Jean-Pierre Raffarin : l'initiative "La Ceinture et la Route" est l'armature d'un nouveau monde (INTERVIEW)
2017/05/05

PARIS, 4 mai (Xinhua) -- L'initiative "La Ceinture et la Route" est l'armature d'un nouveau monde qu'il faudra des années pour créer, mais un monde très important, qui est la grande alliance entre l'Europe et l'Asie avec une ouverture sur l'Afrique, a déclaré récemment l'ancien Premier ministre français et actuel président de la Commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, Jean-Pierre Raffarin.

Lors d'une interview accordée récemment aux médias chinois, l'homme politique français a qualifié cette initiative, proposée par le président chinois Xi Jinping en 2013, de "projet pacifique de développement mondial".

M. Raffarin participera au forum de haut niveau sur "La Ceinture et la Route" qui se tiendra les 14 et 15 mai à Beijing et accueillera au moins 28 chefs d'Etat et de gouvernement. "La présence de nombreux chefs d'Etats et des personnalités du monde entier va donner de la force à ce grand projet, qui est un projet de développement, un projet pacifique", a-t-il estimé.

Soutenue par plus de 100 pays et organisations internationales, "La Ceinture et la Route" vise à construire un réseau de commerce et d'infrastructures pour connecter l'Asie, l'Europe et l'Afrique le long des anciennes Routes de la Soie. "J'attends de ce grand sommet que le monde entier connaisse ce projet mondial, qui concerne non seulement l'Asie centrale, l'Asie de l'Ouest et l'Asie de l'Est, mais également l'Europe, même l'Afrique. Ce que je souhaite, c'est une mobilisation mondiale", a indiqué M. Raffarin.

"Le monde est très dangereux et je suis inquiet de l'imprévisibilité des Etats Unis, de ce qui se passe en Syrie, en Irak. [...] Dans ce monde dangereux, la Chine a des projets et des stratégies, elle veut le multilatéralisme, défend l'ONU et l'UNESCO et apporte ainsi de la paix dans un monde dangereux", a estimé l'ancien Premier ministre.

"Aujourd'hui nous sommes dans une situation internationale où nos alliés américains sont particulièrement incertains. Il est difficile d'avoir de l'amitié dans l'incertitude", a déploré M. Raffarin. "Nous avons donc la vision d'un monde qui est en train de construire une nouvelle armature et une nouvelle organisation, l'initiative 'La Ceinture et la Route' est l'armature d'un nouveau monde, d'un monde qui est la grande alliance entre l'Europe et l'Asie avec une grande ouverture sur l'Afrique et il y aura une nouvelle distribution de la géopolitique", a-t-il poursuivi.

Avec cette initiative, la Chine contribue à la connectivité d'une grande partie du monde et "à créer des liens, à créer des relations, à créer du développement". On ne peut combattre la guerre que par le développement, qu'en participant au développement du monde, a-t-il ajouté, avant d'affirmer : "La France et la Chine ont la même vision pacifique du monde, nous sommes des pays qui veulent la paix du monde pour le développement".

Le forum de haut niveau aura pour thème "Le renforcement de la coopération internationale et la construction collective de 'La Ceinture et la Route' pour un développement gagnant-gagnant". M. Raffarin a pointé que le plus grand défi pour un développement gagnant-gagnant international était la lutte contre le protectionnisme et le nationalisme excessif. Au lieu de fermer les frontières, il faut mener une coopération gagnant-gagnant et promouvoir la paix et le développement dans le monde.

M. Raffarin a noté le manque de notoriété de l'initiative "La Ceinture et la Route" en Occident. "Il faut poursuivre la promotion, la communication, l'explication sur ce sujet, pour faire savoir que cette grande initiative concerne l'avenir de toute l'Europe", a-t-il estimé.

Quant aux relations franco-chinoises, M. Raffarin, qui a "la Chine au fond du coeur", a indiqué que les deux peuples étaient proches et que les deux pays étaient liés par une amitié durable. "Nous avons toujours fait, depuis le général de Gaulle, en sorte que la relation France-Chine soit au-dessus des partis politiques, et l'élection présidentielle en cours ne joue aucun rôle dans la détérioration de cette relation. Nous voulons une bonne relation, il y a un consensus sur cela", assure-t-il.

Etant donné que le forum se tiendra pendant la cérémonie d'investiture du nouveau président français, l'ancien Premier ministre représentera la France avec d'autres personnalités, "pour montrer notre attachement à la relation sino-française, et notre soutien à l'initiative 'La Ceinture et la Route'".

Suggest To A Friend
  Print