La Chine accélère la réforme de la propriété mixte des entreprises publiques
2017/11/02

BEIJING, 2 novembre (Xinhua) -- Les entreprises d'Etat chinoises accélèrent la réforme de la propriété mixte, alors que le pays espère voir les investissements privés améliorer la compétitivité dans le secteur public.

Plus de quarante entreprises publiques cotées ont annoncé la suspension des transactions en raison d'une importante réorganisation de leurs actifs sur le marché des actions A, selon le fournisseur d'informations Wind.

"Cette décision fait suite au renforcement des efforts des gouvernements et au rôle plus grand du marché dans le processus", analyse Zhao Linghuan, président de Hony Capital. Le fonds d'investissements est soutenu par Legend Holdings. Il a participé à la restructuration de 33 entreprises publiques et reste optimiste quant aux perspectives futures.

Le géant des télécommunications China Unicom a dévoilé jeudi ses plans concernant la vente de davantage d'actions aux investisseurs privés, après avoir lancé un ajustement de propriété mixte en août.

L'accord, d'une valeur d'environ 61,5 milliards de yuans (près de 10 milliards de dollars), offrira davantage de parts aux sociétés telles qu'Alibaba et Tencent. China Unicom Group restera néanmoins l'actionnaire majoritaire.

Li Jin, chef adjoint de la Société de la réforme et du développement des entreprises de Chine, estime que davantage de sociétés locales suivront cette tendance.

"Un plus grand nombre d'entreprises publiques locales devraient faire partie du troisième groupe d'entreprises testant cette réforme, notamment celles des secteurs monopolisés.

Les données de Wind montrent que la majorité des sociétés cotées qui ont suspendu les transactions sont administrées par des autorités locales.

Les deux premiers groupes d'entreprises publiques du pays participant à la réforme de la propriété étaient en grande partie administrées par le gouvernement central, notamment China Eastern Air Holding Company et China Southern Power Grid.

Certains gouvernements locaux ont dévoilé leurs plans pour accélérer la réforme en la matière, et de nombreux autres y travaillent. Shenzhen, métropole de la province méridionale du Guangdong, envisage de commencer la diversification de la propriété des entreprises publiques dans les secteurs soumis à la concurrence l'année prochaine et de l'achever globalement en 2019.

Des analystes proposent aux décideurs politiques d'adopter des approches différenciées, car chaque entreprise publique a ses propres caractéristiques, précisant que la réforme sera un long processus et ne pourra s'achever rapidement.

Selon les chiffres du ministère des Finances, les bénéfices combinés des entreprises étatiques ont augmenté de 24,9% en glissement annuel sur les trois premiers trimestres de l'année, contre 21,7% sur les huit premiers mois.

Suggest To A Friend
  Print