Un pas de plus dans le partenariat global stratégique entre la Chine et la France
2020/01/02

2019 a marqué le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Il y a 55 ans, le Président Mao Zedong et le Général Charles de Gaulle ont pris une décision stratégique d’une portée historique considérable. Au cours de ces 55 dernières années, les relations sino-françaises ont résisté à l’épreuve des aléas internationaux, et ont progressé dans la stabilité et la durée. Elles ont vu se réaliser de nombreuses premières historiques dans les relations entre la Chine et l’Occident et pris la voie de la coopération amicale, marquée par l’égalité, les avantages mutuels et l’évolution en phase du temps pour devenir un modèle de coexistence harmonieuse entre grands pays d’Orient et d’Occident qui ont différents systèmes sociaux, différentes cultures et différentes histoires.

La confiance politique mutuelle entre les deux pays n’a cessé de se consolider. Au cours de ces dernières années, les Chefs d’État des deux pays se sont entretenus à une fréquence élevée, la compréhension et la confiance mutuelles ont continué de s’approfondir, offrant ainsi une solide garantie politique pour la coopération et le développement des deux pays dans des domaines divers et variés.

Les deux parties ont maintenu une coordination stratégique étroite et entretenu une communication ainsi que des échanges de haute qualité grâce à plus de 30 mécanismes de dialogue, notamment le dialogue stratégique, le dialogue économique et financier de haut niveau et le dialogue de haut niveau sur les échanges humains. Le consensus des deux pays sur les grandes questions internationales s’est multiplié et une coopération fructueuse a été menée dans le cadre des Nations Unies, du G20 et d’autres structures, jouant un rôle important dans le maintien de la paix, de la stabilité et du développement dans le monde.

La coopération pragmatique entre les deux pays s’est sans cesse approfondie. La coopération entre les deux parties dans les domaines de l’énergie nucléaire, de l’aérospatiale, de la médecine et de la santé, du développement durable, de la finance, de la culture, de l’éducation, de l’économie numérique ainsi que sur les marchés tiers s’est développée vigoureusement. Nos deux pays ont réalisé ensemble des projets emblématiques tels que le Centre de finition et de livraison de l’Airbus A330 à Tianjin, la centrale nucléaire de Taishan, la centrale nucléaire d’Hinkley Point au Royaume-Uni et le satellite océanique sino-français. En 2018, le volume du commerce bilatéral a dépassé pour la première fois la barre des 60 milliards de dollars, et l’investissement bilatéral total a dépassé les 20 milliards de dollars.

Le socle des sentiments amicaux au sein de l’opinion publique dans nos deux pays est aussi plus solide. En tant que représentants importants des civilisations orientales et occidentales, la Chine et la France s’apprécient et apprennent l’une de l’autre, d’autant plus que les échanges locaux et privés continuent de s’approfondir. À l’heure actuelle, la Chine et la France ont déjà établi 102 jumelages au niveau provincial, régional et municipal, formant un riche réseau local d’échanges et de coopération. En 2018, le nombre de touristes chinois en France avait atteint 2,3 millions, le nombre d’étudiants chinois en France était proche de 40 000, alors que le nombre d’étudiants français en Chine avait dépassé les 10 000. On comptait 110 000 jeunes français qui étudient le chinois et le nombre de Chinois qui apprennent le français a excédé les 130 000.

En l’année spéciale 2019, les échanges entre la Chine et la France ont atteint de nombreux points d’orgue et connu de grands moments, et le partenariat stratégique global sino-français s’est encore approfondi. En mars, le Président Xi Jinping a effectué une visite d’État en France qui a été couronnée de succès. Les chefs d’État des deux pays ont convenu de construire un partenariat stratégique global sino-français plus solide, stable et dynamique à un nouveau point de départ historique, ouvrant un nouveau chapitre dans les relations sino-françaises. La Chine et la France ont publié une déclaration commune pour préserver le multilatéralisme et améliorer la gouvernance mondiale, et conclu un certain nombre d’accords de coopération dans les domaines de l’aérospatiale, de l’énergie nucléaire, des produits agricoles et de la coopération en marché tiers. En novembre, le Président Emmanuel Macron s’est de nouveau rendu en Chine et a participé à la deuxième édition de l’Exposition internationale d’importation de Chine, son visite a obtenu un franc succès. Les deux parties ont publié le Plan d’action pour les relations sino-françaises et l’Appel de Beijing sur la conservation de la biodiversité et le changement climatique, qui reflètent une fois de plus le niveau élevé des relations sino-françaises.

Le monde connaît aujourd’hui des changements sans précédent depuis un siècle. L’unilatéralisme, le protectionnisme et l’intimidation sont monnaie courante. Les défis mondiaux comme les différends commerciaux, les conflits régionaux et le changement climatique connaissent une recrudescence. Le développement mondial se trouve à un moment critique. Dans ce contexte, la coopération sino-française revêt une connotation stratégique, une importance pour l’époque actuelle et une valeur mondiale sans précédent.

La Chine et la France nourrissent une amitié particulière et sont des partenaires gagnant-gagnant. Nous sommes disposés à travailler avec la France pour mettre sérieusement en œuvre l’important consensus atteint par les deux chefs d’État et apporter des contributions nouvelles et plus importantes à la cause de la paix et du développement dans le monde.

Premièrement, s’en tenir à l’indépendance et à la souveraineté, et sauvegarder conjointement le multilatéralisme. La Chine et la France ont toutes deux des traditions diplomatiques d’indépendance et de souveraineté et sont à la fois de fervents défenseurs et partisans du multilatéralisme, du système commercial multilatéral et de la diversité des civilisations. Face à l’augmentation des risques et des défis, la Chine et la France, en tant que puissances mondiales, s’unissent sans réserve et sans ambiguïté pour défendre le multilatéralisme, s’opposer à l’unilatéralisme, à l’hégémonisme et à la théorie du « conflit des civilisations », et guider et conduire les pays du monde entier dans la voie du multilatéralisme, marquée par la coopération gagnant-gagnant et le développement commun, ce qui est plus important que jamais.

Deuxièmement, incarner le rôle de grandes puissances et promouvoir conjointement la réforme de la gouvernance mondiale. Il faut encourager activement de nouvelles relations internationales de respect mutuel, d’équité et de justice, et de coopération gagnant-gagnant, pousser la communauté internationale à œuvrer ensemble pour s’attaquer aux problèmes mondiaux, notamment le changement climatique, le terrorisme et la cybersécurité, et promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

Troisièmement, mettre en pratique le concept d’ouverture et de gagnant-gagnant, et approfondir continuellement la coopération pragmatique. Il faut maintenir un esprit pionnier et innovant, approfondir la coopération dans le nucléaire, l’aérospatiale et d’autres domaines traditionnels, renforcer la coopération dans des domaines émergents comme l’agroalimentaire, les hautes technologies et la fabrication haut de gamme. Tout en mettant l’accent sur la coopération sur les marchés tiers, il faut promouvoir vigoureusement la coopération pragmatique sino-française dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ». Parallèlement, il faut activement encourager la coopération pragmatique Chine-UE, promouvoir la synergie entre l’initiative « la Ceinture et la Route » et la stratégie de connectivité de l’UE visant à mieux relier l’Europe et l’Asie, et contribuer à la prospérité générale et au développement global des continents asiatique et européen.

Sous le leadership stratégique des deux Chefs d’État, les relations sino-françaises ont ouvert une nouvelle ère et sont aujourd’hui confrontées à des perspectives de développement sans précédent. Je suis confiant qu’avec les efforts conjoints des deux parties, l’énorme potentiel de la coopération amicale sino-française se traduira à n’en point douter par des résultats plus concrets et bénéficiera aux deux pays et à leur peuple. Le partenariat stratégique global entre la Chine et la France continuera certainement à franchir de nouveaux paliers et restera à l’avant-garde des relations entre la Chine et l’Occident.

*LU SHAYE est Ambassadeur de Chine en France.

Suggest To A Friend
  Print