Déclaration du porte-parole de l'Ambassade de Chine en France au sujet de la tenue réussie des dialogues de haut niveau entre la Chine et la France
2020/07/23

Les 15 et 21 juillet 2020, respectivement sous la coprésidence du Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi et du Conseiller diplomatique du Président français Emmanuel Bonne, et celle du Vice-Premier ministre chinois Hu Chunhua et du Ministre français de l’Economie, des Finances et de la Relance Bruno Le Maire, le 20e Dialogue stratégique et le 7e Dialogue économique et financier de haut niveau sino-français se sont tenus avec succès sous forme de visioconférence, marquant un nouveau point de départ des échanges et de la coopération sino-français dans l’après COVID-19.

Lors de ces dialogues amicaux, sincères et constructifs, les deux parties ont hautement apprécié la communication étroite entre les deux Chefs d’Etat ainsi que l’excellente coopération sino-française en matière d’approvisionnement de fourniture médicale et d’échange d’expériences antiépidémiques après l’éclatement de la pandémie de COVID-19. Les deux parties ont convenu de renforcer davantage la coordination, de promouvoir la coopération internationale dans la lutte contre l’épidémie, et de soutenir ensemble l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans son rôle de leader clé dans la promotion et la coordination de la lutte mondiale contre la pandémie. Elles sont également parvenues au consensus de mettre en œuvre effectivement l’Initiative de suspension du service de la dette pour les pays les plus pauvres adoptée par le G20 et de prolonger davantage le moratoire.

Grâce à ces dialogues, les deux parties ont pu renforcer la communication et la coordination stratégiques et accroître la confiance politique et montrer les caractères stratégique et singulier des relations sino-françaises. Les deux parties estiment toutes que dans la période d’après-COVID-19 pleine d’incertitudes, la Chine et la France, en tant que membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies et grands pays indépendants, ont la responsabilité de continuer à renforcer la coopération stratégique dans de vastes domaines, de travailler main dans la main pour répondre aux multiples défis planétaires, de défendre ensemble le système commercial multilatéral centré sur l’OMC, de promouvoir l’amélioration de la gouvernance économique mondiale, de faire avancer la coopération internationale contre le changement climatique, et de poursuivre et préserver le multilatéralisme par des actions concrètes.

Les deux parties ont passé en revue la coopération pragmatique sino-française dans divers domaines et convenu de mettre en œuvre activement les consensus dégagés par les deux Chefs d’Etat et d’élever sans cesse le niveau de la coopération mutuellement avantageuse en surmontant les impacts de l’épidémie. Les deux parties continueront de travailler à mener à bien les grands projets de coopération dans les domaines clé tels que l’énergie nucléaire, l’aéronautique, l’aérospatial et la fabrication avancée, à étendre la coopération dans les domaines de l’agriculture, des sciences, de la technologie et de la finance, et à élargir l’ouverture dans les deux sens en matière de commerce et d’investissement. La partie chinoise est pour un accès accru au marché chinois des produits agroalimentaires français et des établissements financiers français, ce qui offrira des opportunités importantes et apportera un soutien énergique aux nombreuses entreprises françaises en phase de reprise d’activités. Les deux parties ont réaffirmé leur engagement à œuvrer ensemble pour un environnement de marché équitable et non discriminatoire, et à encourager les entreprises des différents pays à participer à la construction des réseaux de la 5G dans le respect des règles du marché et de la sécurité. Les deux parties ont convenu de soutenir la conclusion d’un accord d’investissement Chine-UE ambitieux et de favoriser la synergie entre l’Initiative des nouvelles routes de la soie et la Stratégie de connectivité Europe-Asie.

Dans le contexte d’une situation internationale complexe et changeante, la Chine et la France ont tenu en une semaine deux dialogues de haut niveau et abouti à des résultats encourageants, faisant passer par là un message clair et fort. Les deux parties ont reconfirmé que dans la période d’après-COVID-19, le partenariat global stratégique sino-français verra sa place et son influence augmenter davantage dans les relations internationales et que la coopération sino-française a devant elle de larges horizons et est promise à un bel avenir. Nous sommes persuadés que sous l’impulsion stratégique des deux Chefs d’Etat, les deux parties pourront faire preuve de respect mutuel et d’esprit gagnant-gagnant pour transformer le grand potentiel de coopération entre la Chine et la France en fruits de coopération plus nombreux, afin de contribuer au développement économique et social des deux pays et à la reprise de l’économie mondiale, et d’apporter plus d’énergies positives au monde d’après-COVID-19.

Suggest To A Friend
  Print