Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
Paris : ''Carnaval'' chinois sur les Champs-Elysées au 24 janvier pour l'Année du Singe (01-2004)
2004-05-09
L'année 2004 marquera le 40è anniversaires de l'établissement des relations entre la Chine et la France (le 27 janvier 1964) aussi dans le cadre des Années croisées dont celle l'année de culture chinoise en France (octobre 2003-juillet 2004) et celle de la France en Chine (juillet 2004-automne 2005).

L'année 2004 sera celle du Singe en Chine qui va débuter le 22 janvier prochain selon le calendrier lunaire. En effet, le Nouvel An chinois-traditionnellement appelée « Chunjie »-Fête du Printemps, le jour de l'an lunaire restent toujours invariable, mais variable selon calendrier solaire dont cette année est prévue pour le 22 janvier qui marquera l'entrée dans l'année du Singe après celle du Mouton en vertu des Douze Animaux désignant l'année de naissance d'une personne en Chine.

C'est pour célébrer le Chunjie dans le cadre de la Chine en France que Paris va organiser pour la première fois le 24 janvier une grand parade-carnavale sur les Champs-Elysées, tandis que la Tour Eiffel s'illuminera de rouge en un "symbole de bonheur, fête, joie et prospérité", ont annoncé les organisateurs dans un communiqué.

Le défilé réunira près de 5.000 figurants et plusieurs dizaines de "chars typiques des processions festives chinoises" et en 2 heures, soit du 14 à 16 h, sur un parcours de 1,2 km allant de l'Arc de Triomphe vers la Place du rond point près du Palais Elysée. Sur les deux lieux et le longes des abords de l'Avenue se dressent les 12 Animaux qui désignent l'année de naissance d'une personne dont le Singe et le Mouton entre lesquels succèdent dix autres : coq, chien, porc, rat, boeuf, tigre, lapin, dragon, serpent et cheval.

Les cortèges partis deux côtés est et ouest, se dirigeront vers le centre pour se croiser et retourner en poursuivant leur marche en avant, ceci incarnant l'intervalle de l'année du Mouton et celle du Singe à l'occasion du Nouvel An lunaire.

La Parade en tenues multiples se compose de 4 parties ayant pour thèmes : « Les Meilleurs Voeux de Beijing » ; « Le Pont doré de l'Amitié », « Les Eclats de Chinois en France » et « La Lueur olympique ».

Premières indications pour ce carnaval chinois en quatre composantes et un épilogue:

I---« MEILLEURS VOEUX DE BEIJING »

Debout sur une Char décorée de bandes de soie et de lanternes rouges au milieu des fleurs multicolores, deux enfants en costumes classiques comme garçonnet d'or et fillette de jade symbolisant de bon augure, adressent de meilleurs voeux du Nouvel An à la foule le long de l'avenue. Elle sera suivi d'une démonstration de Yangge, danse chinoise aux couleurs du Nord, celle de six dragons incarnant le redressement de la nation et celle de huit bateaux sur sol à bord desquels un nombre de jolies filles imitent les gestes de faire force de rames tout en dansant. Il y aura des jeux comme diabolo et d'acrobaties cyclistes sur plate-forme... Le Tout offra une atmosphère la plus chaleureuse de fête et de bonheur, typiquement imprégnée de la tradition chinoise de « Présenter de meilleurs voeux de Bonne Année » au peuple français et européen.

II---« LE PONT DORE DE L'AMITIE » :

Baptisée « Le Printemps splendide », débute une automobile sur laquelle se trouvent de belles modistes chinoise de la nouvelle Route de la Soie ; suivent celle des voeux de « Quan Jude », fameux Restaurant de la Canard laqué de Beijing et les démonstrations de gongs et tambours, danses aux lions, ainsi que d'autres jeux forkloriques donnés par des troupes venues de Beijing, Guangzhou (Canton), du Shandong, du Zhejiang et du Sichuan etc.

Il y aura la présence d'une troupe artistique Tenglitara de Mongolie intérieure, la Fanfare des Lyéens, la danse aux éventails rouges de l'école secondaire N¡ã 2 de Beijing, la danse au dragon Tongliang de Chongqing;

III---« LES ECLATS DE CHINOIS EN FRANCE » :

Plus de 3 500 Chinois résidant en France ou Français d'origine chinoise y participeront au nom de 30 communautés chinoises surtout à Paris en tant que force d'ossature de la présente parade.

Dans les cortèges de ressortissants, on remarquera la troupe artistique de Chaozhou, ville côtière du Sud, contrée natale de la communauté originaire de Chaozhou en France. La célèbre troupe de gongs et tambours de Chaozhou est composée de 12 membres sous la conduite de l'artiste Chen Zhenxi, « roi de tambours chinois » avec des chars paroisées de bannières en soie de la fameuse Fabrique des brocards Xiang Qiao et accompagnée de chants et de danses.

Cette activité est secondée par le Foyer des compatriotes de Chaozhou, l'Association des chinois pour l'intégration, l'Association de la mutualité entre les ressortissants chinois et celle d'autres communautés en France.

Rappelons que 450.000 ressortissants chinois et les autres communautés d'origine asiatique célébraient jusqu'ici le Nouvel an lunaire par des défilés organisés en général dans les arrondissements où leur présence est la plus forte, notamment le XIIIe et le XIXe.



---LUEURS OLYMPIQUES :

Une centaine d'enfants pékinois exécutent différents instruments musicaux tout en changeant de formation et d'ordre au louange de l'esprit olympique et de la paix et de l'amitié ; 100 amateurs de Wushu (arts martiaux ), chinois et français font démonstration de boxe, épée, sabre, lance et bâton. Et la Char «Beijing vers les Jeux Olympiques » charge l'Emblème des JO en l'an 2008 et des deux côtés marchent un détachement de jeunes parisien et pékinois qui tiennent à la main les rubans de Cinq couleurs olympiques.

On y remarquera notamment une délégation des Yangge de l'Arrondissement Xuanwu de Beijing, celle de l'2cule des arts martiaux de Laizhou (Shandong), celle de la danse de lions de Zhanjiang, une ville du Guangdong.

---L'EPILOGUE

Au cours de l'épilogue, le cortège de nombreux jeunes français et chinois tenant à la main de gros ballons multicolores dépeints de dessins typiquement chinois dont Sun Wukong, Roi des Singes, Pandas géants, bâtons d'azeroles caramélisés, moulinets et lanternes de palais, ou d'images de France dont l'Art de Ttiomphe et la Tour Eiffel. Vers l'arrivée finale, ils relâcheront s'envoler tous ces ballons etc...

UNE DANSE DE YANGGE par des quinquagénaires de Beijing

La ville de Beijing a décidé d'envoyer quelques cinq cents personnes pour participer au défilé de la Fête du Printemps sur le Champs-Elysées. Parmi eux on doit citer entre autre un groupe de yangge, composé d'habitants âgés des quartiers d'habitation de Beijing. Ce sera la première fois qu'un groupe de yangge populaire se présente en France à telle activités de haut niveau.

Les groupes artistiques, qui vont participer aux activités prévues pour la « Semaine de Beijing » dans le cadre de l'Année de la Chine en France, ont fait une répétition générale à l'Ecole normale de Culture physique de la Capitale. « 53 membres du groupe de yangge sont des habitants des quartiers dont l' âge moyen est de 50 ans et la plus âgée a 62 ans», a indiqué le responsable du Département de la communication de l'arrondissement Xuanwu.



Proposé par le maire de Paris Bertrand Delanoé, ce grand projet devient la réalité de défilé qui attirera plusieurs centaines de milliers de Français et d'autres spectateurs européens. Paris deviendra une grande scène des arts chinois aux couleurs tant traditionnelles que modernes dans le cadre de l'Année de la Chine autour du 40è anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre nos deux grands pays.

SEMAINE DE BEIJING A PARIS (janvier)

---« Beijing 100 ans sous le caméra », l'exposition des 150 images prises par des photographes français du 20è siècle, en témoignage vif de changements, progrès et de charme de la capitale chinoise.

---«Collections de livres anciens » à la Bibliothèque Malraux Une centaine des reproductions de 40 livres anciens que la Bibliothèque Chine conserve jusqu'à aujourd'hui, datant de la Dynastie des Song (960-1279) à celle des Qing (1616-1911). Les descriptions sur 20 plaques en chinois et en français évoqueront l'historique des anciens livres chinois avec une démonstration d'une impression sur bois et d'une calligraphie chinoise ; sans citer le don de 100 livres modernes à la Bibliothèque Malraux.

--« Dire des histoires de Beijing aux parisiens »

Du 22 au 27 janvier seront projetés dans des cinémas de Paris 5 films de fictions tournés ces deux dernières années par le Studio de Beijing dont : « Racler la rougeole », «La Juge Maman », «La Personne qui m'a chérie la plus est partie », «Le Soleil pourpre »et «Qui a dit que je suis indifférente ».

-« Ligne rouge entre Pékinois et Parisiens »

Une émission directe sur les petits écrans de Beijing TV et de France 3 à la dernière décade de janvier avec la diffusion simultanée d'un documentaire de co-production sur « Le Nouveau Beijing », et accompagnée des causeries sous l'égide de deux présentateurs respectifs.

---« La Main dans la main en affaires commerciales »

Les négociations commerciales entre la délégation municipale de Beijing et les partenaires parisiens seront prévues à l'Hôtel Marriot dans l'enceinte duquel exposeront des tableaux de projets de coopération entre les deux régions jumelées, ou photos de la rue Wangfu et l'Avenue des Champs-Elysées jumelées.

Yun Shan

---Quotidien du Peuple en ligne, le 7 janvier 2004---

Suggest To A Friend
  Print