Allocution de S.E.M. l'Ambassadeur LU Shaye à la cérémonie d'inauguration de l'Institut Confucius de Pau
2019/10/29

Monsieur François BAYROU, Maire de Pau,

Monsieur FANG Jiaping, Secrétaire général adjoint du Comité du PCC pour Xi’an,

Mesdames et Messieurs les Maires,

Mesdames et Messieurs les Elus,

Monsieur Mohamed AMARA, Président de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour,

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Bonsoir ! C’est un grand plaisir pour moi de participer à la cérémonie d’inauguration de l’Institut Confucius de Pau. Au nom de l’Ambassade de Chine en France, je tiens à exprimer mes vives félicitations pour sa création !

En mars dernier, lors de la visite du Président Xi Jinping en France, le Président Emmanuel Macron lui a offert un exemplaire de la première version en français d’un livre sur le confucianisme traduit du latin intitulé Confucius : la science des princes, publié en France en 1688. C’est un cadeau précieux qui témoigne de l’influence de Confucius et du confucianisme sur le mouvement des Lumières en France, et illustre la longue histoire de l’appréciation et l’inspiration mutuelles entre les cultures chinoise et française.

Confucius, penseur et éducateur dans l’antiquité chinoise, est le représentant de la pensée de “la bienveillance” et de “l’harmonie”. C’est lui qui a avancé en premier l’idée d’ “un monde de la grande concorde où toutes les nations coexistent harmonieusement”. Ces dernières années, la création par la Chine des Instituts Confucius dans différents pays du monde non seulement répond à la forte croissance des demandes d’apprentissage de la langue et de la culture chinoises, mais aussi joue un rôle important en faveur des échanges culturels et de l’amitié populaire entre la Chine et les différents pays du monde.

Confucius a dit : Tous les êtres humains en ce monde sont nos frères et sœurs. Actuellement, la mondialisation gagne en profondeur, les technologies modernes se développent à pas de géant, ce qui crée des facilités inédites pour la solidarité et la coopération étroite entre différents pays. Mais en même temps, l’unilatéralisme, le protectionnisme et le populisme relèvent la tête et cherchent à nous ramener dans le monde d’autrefois où les peuples vivaient isolés les uns des autres. Cette pratique, en créant artificiellement des antagonismes entre États et entre les peuples, est très dangereuse. L’histoire de l’humanité a prouvé que les échanges et l’osmose des civilisations constituent une aspiration commune des populations et une tendance générale de l’histoire. Alors que les distances géographiques se rétrécissent, nous devons faire disparaître les obstacles linguistiques et les barrières psychologiques entre les peuples par le dialogues et les échanges, afin de promouvoir la coexistence harmonieuse et la coopération gagnant-gagnant entre les nations et de construire une communauté de destin pour l’humanité. De ce point de vue, la création d’établissements comme l’Institut Confucius qui œuvrent à la diffusion des langues et aux échanges culturels est plus que bienvenue.

Mesdames et Messieurs,

Berceau de l’humanisme européen, la France est depuis toujours le pays de l’ouverture et de la tolérance. Elle est sans doute le pays occidental le plus à même de comprendre et d’apprécier la culture chinoise. Depuis l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises il y a 55 ans, les échanges humains et culturels entre nos deux pays ont donné des fruits abondants, et constituent un parfait exemple des échanges et de l’inspiration mutuel entre la Chine et le monde occidental. Il y a une semaine, la 5e session du Dialogue de haut niveau sur les échanges humains et culturels sino-français s’est tenue à Paris avec succès. Le Conseiller d’État WANG Yi a déclaré lors du Dialogue sino-français sur les civilisations organisé en marge de cette rencontre que le monde traverse aujourd’hui des changements inédits depuis un siècle. La Chine et la France, en tant que deux grandes civilisations, ont tout à fait la capacité d’amener la communauté internationale à faire un choix historique correct, en vue de l’avènement d’un monde harmonieux où toutes les civilisations se développent le respect de la diversité, l’inspiration réciproque et le partage.

Actuellement, les relations sino-françaises affichent une bonne dynamique de développement, ce qui donne une forte impulsion à l’élargissement et à l’approfondissement de la coopération et les échanges humains et culturels entre nos deux pays. Les populations, notamment les jeunes sont plus que jamais enthousiastes pour se connaître et avoir des échanges. En France, 110 000 jeunes apprennent le chinois. En Chine, plus de 130 000 personnes apprennent le français. Les échanges d’étudiants battent sans cesse des records. Dans une semaine, le Président Macron effectuera sa deuxième visite d’Etat en Chine, durant laquelle la coopération linguistique et culturelle sera un des axes prioritaires. Je suis convaincu que grâce à l’intérêt et à l’impulsion donnée par les deux Chefs d’Etat, les échanges et la coopération humains et culturels entre la Chine et la France connaîtront de plus vastes perspectives.

Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui nous avons parmi nous des représentants des différents Instituts Confucius de France. A l’heure actuelle, on compte en France 18 Instituts Confucius, situés dans 11 régions et 2 territoires d’Outre-mer. Ils ont des liens multiples et forts avec les établissements universitaires de 10 provinces chinoises et représentent un volet nouveau et important de la coopération décentralisée entre nos deux pays. J’espère que les Instituts Confucius pourront jouer pleinement leur rôle de trait d’union entre les collectivités locales chinoises et françaises et apporteront sans cesse de nouvelles contributions à l’approfondissement de l’amitié entre les deux peuples et à la promotion des échanges et de la coopération dans différents domaines entre les deux parties.

Pour terminer, je tiens à remercier sincèrement M. le Maire François Bayrou, qui œuvre depuis des années à la coopération amicale avec la Chine et qui assure lui-même la fonction du Président du Conseil d’Administration de l’Institut Confucius de Pau. Merci également à la Mairie de Pau. Et je souhaite des succès toujours plus grands à l’Institut Confucius de Pau !

Merci à tous.

Suggest To A Friend
  Print