Face à l'épidémie, l'amitié sino-française s'avère encore plus précieuse
2020/02/25

(Tribune de l’ambassadeur Lu Shaye sur Le Quotidien du Peuple)

La Chine et la France ont réalisé ensemble plusieurs « premières » dans l’histoire des relations entre la Chine et l’Occident. Lors de l’épidémie de SRAS en 2003, par exemple, Monsieur Jean-Pierre Raffarin, Premier Ministre français de l’époque, a effectué sa visite en Chine comme prévu, devenant ainsi le premier des dirigeants des grands pays occidentaux à se rendre en Chine malgré le SRAS, ce qui a laissé une profonde impression au peuple chinois. Au moment même où le gouvernement et le peuple chinois s’emploient à combattre l’épidémie du nouveau coronavirus, de nombreux Français de différents milieux ont exprimé leur solidarité et nous ont tendu la main, ce qui a, une fois de plus, réchauffé le cœur du peuple chinois.

Le Président Emmanuel Macron a eu sans tarder, par deux fois, un entretien téléphonique avec le Président Xi Jinping pour soutenir la lutte chinoise contre l’épidémie, et s’est dit disposé à renforcer la coopération avec la Chine dans le domaine sanitaire. Le Président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, le Ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Ledrian, le Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, l’ancien Président de la République François Hollande, l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, l’ancien Premier Ministre Dominique de Villepin, le Secrétaire national du Parti communiste français Fabien Roussel, l’ambassadeur de France en Chine Laurent Bili, et beaucoup d’autres encore, ont également apporté leurs encouragements à la Chine dans cette bataille contre le virus.

Au moment le plus difficile, à l’initiative de Madame le Maire Anne Hidalgo, le Conseil de Paris a exprimé à l’unanimité un vœu de soutien à la Chine. Alors que certains pays cherchent à semer la panique par des propos et des actes irresponsables, le Consul général de France à Wuhan, Olivier Guyonvarch a tenu à rester à son poste et a écrit ce message sur son compte WeChat : « Je suis Wuhanais. Wuhan, je reste à tes côtés ! » Et d’innombrables Français téléphonent à l’ambassade de Chine en France, nous envoient des mails, laissent des messages en ligne pour encourager la Chine.

Le gouvernement français a offert trois lots de matériels médicaux à la Chine, ce qui traduit sa volonté amicale d’être aux côtés de la Chine pour surmonter les difficultés. L’Île-de-France a alloué une somme spéciale destinée à aider la Chine. Le département des Yvelines a annoncé qu’il allait accélérer la production de masques pour soutenir la Chine. Un parlementaire a fait don de 10 000 masques, et un sapeur-pompier retraité nous a envoyé un chèque de 300 euros. Les ressortissants chinois en France se mobilisent également, transmettant, par différents canaux, des dons financiers, des masques, des combinaisons de protection et des lunettes de protection, des désinfectants et des gants.

Ce qui est encore plus réconfortant, c’est que la situation épidémique n’a pas perturbé l’avancée de la coopération sino-française. Bien au contraire, elle est devenue une opportunité pour les deux parties de renforcer la coopération dans le domaine de la santé. Des hôpitaux français et des experts chinois ont mis en place un mécanisme de consultation conjointe des patients chinois hospitalisés en France, et des experts des deux pays coopèrent sur la mise au point de réactifs de diagnostic rapide et de vaccins. Monsieur Alain Mérieux, un des hommes emblématiques du secteur médical et pharmaceutique français et lauréat de la Médaille de l’Amitié pour la réforme de la Chine, a avancé, dans sa lettre adressée à la Chine, beaucoup de propositions pour la coopération sur le diagnostic et le traitement de la pneumonie issue du nouveau coronavirus.

Les amis sont ceux qui partagent aussi bien les moments heureux que les moments difficiles. Face aux difficultés, les témoignages de compréhension, de confiance et de soutien mutuels sont l’expression d’une amitié encore plus précieuse. Cet esprit est précisément la force motrice essentielle qui conduit depuis de longues années les relations sino-françaises à l’avant-garde des relations Chine-Occident.

Les maladies infectieuses émergentes lancent un défi commun à toute l’humanité. Dans le monde d’aujourd’hui, de tels défis sont nombreux. L’unilatéralisme politique, le protectionnisme économique, le changement climatique et le terrorisme sont des défis planétaires qui doivent être surmontés à travers la mobilisation commune de la communauté internationale, afin de bâtir une communauté de destin pour l’humanité. En tant que membres permanents du Conseil de Sécurité, la Chine et la France assument des responsabilités particulièrement importantes à cet égard. Lors de la visite d’État du Président Xi Jinping en France en mars 2019, les deux Chefs d’État ont publié une déclaration conjointe sur la préservation du multilatéralisme et l’amélioration de la gouvernance mondiale, démontrant pleinement un sens des responsabilités à la hauteur des grands pays, ainsi que le caractère stratégique, pionnier et global du partenariat global stratégique sino-français.

« Après la pluie, le beau temps. » Sous la direction du Comité central du Parti communiste chinois rassemblé autour du camarade Xi Jinping, les 1,4 milliard de Chinois, unis comme un seul homme, finiront par vaincre l’épidémie, et la marche de la nation chinoise vers son grand renouveau sera irrésistible. La Chine a fait d’énormes sacrifices dans la lutte contre l’épidémie et a gagné le respect des peuples du monde entier, y compris du peuple français. Dans le processus de coopération internationale face à l’épidémie, l’idée d’une communauté de destin de l’humanité s’enracinera davantage dans les esprits.

Allez Wuhan ! Allez la Chine ! Allez la coopération sino-française !

Suggest To A Friend
  Print