Interview de l'Ambassadeur Lu Shaye par BFMTV
2020/03/31

Le 31 mars, l'Ambassadeur Lu Shaye a accordé une interview à l'émission BFMTV matinale pour présenter la lutte contre l'épidémie de Covid-19 en Chine ainsi que la coopération internationale en la matière. Voici la transcription de l'interview :

Q : Est-ce que la Chine est totalement sortie de l'épidémie de coronavirus ?

R : Presque totalement sortie, parce qu'aujourd'hui, on n'a compté que quelque dizaines de cas confirmés, mais tous sont importés de l'étranger.

Q : C'est pour ça que vous avez fermé votre frontière aux étrangers ?

R : C'est très sérieux, les risques de l'importation des cas confirmés, parce qu'à l'extérieur du pays, la situation de l'épidémie s'aggrave de jour en jour. C'est-à-dire il faut prévenir le risque de l'importation parce qu'on vient de réussir à contenir l'épidémie à l'intérieur du pays, on ne permet pas le rebondissement de l'épidémie au sein du pays.

Q : Officiellement le nombre de victimes de coronavirus en Chine est de 2 535 morts, est-ce que la Chine a sous-évalué le bilan ?

R : Ce n'est pas 2 535 dans le pays, le total des décès. C'est 3 305 aujourd'hui qu'on a dénombré. 2500, c'est le nombre à Wuhan. On n'a pas sous-estimé, c'est très précis.

Q : Est-ce que vous démendez le chiffre de 40 000 morts évoqué par les habitants de Wuhan depuis le 23 janvier ? Je vous pose cette question, parce qu'on a vu ces images qui sont ensuite censurées sur les réseaux sociaux, des dizaines de milliers de Chinois en train de patienter pendant des heures pour essayer de récupérer le cendre de leur proche, est-ce que vous démendez le bilan de plusieurs de milliers de morts ?

R : Laissez-moi vous dire, d'après les statistiques de la municipalité de Wuhan, l'année dernière, en 2019, on a compté 51 200 de décès pendant toute l'année, donc à peu près 4 000 par mois en moyenne. Comme en hiver, il fait très froid, donc il aurait plus de décès que les autres mois. Au mois de janvier et février, peut-être 5 000 par mois. Ce sont les décès normaux à part l'épidémie. À partir du 23 janvier, on cesse de livrer des urnes, à partir du 23 mars, on recommence de les livrer. Pendant 2 mois, on n'a pas livré des urnes, pendant cette période mise à part causée par l'épidémie de COVID-19, il y aurait à peu près 10 000 décès causés par d'autres raisons.

Q : Pourquoi on a censuré ces images immédiatement ?

R : S'il y a des censures, comment vous pouvez obtenir des photos ?

Q : Elles sont mises en ligne et immédiatement elles sont disparues.

R : Je ne sais pas, ce sont des informations que je ne peux pas vérifier. Ce que j'ai dans mes mains, c'est que le chiffre est comme ça. Donc pendant la période normale, il y aura 4 000 à 5 000 morts par mois. Donc pendant les deux mois de confinement à Wuhan, mis à part les morts causées par l'épidémie, il y avait aussi d'autres décès.

Q : Est-ce que vous pouvez nous dire qu'aujourd'hui si la Chine a maîtrisé effectivement l'épidémie de coronavirus, est-ce que c'est officiellement admis aujourd'hui ?

R : Oui, on vient de maîtriser, à part quelques cas très isolés. Donc maintenant, tout le pays à part Wuhan a déjà levé le confinement. L'économie et la vie sociale sont retournées à la normale. Plus de 96 % d'entreprises ont repris leur travail et leur production. Le transport retourne à la normale aussi.

Q : Un pont aérien a été organisé entre la Chine et la France pour la livraison de masques, est-ce que la Chine est en mesure de produire les masques dont le monde entier a besoin ?

R : la Chine fait de son mieux pour produire et fournir des fournitures médicales au monde, au pays qui en ont besoin. Nous pensons que c'est notre obligation, parce que quand la Chine était dans la difficulté, des pays étrangers nous ont fourni aussi des aides et des assistances. Maintenant c'est à nous de renvoyer l'ascenseur.

Q : Est-ce que les délais seront tenus ? La France a demandé 1 milliard de masques sur 14 semaine, est-ce que c'est jouable?

R : Je ne connais pas le détail. Parmi ces 1 milliard de masques, combien de commandes de la Chine ou d'autres pays. Mais j'ai vu hier que le premier cargo est arrivé à Paris transportant des dizaines de millions de masques, c'est une bonne chose.

Q : J'ai lu cette phrase sur le site Internet de l'ambassade Chine en France, ce jugement "les pays asiatiques dont la Chine est particulièrement performants dans la lutte contre le COVID-19, car ils ont le sens de la collectivité et du civisme qui fait défaut aux démocraties occidentales". Est-ce que vous considérez que les mesures de confinement prises par le gouvernement de France sont suffisantes ?

R : La phrase que vous avez évoquée n'est pas dite par l'Ambassade de Chine. Nous avons cité seulement les discours de certains experts français. Donc nous pensons que la mesure de confinement adoptée par le gouvernement chinois a été très efficace.

Q : Et celle de la France vue par les Chinois?

R : J'ai plein de confiance au gouvernement français d'appliquer le confinement et de contenir la propagation de l'épidémie.

Q : Est-ce que vous avez des informations sur la recherche de vaccins en Chine ? Vu qu'il y a une coopération entre les médecins de Wuhan et les épidémiologistes français, est-ce que le vaccin avance en Chine selon vos informations ?

R : Des scientifiques chinois ont déjà entamé la recherche de vaccins et ont déjà obtenu des progrès. Donc il y a quelques jours, un groupe des scientifiques a déjà commencé le test de ces vaccins sur l'humanité.

Suggest To A Friend
  Print