici avec vous une anecdote. Lors de la visite en France du Président XI Jinping en mars dernier, le Président Macron lui a offert un cadeau précieux, le premier livre en français sur le confucianisme écrit en 1688 par un intellectuel français et intitulé Confucius ou la science des princes. Ce qui signifie que nos deux cultures se sont déjà inspirées l'une de l'autre depuis des centaine d'années. Ces échanges ouvrent un nouveau chapitre et j'espère que nos deux pays saisiront l'occasion de la 5ème session du dialogue de haut niveau sino-français sur les échanges culturels et humains pour approfondir cette coopération dans toutes ses composantes, consolider sans relâche l'amitié entre nos deux peuples, et apparaitre exemplaires aux yeux du monde en matière de dialogue inter-civilisationnel.

Nous devons nous montrer innovants dans la poursuite de notre coopération culturelle. Le thème de ce forum, auquel j'adhère totalement, est « L'attractivité culturelle, moteur de la coopération ».

Aujourd'hui, les sciences et les technologies évoluent sans cesse. L'informatisation est galopante et la culture voit ses frontières s'étendre à l'économie, au commerce, à l'éducation, au tourisme, aux arts, à la santé, au sport, au cinéma et à la télévision, autant de domaines avec lesquels elle nourrit de riches interactions. Après la diffusion de la deuxième saison de l'émission de télé-réalité « Chinese Restaurant », le nombre de touristes chinois à Colmar a rapidement augmenté. Parmi eux, de nombreux jeunes francophones et passionnés de culture française, sont venus tout spécialement pour un séjour « en eaux profondes ». Gaillac, pour sa part a organisé deux éditions consécutives du Festival des lanternes et a séduit des dizaines de milliers de visiteurs. Ces deux exemples sont des illustrations de réussites en matière de coopération pragmatiques et d'échanges culturels sino-français. Je pourrais en citer bien d'autres. Mon vœu est que, parlant de Culture, chacun se montre innovant pour explorer le potentiel de coopération et concilier Culture et bienfaits tangibles pour le bénéfice commun de nos deux peuples.

Nous devons mobiliser les collectivités locales, la société civile et d'autres encore, pour créer une force de soutien à la promotion de notre coopération culturelle bilatérale.

Le potentiel de la coopération sino-française se situe en province et plonge ses racines dans la société civile. Je me suis déjà un peu déplacé en France et, même dans les petites bourgades, j'ai rencontré des fans et des connaisseurs de la Chine. Même ceux qui n'en connaissaient pas grand-chose, le plus souvent se montraient curieux, désireux de s'en rapprocher pour la comprendre. Déjà plus de 100 jumelages ont été créés entre des villes et provinces chinoises et françaises. Nous devons développer avec les collectivités locales une coopération plus souple, plus pragmatique et équilibrée, rapprocher nos villes, nos régions et nos provinces grâce à diverses formes d'échanges pour renforcer la compréhension mutuelle et l'amitié entre nos peuples et renforcer l'assise populaire de la relation sino-française.

En français, pour évoquer quelque chose de mystérieux ou de compliqué, on dit souvent : « C'est du chinois ». Un adage chinois dit: les amis se rapprochent en se fréquentant. Notre travail, c'est de bâtir de plus en plus de passerelles, de plus en plus larges, pour permettre à nos deux peuples de communiquer afin de créer entre nos deux pays moins d'étrangeté et plus de complicité.

Mesdames et messieurs,

En mars dernier, le président Xi Jinping a choisi Nice comme première étape de sa visite d'Etat en France. Au début de ce mois d'Août a été inauguré officiellement le premier vol Pékin-Nice, qui est aussi la première liaison aérienne directe entre une ville de province française et la Chine. Aujourd'hui, c'est encore à Nice que nous sommes rassemblés pour la tenue du 4ème Forum culturel sino-français. On peut donc dire que Nice est devenue un nouveau pôle important pour les échanges et la coopération sino-français.

Je forme donc des vœux sincères pour le plein succès de ce Forum, convaincu qu'il deviendra l'un des points d'orgue du 55ème anniversaire de l'établissement de nos relations diplomatiques. En fin, j'espère que le mariage du rouge chinois et du bleu de Nice resplendira d'un encore plus brillant éclat, sous le soleil de la Méditerranée.

Merci à tous !

Suggest To A Friend
  Print