Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
La Chine et l'UE vont mettre en place un mécanisme pour faire face au déséquilibre commercial
2007-12-04
La Chine et l'Union européenne  vont établir un dialogue économique et commercial de haut niveau à la fin du mois de mars prochain pour discuter du déséquilibre  commercial et du statut d'économie de marché de la Chine. 

     D'après la déclaration conjointe du 10e Sommet Chine-UE publiée lundi à Beijing, le dialogue porte sur des discussions  stratégiques au niveau de vice-Premiers ministres, et sur les  domaines du commerce, des investissements, des projets de  coopération économique et de coordination bilatérale, des études  et des projets de développement dans les secteurs prioritaires. 

     Il abordera aussi des sujets relatifs au déséquilibre  commercial, y compris l'accès au marché, les droits de propriété  intellectuelle, l'environnement, les hautes technologies et  l'énergie. 

     Selon les statistiques annoncées par le ministère chinois du  Commerce, l'excédent commercial chinois vers l'UE, le plus grand  partenaire commercial du pays, a atteint 91,7 milliards de dollars en 2006, mais le document publié par la Chambre de Commerce de  l'UE en Chine prévoit que le chiffre pourra dépasser 200 milliards de dollars (environ 260 milliards d'euros) vers la fin de cette  année. 

     La déclaration affirme que le ministre chinois du Commerce et  le commissaire au Commerce de l'UE se rencontreront si nécessaire  pour préparer ce mécanisme et élaborer un agenda. 

     Selon le texte, le dialogue comprend aussi des sessions pour  répondre aux inquiétudes de la Chine, notamment sur la progression de la reconnaissance de son statut d'économie de marché. 

     La déclaration mentionne en particulier qu'un groupe de travail réunissant la Banque populaire de Chine et la Banque centrale  européenne traitera de sujets relatifs aux taux de change. 

     Les deux parties se sont mises d'accord pour faire des efforts  concertés, nécessaires pour "adopter des mesures complètes,  renforcer l'ajustement structurel et éviter les mouvements  extrêmes des taux de change", dans le but de "contrebalancer le  déséquilibre global", selon le texte. 

     La 10ème rencontre des dirigeants Chine-UE, qui a eu lieu le 28 novembre à Beijing, a réuni le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le Premier ministre portugais Jose Socrates, qui assure  actuellement la présidence tournante de l'UE, et le président de  la Commission européenne Jose Manuel Durao Barroso. 

Suggest To A Friend
  Print