Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
Le président chinois Hu Jintao s'entretient avec son homologue français Nicolas Sarkozy
2007-11-26
    Le président chinois Hu Jintao  s'est entretenu lundi matin avec son homologue français Nicolas  Sarkozy au Grand Palais du Peuple à Beijing, entretien suite  auquel les deux pays ont signé une vingtaine de documents de  coopération. 

     Les relations sino-françaises sont entrées dans une nouvelle  étape de renforcement du dialogue stratégique et de la confiance  mutuelle sur le plan politique, a dit Hu à Sarkozy, ajoutant que  les deux parties avaitent maintenu une consultation et une  coordination étroites sur les affaires multilatérales et les  questions internationales-clés. 

    Le gouvernement chinois insiste fortement sur le développement des relations amicales avec la France, et traite toujours des  relations bilatérales dans une perspective stratégique et de long  terme, a dit Hu. 

     Sarkozy, en visite d'Etat de trois jours en Chine, a dit que  la France avait remarqué l'initiative de paix dans le rapport de  Hu au 17e congrès du Parti communiste chinois (PCC). 

     La France s'oppose à l'"indépendance" de Taïwan et à son  projet de référendum concernant sa tentative d'entrer aux Nations  unies, a-t-il dit, ajoutant que ces actions étaient "injustifiées". 

     La France soutient qu'il n'existe qu'une seule Chine dans le  monde et que Taïwan fait partie intégrante de la Chine, c'est la  position générale de la communauté internationale, a-t-il ajouté. 

     Toute action unilatérale est inefficace et injustifiée, en  particulier le projet de référendum, a indiqué le président  français. 

Dans son rapport, Hu a parlé pour la première fois de l'accord de paix entre les deux rives du Détroit de Taïwan et a appelé à  des discussions sur la fin formelle de l'état de l'hostilité entre les deux parties sur la base du principe d'une seule Chine. 

     Hu a apprécié la contribution du président français au  développement de l'amitié traditionnelle entre la Chine et la  France, son adhérence à la politique d'une seule Chine et son  soutien pour la réunification pacifique de la Chine. 

     Durant leur entretien, Hu a proposé une coopération plus  importante avec la France sur l'énergie nucléaire, l'aviation et  l'aérospatiale comme une partie de la proposition en quatre points pour le développement des relations entre les deux pays. 

     Le premier point de la proposition consiste à approfondir les  relations politiques bilatérales et à renforcer la confiance  mutuelle stratégique. 

     Les deux parties doivent maintenir des échanges et contacts à haut niveau, continuer à renforcer la construction d'un mécanisme  de dialogue important et de consultation dans tous les domaines,  et se comprendre et se soutenir l'un l'autre dans les grands  problèmes concernant les intérêts nationaux de l'un et de l'autre. 

     Le deuxième point consiste à renforcer davantage la coopération multilatérale pour faire face aux défis communs. 

     La partie chinoise mènera un dialogue et une coopération  stratégiques avec la partie française, et renforcera la  consultation et la coordination sur les grandes affaires et  questions internationales, afin de promouvoir l'édification d'un  monde harmonieux avec une paix durable et une prospérité commune. 

     Le troixième point consiste en l'élargissement de la  coopération économique et commerciale bilatérale. 

     La partie chinoise renforcera la coopération avec la partie  française notamment dans les domaines de l'énergie nucléaire,  l'aviation civile et l'aérospace, le chemin de fer, les finances,  les télécommunications, la protection environnementale,  l'agriculture, les petites et moyennes entreprises (PME). 

     Les deux parties doivent correctement considérer les  préoccupations l'une de l'autre selon les principes d'un dialogue  basé sur l'égalité, la consultation amicale et la réciprocité. 

     Le quatrième point consiste à renforcer les échanges culturels  bilatéraux. Les deux parties doivent continuer à promouvoir les  échanges et la coopération dans la culture, l'éducation, la  science, la technologie, les sports et le tourisme

 

Suggest To A Friend
  Print