Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
La France est bien placée sur le marché chinois des hautes technologies(27-11-2001)
2004-05-09
Les entreprises françaises s'intéressent vivement aux vastes perspectives de développement qu'apportera la Chine suite à l'obtention par Beijing des Jeux Olympiques 2008 et à son accession à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Elles viennent à temps sur le marché chinois des hautes technologies.

L'exposition France-Chine 2001 qui vient de se clôturer à Beijing a rassemblé 150 entreprises françaises relatives principalement à l'électronique, l'industrie aérienne et spatiale, l'information et les techniques des télécommunications, les communications, l'énergie, etc..

Mme Polly Ng de l'Atofina Hong Kong Ltd. a indiqué que la concurrence parmi les entreprises étrangères sur le marché chinois concernera principalement le domaine de hautes technologies. Si elles n'amènent pas à temps leurs nouvelles technologies en Chine, il est certain qu'elles seront obligées de se retirer du marché chinois, a-t-elle souligné.

Elle a poursuivi que la Chine a accrue sa transparence dans la planète à la suite de sa réussite de la candidature des Jeux Olympiques 2008, et que son adhésion à l'OMC offrira une assurance aux entreprises étrangères dans leurs investissements dans le cadre des réglementations internationales.

Le multimédia Co, Ltd. de Thomson, très connu pour ses produits numériques, a présenté ses derniers téléviseurs à plasma qui sont composées de deux plaques de verres renfermant des gaz inertes. A son stand, un responsable de Thomson les a présentés en disant que bien que les produits ne soient pas encore entrés dans le marché chinois, ils pourront attirer des consommateurs chinois.

Le directeur général d'Airbus Guy McLeod a dit que la Chine possèdera des infrastructures de plus en plus améliorées grâce à l'alimentation en eau et en électricité, et que le grand potentiel du marché et du commerce que possède l'ouest du pays ainsi que l'opportunité qu'apportent les fusions d'entreprises ont attiré les regards des compagnies étrangères. Lors de cette exposition, Airbus a présenté devant les visiteurs le nouvel avion à réaction A380 et ses pièces détachées avancées.

He Ping, responsable du stand de Carrefour qui est le deuxième commerce en chaînes au monde, a affirmé que cette exposition est une bonne chance pour diffuser les expériences et les méthodes de gestion afin d'affronter les défis qu'apportera la concurrence dans les ventes au détail après l'entrée de la Chine dans l'OMC.

L'accession de la Chine à l'OMC portera son industrie automobile sur le marché mondial, a indiqué le directeur général de la succursale chinoise de la compagnie Michelin renommée mondialement pour ses produits de pneumatiques. Michelin a donc établi avec le groupe du caoutchouc de pneus de Shanghai une joint- venture pour exploiter conjointement les produits de pneus de hautes technologies.

Le groupe Peugeot qui avait quitté la Chine en 1997 suite à des déficits consécutifs, a l'intention de rentrer en Chine. Au cours de cette exposition, il a exposé les nouveaux modèles de voitures: la Peugeot 206CC et la Peugeot 406.

Jean-Claude Karpeles, président de l'Agence française pour le développement international des entreprises, a fait remarquer que grâce au développement spectaculaire de son économie, la Chine est devenue un partenaire incontournable pour les industries françaises. La France dispose de technologies et de savoir-faire performants, déjà diffusés et appréciés dans le monde entier, a dit Karpeles, qui a conclu qu'elles peuvent certainement répondre aux besoins de l'industrie chinoise après l'adhésion de la Chine à l'économie mondiale.

Suggest To A Friend
  Print