Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
Vers une nouvelle dynamisation des relations économique et commerciale entre la Chine et la France (01-2004)
2004-05-09
Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a été multiplié par 126 en 40 ans, et la prochaine visite officielle du président chinois Hu Jintao en France contribuera à dynamiser davantage les relations économique et commerciale bilatérales, a déclaré mardi à Beijing le vice-ministre chinois du Commerce, M. Yu Guangzhou.

Selon M. Yu, il existe un important potentiel pour le développement des relations sino-françaises dans les domaines économique et commercial.

Selon les statistiques de la Douane chinoise, les échanges commerciaux sino-français en 2003 ont dépassé pour la première fois le cap de 10 milliards de dollars pour atteindre 13,4 milliards de dollars, soit un bond de 60,9% par rapport à l'année précédente. La France a ainsi dépassé l'Italie pour devenir le 4ème grand partenaire commercial de la Chine au sein de l'Union européenne (UE).

En outre, la France est aujourd'hui le 3ème pays au sein de l'UE en matière du volume de capitaux investis en Chine. Jusqu'au mois de novembre 2003, la France a investi dans 2 264 projets en Chine, avec un montant d'investissements engagés de 7,76 milliards de dollars, dont 6,11 milliards ont été utilisés.

Cependant, pour M. Yu, ce niveau de relations économique et commerciale ne correspond pas aux bonnes relations politiques entre la Chine et la France, à leur puissance économique et à leur position de grands pays commerciaux dans le monde.

Il a révélé que lors de la visite du président Hu en France, les deux pays échangeront des vues sur l'approfondissement des relations de coopération bilatérale sur les plans économique et commercial.

Il a indiqué que la croissance économique rapide de la Chine offre de nombreuses opportunités aux entreprises françaises, et que la partie chinoise est en train d'élaborer un plan à long terme destiné à développer les relations économique et commerciale sino-françaises.

Il a souligné que le gouvernement chinois est favorable aux investissements d'entreprises françaises, qu'elles soient multinationales ou des petites et moyennes entreprises, et qu'il souhaite que le gouvernement français encourage la coopération technique entre les entreprises des deux pays et favorise le transfert de technologies pour promouvoir les relations économique et commerciale bilatérales.

Jusqu'à la fin 2003, la Chine a introduit un total de 2 009 projets technologiques français, pour une valeur de 10,9 milliards de dollars. La France occupe le 2ème rang au sein de l'UE en matière du transfert de technologies vers la Chine.

La France a besoin de l'énorme marché chinois, a conclu M. Yu, et la Chine a besoin de technologies françaises, en particulier dans les secteurs de l'énergie nucléaire, du transport, des communications, de l'aéronautique, de l'agriculture, de la pétrochimie et de la protection de l'environnement. Nos deux pays sont donc complémentaires sur le plan économique et possèdent un important potentiel de coopération.

Suggest To A Friend
  Print