La Chine établira des normes élevées pour la construction de la Nouvelle Zone de Xiongan
2017/04/07

BEIJING, 7 avril (Xinhua) -- La Chine établira des normes élevées pour la construction de la Nouvelle Zone de Xiongan, située à proximité de Beijing et conçue pour intégrer la capitale chinoise avec ses régions voisines.

La Chine accélérera l'élaboration de plans sur la construction de la nouvelle zone, a déclaré He Lifeng, chef de la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), en mettant l'accent sur les mots clés de "normes internationales", de "caractéristiques chinoises", de "réforme" et d'"innovation".

Lors d'une interview accordée à l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) après l'annonce par le pays de l'établissement de cette nouvelle zone samedi, M. He a appelé à rassembler les talents chinois et étrangers et à s'appuyer sur les expériences internationales au cours de la construction de la zone.

Une circulaire publiée par le Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et le Conseil des Affaires d'Etat décrit cette démarche comme un "choix historique et stratégique majeur" qui sera "crucial pour le millénaire à venir".

L'aménagement urbain de la Nouvelle Zone de Xiongan doit atteindre les normes des villes internationales de premier rang, et son architecture doit pleinement incarner la culture chinoise, a indiqué M. He lors de l'interview.

Située à quelque 100 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Beijing, la nouvelle zone se trouve près de Baiyangdian, l'une des plus grandes terres humides d'eau douce du nord de la Chine. Composées de 140 lacs et occupant une superficie de 360 kilomètres carrés, ces terres humides sont surnommées la "perle" de la plaine du nord de la Chine.

Un plan spécifique sur le contrôle de la pollution et la protection de l'environnement de Baiyangdian sera élaboré dans le cadre du projet, a révélé M. He.

La décision d'établir la nouvelle zone s'inscrit dans le cadre d'une stratégie plus large lancée en 2014 pour coordonner le développement de Beijing, de la ville portuaire de Tianjin et du Hebei, afin d'améliorer la structure économique, l'environnement et les services de la région et de réduire l'écart entre la capitale et les régions industrielles et rurales qui l'entourent.

Beijing, qui compte une population de plus de 21 millions de personnes, s'efforce de freiner sa croissance démographique et de relocaliser vers le Hebei les industries et secteurs non liés à son statut de capitale au cours des années à venir, dans le cadre de ses efforts visant à remédier aux problèmes urbains.

La population croissante de Beijing, qui approche du niveau cible de 23 millions fixé pour 2020, génère des embouteillages, une forte hausse des prix des logements et un fardeau excessif sur les ressources, a indiqué le chef de la CNDR.

Beijing se concentrera sur ses "fonctions liées au statut de capitale", servant de centre politique, culturel, d'échanges internationaux et d'innovation scientifique et technologique.

Plusieurs marchés de gros situés dans le centre-ville de Beijing ont été fermés et relocalisés, et certains organes de l'administration municipale de Beijing seront déplacés vers Tongzhou, dans la banlieue sud-est, surnommé "le centre auxiliaire administratif".

L'innovation constituera le moteur fondamental de la construction et du développement de la Nouvelle Zone de Xiongan, et des politiques seront lancées pour orienter des éléments innovants vers cette région, a ajouté M. He.

La nouvelle zone créera un environnement favorable à l'innovation et attirera des équipes et talents innovants pour transformer cette région en "haut lieu" de l'innovation et pour en faire une nouvelle ville des sciences et technologies, a indiqué M. He.

La Nouvelle Zone de Xiongan s'étendra sur trois districts situés au centre d'une région triangulaire formée par Beijing, Tianjin et Shijiazhuang, capitale du Hebei. Elle devrait couvrir au début une superficie d'environ 100 km². Elle sera ensuite étendue à 200 km² à moyen terme, puis à 2.000 km² à long terme.

La nouvelle zone revêt la même importance nationale que la Zone économique spéciale de Shenzhen, créée durant les années 1980 dans la province méridionale du Guangdong, et la Nouvelle Zone de Pudong, à Shanghai, établie pendant les années 1990, selon la circulaire publiée samedi.

L'ancien village de pêcheurs de Shenzhen s'est transformé en ville cosmopolite dynamique, alors que la Nouvelle Zone de Pudong, autrefois des terres humides, est devenue le centre financier du pays.

Suggest To A Friend
  Print