La Chine poursuivra les réformes clefs et gardera les risques financiers "sous contrôle"
2017/03/06

BEIJING, 5 mars (Xinhua) -- La Chine fera avancer les réformes clefs dans le secteur financier et le système budgétaire et fiscal, et rationalisera les fonctions du gouvernement pour stimuler les forces internes favorables au développement, selon le rapport d'activité du gouvernement de 2017.

Dans le secteur financier, les risques systémiques sont "sous contrôle" mais le gouvernement doit rester attentif à l'accumulation des risques liés aux actifs de non-performance, aux défauts d'obligations, aux banques clandestines et à la finance d'Internet, indique le rapport remis par le Premier ministre Li Keqiang à l'Assemblée populaire nationale.

Pour atténuer les risques, le gouvernement projette d'inciter les institutions financières à se focaliser sur leurs affaires principales, à renforcer leur capacité de servir l'économie réelle, et à faire en sorte qu'elles ne soient plus distraites de leurs objectifs visés.

La monnaie chinoise RMB s'est affaiblie d'environ 6,8% contre le dollar l'année dernière, alors que la reprise de l'économie américaine et les attentes pour une hausse des taux d'intérêt ont conduit à un dollar plus fort.

La Chine poursuivra la réforme axée sur le marché dans le mécanisme du taux de change du RMB et maintiendra la position stable de cette devise dans le système monétaire mondial cette année.

Le rapport d'activité du gouvernement a rassuré sur le fait que le yuan est resté généralement stable à un niveau "raisonnable et équilibré" en 2016.

"Les fondements de l'économie chinoise restent sains, les taux d'adéquation du capital et de couverture des provisions des banques commerciales restent élevés... Nous avons la confiance, la compétence et les moyens de prévenir les risques systémiques", indique le rapport.

En rationalisant les fonctions du gouvernement, un programme pilote pour octroyer l'accès au marché sur la base d'une liste négative sera étendu, les pouvoirs discrétionnaires du gouvernement seront réduits pour donner au marché "plus de liberté pour qu'il suive son cours".

Le gouvernement s'engage également à abolir les demandes de licences pour un nombre d'activités de production et de services, fusionner différentes formes de certifications demandées aux entreprises, et à élargir les essais visant à séparer les autorisations d'exploitation et les licences commerciales.

Dans le cadre de la réforme fiscale, le gouvernement poursuivra un programme pilote pour remplacer les impôts des entreprises de façon uniforme par la TVA, simplifier la structure des taux de la TVA, et réduire les quatre tranches d'imposition à trois tranches.

"Nous mettrons en place un environnement fiscal simple, transparent et plus impartiel et soulagerons davantage la charge fiscale de nos entreprises", lit-on dans le rapport.

Afin de dynamiser le secteur privé, toutes les industries et secteurs ouverts aux investissements étrangers doivent être ouverts au capital privé chinois, et toutes les activités injustifiées qui entravent la concurrence équitable sur le marché doivent être arrêtées, selon le rapport.

"Toutes les industries et secteurs dont l'entrée n'est pas explicitement interdite par les lois ou règlements doivent être ouverts à différents types d'entités de marché", ajoute le rapport.

Plus de 2.800 députés à l'APN ont participé à la session, présidée par Zhang Dejiang, président du Comité permanent de l'APN.

Lors de la session, les députés passeront en revue six rapports, à savoir les rapports sur le travail du gouvernement, le plan de développement économique et social national, les budgets central et local, ainsi que ceux du Comité permanent de l'APN, de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême.

Suggest To A Friend
  Print