Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
M. Pu Tong parle de l'Inauguration de l'Année de la Chine en France (10-2003)
2004-05-09
A la veille de l'Année de la Chine en France qui va commencer le 6 octobre à Paris, M.Pu Tong, président délégué du Comité d'organisation chinois des Années Croisées Chine-France et directeur général adjoint du Bureau des relations avec l'extérieur relevant du Ministère de la Culture, a bien voulu accorder une interview au sujet des préparatifs et de l'inauguration de ces actitivités culturelles qui se dérouleront dans toute la France jusqu'au juillet 2004.



L'INAUGURATION

«Bon début, moitié réussi » dit un dicton chinois. Comment organiser la cérémonie d'inauguration de l'Année de la Chine en France, tel est un problème auquel nous avons consacré tant d'attention et d'efforts. A l'issue des consultations répétées et tenant compte des agendas des activités des dirigeants de nos pays, nous avons enfin décidé ce qui suit :

(I) Ajourner en janvier prochain les Festivités initialement prévues au pied de la Tour Eiffel à l'occasion du 40è anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France (le 27 janvier 1964).

(II) Unifier en série toutes les manifestations culturelles prévues au début octobre autour de l'Ouverture solennelle en vertu des principes : « Simplicité, enthousiasme, symbolisant, effets mediast» notamment en présence des dirigeants de nos deux côté , avec le Logo « l'Année de la Chine » partout suspendu et les « Invitations » unifiées etc.

Précisément : le 6 octobre à Paris, l'ordre du jour comprend trois activités importantes à savoir :

---Inauguration officielle lors d'un briefing au nom des dirigeants de nos deux pays ;

---Réception en honneur des personnalités et invités de divers milieux de la France ;

---Vernissage de l'Exposition «Approchez la Chine-l'Art de vivre en Chine d'aujourd'hui » et de celle « Première lueur en Orient-La Peinture chinoise au 20è siècle », après-midi en présence de nos dirigeants qui auront le plaisir de couper le ruban pour l'ouverture.

---Concert-Soirée que l'Orchestre chinois de la Musique traditionnelle produit pour la première rencontre de sa tournée en France.

Le 8 octobre, à Lyon, 2è grande ville, première séance « Le Détachement féminin rouge », merveilleux spectacle que le Ballet central de Chine produit aussi avec « Epouse et Concubines »

lors de sa tournée en France pour deux mois.

Le 13 octobre doit s'ouvrir l'Exposition des « Vestiges du village Sanxingdui » (Sichuan) à l'Hôtel de ville de Paris.

Le 14 octobre aura lieu le défilé des « Costumes des 56 nationalités chinoises » au Louvre.

Ceci marque le début d'une riche et harmonieuse programmation de l'Année de la culture chinoise autour de trois thémaqiques : « La Chine éternelle », « la Chine de la diversité » et « la Chine de la modernité ».



L'ENVERGURE

« Evènement grandiose sans précédent dans les annales des relations sino-françaises. » et « Manifestations d'envergure la plus gigantesque dans l'histoire des échanges culturels entre la Chine et l'étranger », telle est la parole de publicité qu'on a conçue pour l'Année de la Chine en France . Comment comprendre ''l'envergure la plus gigantesque »'' ? Il ne s'agit pas seulement de l'ampleur des projets ni de la durée des activités, mais encore d'un un sens le plus large et profond dans de riches manifestations culturelles autour des trois grands thématiques, comme l'a fait remarquer le ministre de la Culture M. Sun Jiazheng par deux particularités frappantes: la première, c'est l'élaboration de tous les projets sur le concept de la ''grande Culture '' ; la deuxième, c'est la participation des provinces et villes jumelées de nos deux pays.

Ensuite, parmi l'envergure et l'originalité des programmes, on cite bon nombre de ''première fois'' telles que :

--«Approchez la Chine- l'Art de vivre aujourd'hui en Chine » montre pour la première fois de façon vivante quatre volets de la vie quotidienne des Chinois : habillement, nourriture, logement et déplacement.

--«Première lueur en Orient ---la Peinture chinoise au 20è siècle » présente pour la première fois l'inter-action entre la mutation sociale et l'essor des arts à travers les oeuvres de nos grands peintres contemporains.

--«Exposition sur les Vestiges de Sanxingdui » contient pour la première fois des fouilles à ce village (Sichuan) et de celles de Jinsha.

--« Les Arts sous le règne de Kang Xi », première exposition du genre autour de ce grand empereur de la Dynastie des Qing.

--«Epouse et concubines » et « le Détachement féminin rouge » en France, tournée première de valeur de cette grande troupe-Le Ballet central de Chine.

--« L'Enseignement supérieur de Chine », première au Salon de l'Education à Paris.

--« La Chine à l'honneur au Salon des Livres de Paris », c'est aussi la première fois.

Sans citer ces manifestations premières « Semaine culturelle » de Beijing, Shanghai, Chongqing, Canton, Wuhan et Shenchen dans leurs villes jumelées de France.

Et enfin, il faut noter entre-autres l'extension des certaines manifestations dans des pays voisions comme :

Le Ballet central de Chine en Italie et en Grande-Bretagne ;

L'Orchestre chinois de la Musique traditionnelle au Pays-bas ;

L'Exposition sur Confucius, en Allemande et en Espagne ;

L'Exposition des instruments musicaux de Chine en Pologne.



LA COOPERATION

Les échanges et la coopération culturels constituent une grande voie et un important moyen entre les nations et civilisations différentes pour s'apprendre, s'inspirer, et se compléter de façon mutuelle et se développer ensemble.

Nous estimons sincèrement que la coopération soit profitable plus aux deux parties engagées. Bien sûr, elle nécessite davantage de compréhension et estime mutuelles, aussi de patience et rigueur, efforts et contributions.

Dans l'ensemble, l'Année de la culture chinoise est considérée comme un grand projet de coopération d'ordres multiples et tous azimuts.

Les hauts dirigeants des deus parties attachent une attention particulière à l'organisation des Années croisées Chine-France, dans leurs entretiens et à diverses occasions et circonstances.

Les départements et organismes concernés de nos deux côtés maintiennent les contacts étroits et coordination efficaces pour mettre à l'exécution des accords et ententes s'y rapportant, et résoudre des problèmes et difficultés surgissent dans les préparatifs.

Le Comité mixte des Années croisées joue pleinement le rôle de mécanisme dans toute une série de grandes décisions à l'issue de 5 réunions importantes.

Les fruits du Comité mixte témoignent de façon vivante l'esprit de coopération en ce concerne la définition du but de l'Année chinoise, du principe des financements, le choix des thèmes, la confirmation et le lancement des projets, l'organisation des manifestations, ainsi que la communication etc.
Suggest To A Friend
  Print