Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
La France adhère à la politique d'une seule Chine et s'oppose à l'" indépendance" de Taïwan
2007-11-26
      Le président français Nicolas  Sarkozy a affirmé lundi à Beijing que la France adhérait à la  politique d'une seule Chine et était opposée à l'"indépendance" de Taïwan, lors de son entretien avec le président chinois Hu Jintao. 

     Sarkozy, en visite d'Etat de trois jours en Chine, a dit que  la France avait remarqué l'initiative de paix dans le rapport de  Hu au 17e Congrès du Parti communiste chinois (PCC). 

     La France s'oppose à l'"indépendance" de Taïwan et à son  projet de référendum portant sur sa tentative d'entrer aux Nations unies, a-t-il dit, ajoutant que ces actions étaient "injustifiées". 

     Toute initiative unilatérale est inutile et injustifiée, en  particulier le projet de référendum, a indiqué le président  français. 

     Dans son rapport, Hu a parlé pour la première fois de l'accord de paix entre les deux rives du Détroit de Taïwan et appelé à des discussions sur la fin formelle de l'état de l'hostilité entre les deux parties sur la base du principe d'une seule Chine. 

     Hu a apprécié la contribution du président français au  développement de l'amitié traditionnelle entre la Chine et la  France, son adhérence à la politique d'une seule Chine et son  soutien pour l'unification pacifique de la Chine. 

     A l'issue de leur entretien, les deux présidents ont assisté à la cérémonie de signature de documents de coopération dans les  domaines de la protection de l'environnement, de l'énergie  nucléaire, de l'aviation, entre autres, et ont rencontré la presse. 

     Sarkozy est arrivé à Beijing dimanche après-midi pour sa  première visite d'Etat en Chine depuis son entrée en fonctions au  mois de mai. 

Suggest To A Friend
  Print