Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
La France partage son savoir-faire vitivinicole avec la Chine(21-3-2002)
2004-05-09
Un projet vitivinicole sino-français est en cours de réalisation et la ferme pilote, en fin de construction pour ce qui concerne les plantations de vignes tandis que les travaux de génie civil pour le pressoir commenceront bientôt, a-t-on appris de source bien informée.

Un responsable de l'organisme français impliqué dans l'exécution du projet a expliqué dans une interview exclusive accordée au journaliste de Xinhua que, fière du style de vie accompagné de vins français, la France accepte volontiers de partager son savoir-faire vitivinicole avec les Chinois et souhaite développer le marché de vins en Chine qui ne manquera pas de retombées économiques en faveur du vin français.

Effectivement, on a appris auprès de marchands de vins et de clients, qu'en Chine, la consommation de vin augmente depuis quelques années au fur et à mesure de l'amélioration des conditions de vie des habitants et de la croissance des revenus. Le vin est de plus en plus présent dans les restaurants et dans les rayons des grandes surfaces.

Selon M. Kang Hongli, ancien patron d'un restaurant français à Beijing et actuellement marchand de vins, ce marché est prometteur mais les vendeurs doivent apprendre aux clients et au personnel des restaurants, l'art de le servir, de le déguster et d'apprécier les différents crus. De plus en plus de gens choisirent le vin au lieu de l'eau-de-vie qui, auparavant était abondamment servie sur les tables des Chinois.

La Maison française de l'agriculture et de l'agroalimentaire en Chine assure, pour la partie française, le suivi du projet vitivinicole de coopération sino-française dont le but est d'expérimenter la culture d'une trentaine de cépages français (dont Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet d'Anjou, Muscat, Riesling, Pinot-Noir, Syrah, etc.), leurs production et vinification en terre de Chine.

Ce projet, pour un investissement total de 2,4 millions de dollars pour la partie française, accordé sous forme de don (pour la première fois d'une si grande somme dans le secteur agricole), et d'un montant n'excédant pas les 20 millions de yuans pour la partie chinoise, a été lancé par les gouvernements des deux pays représentés respectivement par leurs ministères de l'Agriculture. Et ce projet est dû essentiellement à la demande faite par le vice-Premier ministre Wen Jiabao lors de sa visite en France auprès de la partie française, il y a plus de 3 ans, pour monter un projet pilote dans ce secteur.

Ce projet a été initié en l'an 2000 et comprenait le choix en commun d'un site, qui se trouve dans le district Hailai de la province du Hebei, à 4 km au sud-ouest du fameux Réservoir Guanting, dans les environs de Beijing. Ce site prévu pour la ferme vitivinicole s'étend sur une superficie de 30 ha et les premières bouteilles de vin seront tirées en 2004.

Depuis mai 2000, il y a eu la préparation des terres, le nivelage du vignoble, le creusement des canaux d'irrigation, la plantation des ceps, l'entretien, etc. Jusqu'à ce jour, plus de 60 000 pieds de vigne ont été plantés et 20 000 autres le seront probablement dans le courant de cette année.

Selon un responsable de l'organisme français qui s'occupe du suivi de ce projet, quand cette entreprise fonctionnera à plein régime, elle servira de modèle pour les exploitants chinois intéressés par la production vitivinicole.

Suggest To A Friend
  Print