Page d'accueil > La Chine au présent
La coopération s'accroît entre la Chine et les pays de "la Ceinture et la Route"
(2017-05-26)

BEIJING, 26 mai (Xinhua) -- La ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine, a lancé lundi son premier train de fret à destination de l'Europe, devenant la 29e ville chinoise à introduire des services de fret ferroviaire vers l'Europe.

Le train, chargé de marchandises d'une valeur de 8 millions de dollars, dont des produits électroniques de hautes technologies, arrivera à Minsk, capitale biélorusse, après 13 jours de voyage.

Le train de fret Shenzhen-Minsk fait de cette ville côtière, centre de hautes technologies dans le Delta de la rivière des Perles, un pont entre la Route de la soie maritime du 21e siècle et la Ceinture économique de la Route de la soie.

"Les marchandises comme le riz et les fruits des pays de l'ASEAN, tels que le Vietnam et le Laos, peuvent d'abord être transportées à Shenzhen par mer, puis vers la Russie et la Biélorussie par train de fret", indique Li Wenhai, directeur adjoint du centre de transport de fret de Guangzhou relevant de la Guangzhou Railway Corporation.

La Région autonome ouïgoure du Xinjiang a lancé vendredi dernier son premier train transportant du fret à destination de l'Inde. Le train a pris le départ de la capitale régionale, Urumqi, et livrera des marchandises à Lianyungang, dans la province chinoise du Jiangsu (est), où elles seront transportées par mer vers l'Inde.

Les services de fret ferroviaire en plein essor promeuvent le commerce entre la Chine et les pays le long de "la Ceinture et la Route".

Les 14 et 15 mai, le Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale a eu lieu à Beijing, et les dirigeants des pays participants se sont engagés à construire une économie ouverte, à assurer le libre-échange et à soutenir l'initiative "la Ceinture et la Route" pour renforcer la connectivité.

Lors du forum, la Chine a promis de fournir un important soutien financier à la construction de "la Ceinture et la Route" et d'adopter de nouvelles mesures pour renforcer la coopération avec les pays le long des routes.

L'élan de coopération continue de croître.

La Zone de libre-échange (ZLE) de Shanghai établira un centre de services pour aider les sociétés à surmonter les barrières techniques au commerce avec les pays de "la Ceinture et la Route", ont annoncé lundi les autorités de la ZLE.

Le centre de services aidera les sociétés chinoises à apprendre davantage sur les marchés le long de "la Ceinture et la Route" et à établir un nouveau modèle coopératif de connectivité, selon l'administration de la ZLE de Shanghai.

Le pétrole brut transporté via l'oléoduc Chine-Myanmar a commencé à arriver en Chine, a annoncé vendredi dernier la China National Petroleum Corporation.

L'oléoduc transfrontalier de 1.420 km de long fait partie du projet d'oléoduc et de gazoduc Chine-Myanmar.

Renforcer la connectivité financière est une clé importante pour le développement de "la Ceinture et la Route".

L'agence de la Banque de construction de Chine à Varsovie, en Pologne, a ouvert ses portes lundi. Il s'agit de la 5e agence de cette banque chinoise en Europe.

Pour l'heure, treize banques commerciales chinoises ont adhéré à une initiative mondiale d'innovation des paiements pour offrir aux sociétés chinoises des paiements transfrontaliers plus rapides et transparents et dotés d'une plus grande traçabilité.

L'initiative a été lancée en décembre 2015 par SWIFT, une coopérative internationale détenue par ses membres qui fournit des services de messagerie financière. Depuis, environ 110 banques opérant à travers plus de 200 pays et régions, dont près de la totalité des pays de "la Ceinture et la Route", ont rejoint l'initiative.

Les pays de "la Ceinture et la Route" possèdent un large potentiel de développement. Les sociétés chinoises ont réalisé des investissements robustes à l'étranger dans les secteurs tels que la fabrication et les services, note Long Guoqiang, chef adjoint du Centre de recherche sur le développement du Conseil des Affaires d'Etat.

Le commerce total entre la Chine et les autres pays de "la Ceinture et la Route" a atteint plus de 3.000 milliards de dollars entre 2014 et 2016, et les investissements chinois dans ces pays ont dépassé 50 milliards de dollars.