Recherchez dans le site Contactez-nous Bienvenue Ambassade Visas Étudiants Investisseurs Topics Touristes
Page d'accueil > La Chine et la France > Relations politiques
La langue française en vogue parmi des habitants de Hangzhou (30-03-2004)
2004-05-09
La langue française est actuellement en vogue parmi des habitants de la ville de Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, en Chine orientale.

Samedi après-midi et dimanche matin, des amateurs du français de cette ville se réunissent volontairement dans le salon des livres de Chunnuanhuakai situé dans la zone urbaine centrale et dans le pavillon de Laifeng au sommet du Mont des Pierres précieuses de Hangzhou pour parler de l'histoire et de l'actualité de France et de leur ville et échanger leurs expériences acquises dans l'étude du français.

A l'heure actuelle, les habitants qui sont de plus en plus nombreux suivent l'étude de la langue française à Hangzhou, considérée comme "le Paradis de la Terre" et "la ville romantique chinoise".

"Il n'y a pas d'objectifs fixés et de thèmes préparés dans nos rencontres. A ces occasions, les débutants peuvent apprendre gratuitement la langue française avec des professeurs. On organise souvent des séminaires pour inviter des spécialistes et des professeurs de français à donner des conférences," a dit Mlle Su Jin de 28 ans.

Mlle Su qui est diplômée de la faculté des Lettres Chinoises d'une université a commencé son étude de la langue française il y a deux ans. Le but de son étude n'est pas pour aller à l'étranger, ni pour chercher un emploi. Elle est simplement séduite par la belle culture française.

Parmi les grands écrivains français qu'elle lit et aime figurent Victor Hugo et Balzac, et elle est tant émerveillée par la Tour Eiffel, le Palais du Louvre, les Champs Elysées, etc. Elle espère qu'après avoir appris du Français, elle pourra connaître davantage la France et la culture française.

Des centaines d'amateurs du français qui travaillent dans tous les coins de la ville participent régulièrement aux activités organisées dans les deux endroits susmentionnés, considérés comme le Salon de la Culture française.

Pour aider les amateurs à bien apprendre le français, les organisateurs du Salon ont créé en 2001 un Site Internet (WWW. SINOFRANCE.ORG) avec des étudiants chinois en France et des amateurs du Français d'autres provinces. Ce site présente la France et des documents sur l'étude de la langue française. Il y a également une plate-forme pour que les amateurs puissent obtenir des informations et mener des échanges.

La ville de Hangzhou compte non seulement de beaux paysages, mais aussi une économie très développée et des échanges culturels très animés. Au fur et à mesure que les échanges commerciaux avec l'Europe et l'Afrique s'accroissent de jour en jour et que de nombreux étudiants chinois se rendent en France pour poursuivre leurs études de l'art et de la haute couture, beaucoup d'écoles de formation des langues ont créé des classes spéciales de la langue française dans la ville de Hangzhou.

L'Ecole des Langues Babel de Hangzhou constitue la seule base de formation du personnel soignant pour la France dans la province du Zhejiang. L'année dernière, les départements concernés de France et de Chine ont signé un accord sur l'envoi de 100 infirmières chinoises en France. Donc cette école se charge de la formation de ces infirmières.

En plus de classes accélérées de la langue française, a dit Wang Xiaosheng, directeur de l'Ecole, il y a aussi des classes pour des débutants, pour l'étude approfondie et pour la langue parlée. Le nombre de débutants sont de plus en plus nombreux dans son école, a-t-il indiqué.

Cette année, cette école mènera une coopération avec des organismes de l'éducation et des départements concernés de France pour élever le niveau de l'enseignement. Avec le soutien des départements de l'éducation du pays, elle projette de coopérer avec des écoles primaires de Hangzhou pour commencer l'étude de la langue française dans l'étape primaire, a fait remarquer le directeur Wang.


Suggest To A Friend
  Print