Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
Chine-France : Nouvelles de la Coopération économique (12-2003)
2004-05-09
--Formation d'ouvriers qualifiés pour le Hubei

Le Centre sino-français de formation professionnelle du Hubei vient d'être créé à Wuhan, chef-lieu de la province du Hubei. Cela signifie le démarrage du « Programme sino-français de formation coopérative du personnel technique spécialisé d'usage international ».

Selon M. François de Grailly, consul général de France à Wuhan, ce programme est l'extension et le prolongement de la coopération entre le groupe automobile Dongfeng et le groupe Peugeot-Citroën, et peut être considéré comme une composante de la stratégie de développement prolongé du groupe Peugeot-Citroën en Chine.

En mai dernier, les représentants des deux parties ont signé officiellement un accord à Paris, aux termes duquel le programme est exécuté conjointement; pour la partie française, par le ministère de l'éducation, la région de Lorraine, le groupe Peugeot-Citroën et l'université européenne Nancy-Metz, et pour la partie chinoise, par le Département de l'éducation du Hubei, la Société automobile Shenlong et l'Institut de formation technique et professionnelle de Wuhan.

Ce programme a pour objet de former des membres du personnel chinois de la Société Shenlong et de ses partenaires, et des professeurs de l'enseignement professionnel et technique secondaire et supérieur du Hubei. Le contenu d'enseignement porte principalement sur l'automation industrielle, la conception de produits, le contrôle de la qualité et le contrôle industriel relatifs à l'industrie automobile.

--Le Groupama obtient une licence d'exploitation à Chengdu et Chongqing

La Commission de régulation des assurances de Chine a octroyé à Groupama une licence lui permettant d'établir une filiale à Chengdu et à Chongqing.

C'est la troisième société d'assurances française à exploiter le marché chinois des assurances. La Commission s'attend à ce que Groupama aide la Chine à perfectionner les assurances dans le secteur agricole, particulièrement dans la région sous-développée de l'Ouest. Jean Azema, président de Groupama,a déclaré que sa société aura beaucoup à faire dans le vaste marché agricole de la Chine car le potentiel est énorme. Le secteur des assurances agricoles est nettement sous-développé en Chine, car les primes ne représentaient qu'un milliard de yuans en 2001 par rapport aux 210 milliards de yuans des primes d'assurances totales.

--Alcatel décroche un contrat avec China Mobile

Le géant français Alcatel a décroché une série de contrats d'une valeur de 30 millions $US pour fournir l'infrastructure de téléphonie mobile à China Mobile, le plus important prestataire de services de téléphonie mobile de Chine.

Ce contrat permettra l'expansion et l'amélioration du système de communications mobiles (GSM) et le réseau GPRS de la SARL Zhejiang Mobile, une filiale de China Mobile. Alcatel fournira également à cette société un système appelé HLR, une base de données des abonnés à la téléphonie mobile pour soutenir les services prépayés de GPRS. De plus Alcatel fournira des solutions au réseau mobile pour accroître le réseau GSM/GPRS dans la plupart des grandes villes de la province du Zhejiang, dont Hangzhou, Shaoxing, Jiaxing, Jinghua, Huzhou et Lishui. Depuis août, les nouveaux réseaux permettent de faire passer la capacité du réseau mobile du Zhejiang à plus de 16 millions d'abonnés. Ces contrats ont été obtenus par l'entremise de Alcatel Shanghai Bell, le porte-étendard chinois d'Alcatel.

--Citroën compte regagner des parts de marché en Chine

Les ventes de Citroën ont augmenté de 55 % pendant le premier semestre de 2003, mais la société ne se contente pas de ce développement; elle compte augmenter sa pénétration du marché chinois, selon un responsable de la compagnie. Citroën n'exclut pas la possibilité de lancer en Chine la petite voiture C3 pour compenser son manque dans le marché des voitures de petit format en Chine.

--Potentiel de coopération pas assez exploité

La Chine et la France bénéficient d'un grand potentiel de coopération sur les plans économique et commercial, mais il est encore trop peu exploité, tant de la part du gouvernement chinois que des compagnies françaises, a dit l'attaché commercial Christian Benoit, vice-directeur de la Mission économique de l'ambassade de France en Chine.

La Chine est un important partenaire commercial de la France, pourtant le volume du commerce bilatéral n'est pas en rapport avec les économies nationales des deux pays, a indiqué M. Benoit.

Selon un dernier bilan rendu par le ministère chinois du Commerce, la France est le cinquième partenaire commercial de la Chine au sein des pays de l'Union européenne (UE). En 2002, le chiffre d'affaires du commerce bilatéral a atteint 8,33 milliards de dollars US, créant un record historique. Au premier semestre, le volume du commerce bilatéral a été de 4,63 milliards de dollars, en hausse de 46,2 % par rapport à la même période de 2002. Face à un tel résultat pourtant encourageant, M. Benoit ne se montre pas satisfait, disant que la part que la France représente sur le marché chinois n'est pas encore suffisante et que les investissements devraient encore s'accentuer en comparaison avec les autres pays occidentaux. «Nous pouvons faire mieux avec la Chine», a-t-il ajouté.

La plupart des sociétés françaises, ayant la tendance habituelle à s'installer sur un marché déjà développé pour éviter d'affronter trop de risques, ne sont pas bien équipées pour aborder un nouveau marché émergent comme la Chine, et elles ont raté certaines occasions, a indiqué l'officiel français, soulignant que nombre d'entreprises qui possèdent une forte compétitivité en France n'occupent pas la place qu'elles devraient en Chine. Les sociétés françaises de technologies de pointe s'apprêtent à coopérer avec la Chine dans le domaine des communications, de l'aviation spatiale, de l'énergie, de l'environnement, de l'agriculture et de la transformation alimentaire, a ajouté M. Benoit. L'attaché s'est dit content de voir les Chinois conduire des Citroën et téléphoner avec des Alcatel, faire leurs courses chez Carrefour et acheter des produits l'Oréal.

--Bonne croissance des affaires chez Novartis

La société suisse de soins de santé Novartis AG a maintenu un taux de croissance annuel de plus de 20 % ces trois dernières années en Chine, et la société augmentera son contingent de main-d'?uvre de 40 % d'ici la fin de 2004 pour s'harmoniser avec cette croissance. C'est ce qu'a révélé Daniel Vasella, président et chef de la direction de cette société.

(La Chine au présent)
Suggest To A Friend
  Print