Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
Le marché de la région nord de la France en quête des entreprises chinoises (10-2003)
2004-05-09
La région du Nord-Pas-de-Calais est "une des premières régions européennes en matière d'investissements étrangers, et la première région française pour les investissements étrangers... Nous sommes venus ici pour montrer l'intérêt de la métropole lilloise et la Région pour les entreprises chinoises", a déclaré jeudi à Beijing Mme Martine Audry, maire de Lille et vice-présidente de Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU).

"La Chine vit actuellement un développement économique formidable", a dit Mme Audry lors d'une conférence de presse en ajoutant que "l'Année de la Chine" qui se poursuit actuellement en France, est tout-à-fait un "symbole" de ce formidable développement.

"C'est une formidable expansion qui nous impressionne énormément et que nous avons retrouvé dans beaucoup de domaines dans les villes chinoises", a-t-elle insisté.

"La politique de l'ouverture sur l'extérieur appliquée en Chine favorisera l'apport de la civilisation millénaire chinoise à la civilisation mondiale... La Chine va s'investir par sa valeur au monde", a-t-elle souligné.

"La Chine s'est réveillée. Nous espérons qu'elle va se réveiller non seulement sur le plan économique, mais elle va permettre au monde d'effectuer ses valeurs et qu'elle va avec l'Europe, dans l'OMC et d'autres organisations internationales pousser pour avoir un monde égalitaire."

A propos de la coopération économique entre Lille et ses partenaires chinois, le maire de Lille a souligné que sa ville et la région du Nord-Pas-De-Calais "constituent une excellente porte d'entrée en Europe pour les entreprises chinoises".

"Tous les modes du transport (train, route, voie ferrée) sont non seulement organisés mais mis en réseau pour nous permettre d'être une plate-forme logistique ou une plate-forme de distribution pour ce qui veulent venir vendre ses produits en Europe", a indiqué le maire de Lille.

"Nous avons un avantage considérable sur le plan de la vente à distance. Beaucoup d'entreprises chinoises sont maintenant des fournisseurs de grandes centrales d'achat européennes."

Selon elle, beaucoup de partenariats de l'intelligence sont réalisés entre la ville de Lille et certaines universités chinoises, par exemple avec l'université Tongji à Shanghai, l'université Qinghua à Beijing, et avec l'université de Tianjin. "Nous sommes ici pour les développer dans de nombreux secteurs, dans le secteur des nanotechnologies, tout d'abord." a-t-elle précisé.

En ce qui concerne l'Année de la Chine en France, Mme Audry a dit qu'elle souhaitait découvrir un peu plus la Chine avant les jeux olympiques de 2008 où la France entière aura les yeux réglés vers Beijing et vers ce pays.

"La France veut mieux connaître l'immense civilisation chinoise qui fait partie du patrimoine mondial", a-t-elle fait remarquer.

Du fait que la ville de Lille est choisie par la Commission européenne pour être la capitale européenne culturelle en 2004, la ville de Shanghai a décidé d'aider la transformation en 2004 de la plus grande avenue de Lille en rue de Nanjing de Shanghai avec la gastronomie chinoise, des spectacles, des parcs pour les enfants, ainsi que des illuminations caractéristiques des villes chinoises.
Suggest To A Friend
  Print