Mot de fin d'année 2020 de l'Ambassadeur Lu Shaye - relations sino-françaises : bilan et perspectives
2020/12/28

 

Le monde d’aujourd’hui traverse des changements majeurs inédits depuis un siècle. La pandémie de COVID-19 a encore accéléré l’évolution de ces changements. Dans ce contexte particulier, les relations sino-françaises ont parcouru une année 2020 hors du commun. Grâce à la sollicitude et sous l’impulsion des deux Chefs d’État, la Chine et la France, fidèles à l’engagement initial à l’établissement de nos relations diplomatiques, à savoir « l’indépendance, la compréhension mutuelle, la prévoyance et les bénéfices réciproques », ont maintenu une coopération étroite et avancé main dans la main. Le partenariat stratégique global sino-français a continué de s’approfondir et de jouer un rôle pionnier important dans les relations sino-occidentales. Cela s’est traduit notamment dans quatre domaines phares :

Premièrement, un niveau plus élevé dans la confiance politique mutuelle. Durant l’année écoulée, le Président Xi Jinping et le Président Emmanuel Macron ont eu cinq entretiens téléphoniques, au cours desquels ils ont eu des échanges approfondis et sont parvenus à des consensus importants sur la situation internationale, les dossiers brûlants majeurs et les relations bilatérales. Cela a permis de renforcer davantage la compréhension mutuelle et l’amitié, de tracer la voie à suivre pour l’approfondissement des échanges et de la coopération entre nos deux pays dans divers domaines, et y a donné un nouvel élan.

Deuxièmement, une nouvelle page dans les annales de l’amitié sino-française. Face à une épidémie inédite depuis un siècle, les gouvernements et les peuples de nos deux pays ont fait preuve de solidarité et d’entraide et mené une coopération étroite dans la lutte contre le virus, s’offrant mutuellement des matériels antiépidémiques, partageant nos expériences en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie et mettant en place un « pont aérien » pour acheminer les matériels sanitaires de Chine en France. Ainsi, nous avons inscrit ensemble un nouveau chapitre magnifique dans l’amitié sino-française, prouvant que c’est en restant unis que nous vaincrons.

Troisièmement, de nouvelles avancées dans la coopération concrète. Nos deux pays ont surmonté les impacts de l’épidémie et redoublé d’efforts pour fluidifier les canaux de transport de matériels, faciliter la mobilité humaine nécessaire à la reprise des activités économiques et maintenir la stabilité des chaînes industrielle et d’approvisionnement. Le dialogue économique et financier de haut niveau sino-français a abouti à 42 résultats de coopération concrète. Notre coopération dans les domaines du nucléaire civil, de l’aéronautique, l’aérospatial et de l’agroalimentaire a progressé à un pas assuré. Les entreprises françaises ont participé activement à la 3e édition de l’Expo d’Importation de Shanghai et obtenu des résultats riches et abondants.

Quatrièmement, de nouveaux résultats dans la coopération multilatérale. La Chine et la France ont maintenu une communication et une coordination étroites sur la coopération internationale contre la COVID-19, la réforme de la gouvernance mondiale, le changement climatique et la conservation de la biodiversité dans les enceintes multilatérales telles que les Nations unies, l’OMS et le G20. Ensemble, nous avons émis un signal fort pour préserver le multilatéralisme, rejeter l’unilatéralisme, soutenir l’OMS et renforcer la coopération internationale contre la COVID-19, ce qui a été salué par l’ensemble de la communauté internationale.

L’année 2021 marque le début d’une nouvelle étape dans le développement de la Chine, celle de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Et le monde a de bonnes chances d’entrer dans l’après COVID-19. Les relations sino-françaises se verront offrir de nouvelles opportunités de développement importantes. Nous mettrons scrupuleusement en œuvre les consensus importants dégagés par nos deux Chefs d’État et travaillerons sur trois priorités, en vue de nouveaux progrès des relations sino-françaises :

Premièrement, maintenir l’intensité des échanges. En surmontant les impacts de la COVID-19, nous ferons en sorte, par des moyens souples et diversifiés, que les deux Chefs d’État et les différents niveaux de nos deux pays maintiennent une communication et un dialogue suivis et étroits. Nous travaillerons aussi à faciliter la mobilité des personnes entre nos deux pays. Tout en assurant la sécurité de la santé publique, nous explorerons activement les possibilités de la reprise des échanges en présentiel entre nos deux parties.

Deuxièmement, explorer les opportunités de coopération. Répondant aux besoins de la nouvelle phase, du nouveau concept et de la nouvelle dynamique de développement de la Chine, nous allons renforcer la synergie entre le 14e Plan quinquennal de la Chine, d’une part, et le plan de relance économique ainsi que la stratégie de développement français, de l’autre, promouvoir activement la mise à exécution de grands projets stratégiques et emblématiques et créer de nouveaux pôles de croissance pour la coopération. Dans la perspective de l’Année du tourisme culturel sino-français en 2021, des JO d’hiver 2022 à Beijing et des JO d’été 2024 à Paris, nous saisirons les opportunités pour relancer progressivement les échanges et la coopération entre nos deux pays dans la culture, le tourisme, le sport, entre les collectivités locales et dans d’autres domaines.

Troisièmement, faire preuve de sens des responsabilités à la hauteur des grands pays. Nous avons à valoriser le rôle d’orientation des relations sino-françaises pour favoriser l’évolution d’un monde multipolaire et faire en sorte que les relations Chine-UE poursuivent un élan de développement sain et stable en surmontant les perturbations. Une série de réunions importantes sur la gouvernance mondiale de l’environnement auront lieu l’année prochaine. Nous travaillerons à approfondir la coopération sino-française dans le domaine du changement climatique et de la conservation de la biodiversité et à favoriser la réforme du système de gouvernance mondiale pour insuffler des énergies positives dans ce monde plein d’incertitudes.

Suggest To A Friend
  Print