Les nouveaux chapitres de la diplomatie à la chinoise
2018/01/03

BEIJING, 2 janvier (Xinhua) -- Le monde traverse actuellement une période de grands développements, de vastes réajustements et de profondes transformations ; les relations entre la Chine et le monde connaissent aussi de profonds changements. Lors du XIXe Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), qui s'est tenu en octobre dernier, le secrétaire général du Comité central du PCC, Xi Jinping, a indiqué que le socialisme à la chinoise était entré dans une nouvelle ère. La diplomatie de grand pays à la chinoise présente une marque distinctive : promouvoir la mise en place d'un nouveau type de relations internationales et la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Construire conjointement une communauté de destin pour l'humanité

Face à la situation internationale changeante et complexe, le secrétaire général Xi Jinping, après avoir analysé avec perspicacité la tendance de l'interdépendance croissante des pays dans le monde, a proposé d'importants concepts tels que l'établissement d'un nouveau type de relations internationales et la construction d'une communauté de destin pour l'humanité. En outre, il a appelé à s'engager dans une mondialisation économique caractérisée par l'ouverture, l'inclusion, l'universalité, l'équilibre et le principe gagnant-gagnant. Il a préconisé aussi l'établissement d'un système de gouvernance mondiale à même de refléter réellement et objectivement les rapports de force internationaux. Tout cela a indiqué l'orientation et la voie pour remédier aux épineux problèmes qui touchent l'humanité dans la paix, le développement et la gouvernance. Il a déclaré avec fermeté que la diplomatie chinoise devait brandir le drapeau de la paix, du développement, de la coopération et du principe gagnant-gagnant, coordonner son travail en tenant compte de la conjoncture tant intérieure qu'extérieure, allier développement et sécurité, et poursuivre la voie du développement pacifique.

À l'échelle de l'histoire humaine et de son développement, il a ainsi avancé un plan grandiose visant la construction d'une communauté de destin pour l'humanité. Ses initiatives majeures visant à établir un nouveau type de relations internationales caractérisées par la coopération gagnant-gagnant et à bâtir une communauté de destin pour l'humanité contribuent au développement commun, à la prospérité durable et à la stabilité à long terme. C'est bien la preuve que la Chine présente une vision globale, une sage ouverture d'esprit et un profond sens des responsabilités en tant que grand pays, puisqu'elle cherche à unifier son propre développement et le développement commun du monde.

À plusieurs reprises, le président chinois a souligné l'urgence de se défaire résolument de la mentalité propre à la guerre froide et au jeu à somme nulle pour avancer en phase avec l'époque actuelle, en se conformant au concept de coopération gagnant-gagnant dans tous les domaines de la coopération extérieure, notamment la politique, l'économie, la sécurité et la culture. Pour répondre à la question "Quelle orientation doivent suivre les relations internationales au XXIe siècle ?", la Chine choisit la coopération et le gagnant-gagnant, plutôt que la confrontation et l'hégémonie. En s'efforçant d'affermir l'esprit de solidarité entre les États, elle introduit une nouvelle piste de réflexion pour la construction d'un monde meilleur.

Établir un réseau mondial de partenariats

Ces dernières années, le gouvernement chinois n'a cessé de proposer des solutions 100 % chinoises pour résoudre certains dossiers d'actualité internationaux et régionaux ainsi que certains enjeux mondiaux, ce qui démontre que la Chine assume ses responsabilités de grand pays dans la sphère diplomatique. La Chine s'en tient fermement aux mesures politiques pour répondre aux crises internationales et régionales, s'efforçant de jouer un rôle constructif pour atténuer les divergences et promouvoir l'organisation de pourparlers de paix. Par exemple, elle s'en tient à l'objectif de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et plaide en faveur du dialogue dans le règlement du dossier nucléaire coréen. Elle a proposé l'approche à "double voie" et l'initiative de "double suspension" afin de contribuer à l'apaisement des tensions sur la péninsule, à la reprise des discussions, ainsi qu'au maintien de la stabilité et de la paix dans la région.

Qui plus est, la Chine a avancé des propositions bien ciblées pour favoriser le règlement de la question palestinienne par voie politique. Elle a activement participé au processus de résolution des problèmes qui persistent en Afghanistan, en Iran, en Syrie et au Soudan du Sud. De même, elle a travaillé main dans la main avec les autres pays pour relever les défis mondiaux tels que le terrorisme, le changement climatique, la cybersécurité et la question des réfugiés. Des faits qui mettent en valeur le grand pays responsable qu'est la Chine.

Établir un réseau mondial de partenariats est un des volets importants de la diplomatie chinoise. Pour Xi Jinping, il convient de se faire de nombreux amis suivant le principe de non-alliance, afin de tisser une toile de partenariats à travers le globe. Ces partenariats se veulent égaux, pacifiques et inclusifs : pas de distinction entre les puissants et les plus faibles, pas de camp, pas d'ennemis imaginaires et pas de cible tierce. Les partenaires peuvent non seulement poursuivre un objectif commun et emprunter la même voie, mais aussi rechercher l'identité de vues en mettant de côté leurs divergences. Ce projet de fonder des partenariats représente la continuation et le développement de la politique extérieure d'indépendance et de paix menée par la Chine. Rompant avec l'esprit de la guerre froide, il fournit un nouveau modèle pour le traitement des relations actuelles entre États.

Pour l'heure, la Chine a noué des partenariats sous diverses formes avec une centaine de pays, régions et organisations régionales, en s'engageant dans une nouvelle voie pour les relations interétatiques qui privilégie le dialogue et le partenariat, plutôt que la confrontation et le jeu des alliances. Le président Xi Jinping a déjà visité une cinquantaine de pays sur les cinq continents et s'est rendu dans l'enceinte des principales organisations de coopération internationales et régionales. L'occasion pour lui de mener des échanges approfondis avec les dirigeants, les personnalités de divers milieux et les populations. Il a pu leur détailler des exemples typiques de coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et les pays étrangers et aborder le thème des échanges amicaux entre les peuples, insistant ainsi sur l'importance de procéder à une coopération à la fois entre États et entre peuples pour construire de concert un bel avenir.

Dans cette démarche, la Chine se concentre sur ses relations avec les grands pays et ses voisins, tout en prenant pour base ses relations avec les pays en développement. Honorant la juste conception de la justice et des bénéfices, elle élargit constamment la coopération Sud-Sud, afin de renforcer la confiance mutuelle, la solidarité et la coopération avec les pays en développement. Sur la scène internationale multilatérale, elle cherche à approfondir la coopération pragmatique, à affermir la confiance mutuelle politique, à consolider la base sociale et à conforter les mécanismes, pour donner lieu à une coopération amicale tous azimuts avec chaque pays. La diplomatie chinoise se révèle une diplomatie tous azimuts, multidimensionnelle et multi-niveaux, toujours plus complète et diversifiée, à l'heure où le "cercle d'amis" de la Chine couvre déjà le monde entier.

Instaurer un nouvel ordre international juste et équitable

La construction d'une communauté de destin pour l'humanité exige un nouveau type de relations internationales propices à réunir les conditions nécessaires à la réalisation de cet objectif et à ouvrir la voie. Xi Jinping décrit ce nouveau type de relations internationales comme étant basées sur le respect mutuel, l'équité, la justice, la coopération et le principe gagnant-gagnant. Ces caractéristiques sont conformes à la tendance générale observée dans le monde et s'accordent avec les souhaits de la plupart des pays, tout en incarnant la belle tradition culturelle et la politique extérieure constante de la Chine.

Participer en profondeur à la gouvernance mondiale ainsi qu'encourager l'établissement d'un nouvel ordre international politique et économique plus équitable et plus juste figurent parmi les points phares de la diplomatie de grand pays à la chinoise. En ce sens, la Chine préconise et met en œuvre sa nouvelle conception de gouvernance mondiale. Elle défend la position centrale et le rôle d'intermédiaire principal qu'occupent les Nations unies dans le traitement des affaires internationales sur la paix et la sécurité ; soutient le G20, la Ligue des États arabes, l'APEC et d'autres organisations régionales et internationales en y jouant un rôle positif ; et amène l'ordre mondial et le système international à prendre une direction plus équitable et plus juste. De plus, elle renforce activement la construction du mécanisme des BRICS et a déjà organisé avec succès le Sommet des BRICS à Xiamen en 2017, une contribution qui permet aux pays émergents et en développement de bénéficier d'un plus grand droit de parole au sein du système de gouvernance mondiale.

De plus, le secrétaire général Xi Jinping accorde une grande importance à l'innovation en matière de gouvernance mondiale, aussi bien sur le plan théorique que pratique. Il recherche des idées et sagesses de gouvernance qui sont enracinées de façon unique dans la culture chinoise mais toujours dans l'air du temps, et prend en considération le désir commun du peuple chinois et des peuples du monde entier pour avancer une série de nouvelles conceptions et de nouvelles propositions, portant sur la gouvernance mondiale, la sécurité, le développement, la juste conception de la justice et des bénéfices, ou encore la mondialisation. Ces nouvelles conceptions offrent des réponses face aux réalités et aux défis relatifs à la gouvernance mondiale, et prônent la mise en place d'un système de gouvernance mondiale plus équitable, juste, équilibré et universel.

Si la diplomatie chinoise connaît ces changements positifs, c'est parce que l'interaction entre la Chine et le monde a beaucoup évolué, et en bien. La Chine défend toujours l'égalité entre tous les pays, qu'ils soient grands ou petits. Parallèlement, en tant que grand pays, elle s'efforce de jouer un rôle plus grand et de contribuer davantage au maintien de la paix dans le monde et au développement commun du globe. Aujourd'hui, dans un contexte de montée de l'antimondialisation et du protectionnisme, la diplomatie chinoise, dans sa conception et dans sa politique, s'assure un avantage moral, de telle sorte qu'elle est largement saluée et soutenue par la communauté internationale.

Autre proposition de Xi Jinping : l'initiative "la Ceinture et la Route", inspirée de l'ancienne Route de la soie, mais adaptée à la nouvelle donne à l'intérieur et à l'extérieur des frontières suite à l'ouverture de la Chine. Fidèle aux idées de concertation, de synergie et de partage, cette initiative associe le développement chinois et le développement mondial, érige une nouvelle plate-forme pour le développement commun et fournit un nouveau modèle de coopération internationale. Voilà quatre ans que l'initiative "la Ceinture et la Route" est passée de la théorie à la pratique et déjà, elle est devenue une plate-forme de coopération internationale ouverte et inclusive ainsi qu'un bien public loué à l'échelle planétaire. Une centaine de pays et d'organisations internationales y ont participé activement, et de nombreux projets phares et significatifs ont été mis en place. Grâce à cette initiative, la Chine se connecte à la stratégie de développement de beaucoup de pays, et le degré d'interconnexion entre les infrastructures s'est accru rapidement. D'ailleurs, le Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale, tenu à Beijing en mai 2017, a généré des résultats prometteurs. Cette rencontre a marqué un jalon, instaurant un contexte plus favorable à la construction commune de "la Ceinture et la Route" pour donner une impulsion vigoureuse au développement mondial.

"La Ceinture et la Route" traversent le continent eurasiatique, reliant le cercle économique dynamique de l'Asie de l'Est et le cercle économique développé européen, en passant par l'Asie centrale, l'Asie de l'Ouest et l'Afrique du Nord qui abritent des pays en développement. L'initiative "la Ceinture et la Route" attache de l'importance à la communication politique, à la connectivité des infrastructures, à la fluidité des échanges commerciaux, à la circulation des capitaux et à la compréhension mutuelle des peuples. Son objectif consiste à construire, de concert avec les autres pays, un grand couloir de transport fluide, sûr et efficace, en s'appuyant sur les grandes voies terrestres internationales, les importantes villes riveraines et les principaux parcs industriels économiques et commerciaux.

Le XIXe Congrès national du PCC a encore confirmé la position de noyau dirigeant du camarade Xi Jinping au sein du Parti et de l'État, garantie importante du développement stable et sain de divers secteurs d'activités de la Chine. Xi Jinping n'a cessé de répéter que la Chine restera toujours un bâtisseur de la paix mondiale, un contributeur au développement global et un défenseur de l'ordre international. Il a également souligné que les Chinois, d'un côté, font preuve de patriotisme, et de l'autre, maintiennent une perspective et un état d'esprit d'ouverture sur le monde. Ainsi, la Chine assumera activement davantage de responsabilités et d'obligations internationales dans la limite de ses capacités, travaillera avec tous les pays pour préserver la conscience humaine et les règles internationales, défendra la justice dans les affaires internationales et régionales. Sous la direction de Xi Jinping et de sa conception de la diplomatie, la Chine continuera de jouer un rôle positif sur la scène internationale et fera en sorte que de plus en plus d'initiatives chinoises deviennent des consensus internationaux, que de plus en plus de solutions chinoises deviennent des actions internationales et que de plus en plus d'opportunités chinoises deviennent des fruits partagés entre tous les pays du monde. Dans sa nouvelle marche vers un développement pacifique, la diplomatie chinoise ne cessera d'écrire de nouveaux chapitres, à mesure qu'elle s'activera à bâtir avec tous les autres pays un bel avenir pour l'humanité.

Suggest To A Friend
  Print