Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
La Commission des affaires étrangères de l'APN parle d'un rapport stratégique sur l'Asie adopté par le Parlement européen(10-9-2002)
2004-05-09
La Commission des affaires étrangères de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement) de Chine a exprimé lundi ses regrets sur une partie d'un rapport stratégique sur l'Asie adopté par le Parlement européen, partie qui ne s'accorde pas du tout avec la vérité de Chine.

Ce rapport adopté jeudi par le Parlement européen comprend des contenus favorables au renforcement de la coopération sino-européenne dans les affaires régionales et internationales, au lancement du dialogue de haut rang entre les deux parties dans le domaine commercial et à la multiplication des échanges entre les parlements et les partis des deux côtés, ce que nous apprécions, a indiqué la Commission des affaires étrangères.

Pourtant, ce rapport a pris une position très erronée sur certaines questions concernant la Chine, notamment celles sur Taiwan et les droits de l'Homme, a souligné la commission.

Le rapport considère Taiwan comme "un pays", et soutient l'adhésion de Taiwan à l'Organisation mondiale de la Santé et la délivrance de visas à Chen Shui-bian et d'autres hauts responsables taiwanais, ce qui contrevient à la promesse solennelle du Parlement européen sur le principe d'"une seule Chine" et constitue une ingérence dans les affaires intérieures de Chine, a souligné la commission, qui a exprimé son vif mécontentement et son opposition ferme à ces propos.

Il n'existe qu'une seule Chine dans le monde, Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime qui représente l'ensemble de la Chine, voilà un fait reconnu par l'ONU et la communauté internationale, a fait remarquer la Commission des affaires étrangères de l'APN.

Le développement des relations amicales sino-européennes répond aux intérêts fondamentaux eurasiatiques et du monde pour la paix et le développement, a indiqué la commission, qui a appelé le Parlement européen à respecter les faits, à observer ses promesses, à ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures de Chine et à prendre une position constructive et coopérative sur les relations euro-chinoises.

Suggest To A Friend
  Print