Des scientifiques chinois réalisent une grande percée dans l'informatique quantique
2017/05/03

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Les scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de surpasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie vers la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine et professeur à l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC), Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à Shanghai.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines tâches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tâche d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus élevé que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Suggest To A Friend
  Print