Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
« Shanghai tango » de Jin Xing vivement applaudi en France (01-2004)
2004-05-09
Comptant parmi les événements culturels de l'Année de la Chine, la meilleure danseuse et chorégraphe chinoise Jin Xing (transsexuelle) s'est produite sous les ovations pour la première fois sur la scène du Casino de Paris avec son ballet « Shanghai Tango » et sa troupe de 12 autres danseurs.

Ce ballet raconte une histoire célèbre à Shanghai, celle d'une mère partagée entre mari et amant, "dans une ville qui danse le tango avec le reste du monde".

En effet, l'histoire a été adaptée d'après la fameuse pièce « L'Orage » de Cao Yu, dramaturge chinois le plus réputé.

Jin Xing et sa troupe y a offert d'autres danses comme « Le demi-Rêve », « L'oiseau », « Le Rouge et le Noir » etc. .

Dans toute l'assistance on remarquait les personnalités du Tout-Paris dont anciens ministres Jacques Toubon et Henri Emmanuelli, l'Ambassadeur de Chine à Paris Zhao Jinjun, les chanteuses Guesh Patti et Nicole Croisille, le chef Alain Ducasse, l'ancien champion olympique David Douillet, la photographe Bettina Rheims, l'écrivain Régine Deforges, le scénariste et chroniqueur mondain Emmanuel de Brantes, Jean-Claude Brialy et l'acteur Pierre Richard.

Après sa première représentation aussi applaudie à Marseille le 9 janvier, la « Shanghai tango » est à l'affiche du Casino de Paris jusqu'au 18 janvier, puis à Bordeaux (20 et 21 janvier), à Lille (31 janvier), et à Bruxelles (6 février), enfin à Lyon (7 février).

Jin Xing né en 1968, diplômé en 1984 de l'Institut des Arts de l'Armée populaire de libération, et l'année suivante lauréat d'un prix spécial au 2è Concours national des danses. Ensuite se perfectionnant en moderne danse aux Etats-Unis, élève de Merce Cunnigham et Martha Graham ; et rapatrié en 1993 il a présenté «Le demi-Rêve » au Théâtre Baoli de Beijing, fort apprécié par le public. Il est désigné "meilleur danseur étoile de Chine" en 1995. Par la suite, il a créé la Troupe de danses modernes Beijing dont il assume les fonctions de directeur général artistique, tout en mettant en scène « Le Rouge et le Noir » qui a obtenu le grand prix national d'art moderne. En 1998, il a quitté son poste pour mettre sur pied la Troupe des danses modernes Jin Xing, un ensemble privé opérant dans diverses matières : danses, pièce parlée, théâtre musical, organisation des Soirée ainsi que programmes ciné-télévisés etc.

Après trois interventions chirurgicales, "il" est devenu "elle". Reconnue en Chine comme la première danseuse et chorégraphe du pays, elle a présenté un patchwork d'une dizaine de tableaux mêlant orient et occident, danse et music hall, poésie et kitch.

Le parcours de cette star a été raconté dans « L'étrange destin du colonel Jin Xing », un documentaire de Sylvie Levey.


Suggest To A Friend
  Print