La Chine est le plus grand constructeur et vendeur mondial de véhicules à énergies nouvelles
2017/03/09

BEIJING, 9 mars (Xinhua) -- La Chine est devenue le plus grand constructeur et vendeur mondial de véhicules à énergies nouvelles (VEN), alors que sa production et ses ventes de VEN ont à la fois dépassé 500.000 unités l'année dernière, a déclaré le ministre chinois des Finances, Xiao Jie, lors d'une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Selon des chiffres de l'Association des constructeurs automobiles de Chine, 517.000 VEN ont été fabriqués en Chine l'année dernière, en hausse de 51% sur un an, alors que le pays a vendu 507.000 VEN, le plus grand nombre de ventes au monde pour la deuxième année consécutive et en hausse de 53% par rapport à l'année 2015.

Les ventes cumulées de véhicules respectueux de l'environnement ont dépassé un million d'unités.

Le développement du secteur des VEN a poussé les progrès des industries connexes. Il peut stimuler certains secteurs émergents stratégiques du pays, tels que ceux des énergies nouvelles, des nouveaux matériaux, de la navigation par satellite, de l'Internet des objets et de l'intelligence artificielle, promouvant ainsi la restructuration et la modernisation du secteur manufacturier de la Chine, a expliqué Li Zhaoting, PDG du Groupe Dongxu, une entreprise centrée sur l'optoélectronique et les énergies nouvelles.

Sur le plan de l'automobile traditionnel, les pays occidentaux possèdent des expériences et des technologies datant de plus d'un siècle, et le secteur automobile chinois a une grande difficulté à les rattraper et les dépasser.

Cependant, la Chine et les pays développés se trouvent au même point dans le secteur des VEN. La Chine est dotée d'un avantage en matière de marché et possède un grand potentiel pour dépasser les concurrents, a indiqué M. Li.

Les constructeurs étrangers se sont déjà efforcés de s'emparer de l'immense marché chinois.

Par exemple, le constructeur automobile allemand Volkswagen projette de livrer au marché chinois au moins 400.000 VEN d'ici 2020 et 1,5 million d'ici 2025.

En outre, les constructeurs français Renault et PSA ont l'intention d'introduire des véhicules électriques sur le marché chinois en 2017.

La Chine quadruplera elle-même sa production annuelle de VEN pour atteindre 2 millions d'ici 2020, a récemment déclaré Miao Wei, ministre de l'Industrie et des Technologies de l'information

Citant un plan gouvernemental, M. Miao a également prévu que d'ici 2025, au moins une voiture sur cinq vendue en Chine utilisera un nouveau modèle énergétique.

Les constructeurs chinois ciblent également le marché mondial. En 2016, les grands constructeurs chinois de véhicules électriques tels que BYD, Geely et BAIC ont vendu leurs modèles dans plus de 30 pays et régions dans le monde.

Etant donné que le développement des VEN est favorable à la croissance de l'économie réelle du pays, au renforcement de la sécurité énergétique et à l'amélioration de l'environnement, la Chine a adopté de multiples mesures pour encourager la recherche et le développement, ainsi que l'utilisation des VEN, incluant des subventions, l'exonération de taxes et des réductions pour l'achat de véhicules électriques.

Par ailleurs, les organisations gouvernementales sont encouragées à acheter davantage de VEN.

Dans ce contexte, les ventes de véhicules purement électriques ont progressé de 65,1% sur un an pour atteindre 409.000 unités en 2016, représentant 80% des ventes de VEN.

Les véhicules électriques ont consommé plus de 1,2 milliard de kWh d'électricité en Chine l'année dernière, économisant environ 400.000 tonnes de carburant, selon des données de l'Administration nationale de l'énergie.

Un total de 100.000 bornes de recharge publiques ont été installées dans tout le pays en 2016. A Beijing et Shanghai, on peut trouver une borne de recharge dans un rayon de moins de 5 kilomètres.

En outre, la Chine projette de construire 800.000 bornes de recharge pour les véhicules électriques cette année, afin de répondre à la demande croissante.

Dans le processus de développement, il existe également certains problèmes, comme la fraude aux subventions par certaines entreprises.

La Chine a sanctionné des constructeurs de VEN pour fraude aux subventions, a déclaré le ministre des Finances, Xiao Jie, ajoutant que ces marques n'obtiendraient plus de subventions.

Pour se prémunir contre les perturbations du marché et promouvoir le développement sain et stable du secteur, la Chine a ajusté les politiques de subventions en réduisant le montant des aides, en augmentant les standards d'entrée sur le marché pour les entreprises et les produits, et en renforçant la supervision.

Le gouvernement envisage de réduire les subventions pour les VEN de 20% entre 2017 et 2018 par rapport à 2016, avant d'y mettre fin en 2020.

Suggest To A Friend
  Print