Déclaration du Porte-Parole de l'Ambassade de Chine en France au sujet de la législation sur la préservation de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale de Hong Kong
2020/05/22

La réunion de la Présidence de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine a décidé d’inscrire à l’ordre du jour de la présente session de l’APN la législation sur la préservation de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong. La question sera examinée après l’ouverture de la 3e session de la 13e APN. Le Porte-parole de l’Ambassade de Chine en France tient à déclarer ce qui suit :

La sécurité nationale est un préalable fondamental à l’existence et au développement d’un pays, et touche aux intérêts vitaux du pays. Elle relève des intérêts fondamentaux du peuple chinois multiethnique tout entier dont les compatriotes de Hong Kong, et c’est un élément au cœur du principe d’ « un pays deux systèmes » et le fondement de l’existence même du principe. Mais les turbulences liées au projet de révision de juin dernier ont gravement bafoué l’état de droit à Hong Kong, déstabilisé la société et porté un coup dur à l’économie et au bien-être social, causant des dizaines de milliards de dollars américains de pertes économiques. Plus gravement encore, les sécessionnistes et les localistes radicaux ont agi sans scrupule, allant jusqu’à prôner ouvertement l’ « indépendance de Hong Kong », la « libération de Hong Kong », voire la « création d’un État par la force » et l’ « adoption d’une Constitution de Plaza ». L’opposition et les éléments radicaux, mobilisés autour de l’idée de la « destruction sociale », « destruction économique » et « destruction politique » de Hong Kong, se sont livrés à des actes terroristes violents d’une intensité accrue. Les forces extérieures ont multiplié des ingérences dans les affaires de Hong Kong et ont soutenu et protégé ouvertement l’opposition et les éléments violents et sans loi. Leurs comportements constituent une menace sérieuse pour la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la Chine, une atteinte grave à la sécurité du pouvoir politique et à la sécurité publique de la RAS de Hong Kong, un défi flagrant au principe d’ « un pays deux systèmes » et un danger réel pour la sécurité nationale de la Chine.

Le gouvernement central de la Chine assume les responsabilités les plus grandes et ultimes en matière de préservation de la sécurité nationale. Il se préoccupe le plus de la prospérité et de la stabilité de Hong Kong et du bien-être des compatriotes hongkongais. Il n’est pas question qu’il regarde, sans rien faire, les forces hostiles intérieures et extérieures instrumentaliser sans scrupule Hong Kong pour se livrer à toutes sortes d’activités de sécession et de subversion, orchestrer et perpétrer des activités terroristes et s’ingérer dans les affaires intérieures de Hong Kong. L’instauration et le perfectionnement d’un système juridique et d’un mécanisme d’application en matière de préservation de la sécurité nationale à Hong Kong sont donc un impératif urgent. La Constitution et la Loi fondamentale constituent ensemble la base constitutionnelle de la RAS de Hong Kong. L’examen par l’Assemblée populaire nationale, organe suprême du pouvoir d’État de la Chine, de la question de légiférer sur la préservation de la sécurité nationale dans la RAS de Hong Kong relève de son pouvoir et de ses responsabilités prévus par la Constitution et la Loi fondamentale. Ce faisant, nous punirons les sécessionnistes prônant l’ « indépendance de Hong Kong », les séparatistes et ceux qui orchestrent et participent aux activités terroristes à Hong Kong qui forment une infime minorité, et nous protégerons la grande majorité des habitants de Hong Kong respectueux de la loi. La détermination du gouvernement chinois d’appliquer le principe d’ « un pays deux systèmes » est inébranlable, sa détermination de préserver la prospérité et la stabilité de Hong Kong et de s’opposer à toute ingérence dans les affaires de Hong Kong par les forces étrangères est inébranlable, sa détermination de préserver la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement du pays est inébranlable.

Suggest To A Friend
  Print