La visite en Chine du président Macron promouvra le développement des relations sino-françaises et sino-européennes (experts)
2018/01/09

BEIJING, 9 janvier (Xinhua) -- La visite d'État en Chine du président français, Emmanuel Macron, qui hérite des liens existants tout en ayant pour tâche de préparer l'avenir, promouvra le développement des relations sino-françaises et sino-européennes, expliquent des experts chinois.

Du 8 au 10 janvier, M. Macron effectue une visite d'État en Chine à l'invitation de son homologue chinois Xi Jinping. Il sera le premier chef d'Etat étranger accueilli par le pays en 2018, année marquant le début de la mise en oeuvre de l'esprit du 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC).

Durant cette visite, le président Xi organisera plusieurs événements pour M. Macron. Les deux chefs d'Etat passeront en revue les réalisations passées des relations bilatérales et définiront la direction future de la coopération sur les plans politique, économique et culturel, ainsi que les moyens de renforcer les liens bilatéraux.

Le Premier ministre, Li Keqiang, et le plus haut législateur, Zhang Dejiang, rencontreront aussi M. Macron.

A l'issue du 19e Congrès national du PCC, la Chine a lancé un nouveau cycle de réformes, alors que la France fait face à un futur brillant grâce à une série de reformes dans le cadre du redressement français mis en place par M. Macron. Dans leurs processus de réforme, les deux pays comptent davantage de sujets communs, indique Cui Hongjian, directeur du Département des études européennes de l'Institut chinois des études internationales.

"Cette année marque le 40e anniversaire du début de la réforme et de l'ouverture de la Chine. Grâce à cette visite d'Etat, la Chine et la France intégreront leurs stratégies de développement et atteindront davantage de consensus sur la promotion de leur coopération", note Liu Zuokui, chercheur à l'Institut des études européennes de l'Académie des sciences sociales de Chine.

Selon M. Liu, la Chine et la France ont connu un développement important de leur coopération dans la gouvernance mondiale et sont parvenues à des consensus concernant notamment la lutte contre le terrorisme, la question du nucléaire sur la péninsule coréenne et le dossier du Moyen-Orient.

M. Macron visitera la Cité interdite de Beijing et se rendra à Xi'an, capitale de la province chinoise du Shaanxi (nord-ouest) et point de départ de l'ancienne Route de la soie.

Selon plusieurs experts, l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route", en particulier les lignes ferroviaires internationales, renforcera la coopération entre la Chine et l'Europe. La France pourrait jouer un rôle constructif et prépondérant en participant à cette initiative.

La France est le premier grand pays occidental à avoir établi des relations diplomatiques au niveau d'ambassadeur avec la Chine nouvelle. Ces dernières années, la Chine et la France ont joui d'une coopération fructueuse dans les domaines tels que l'énergie, les médicaments, les véhicules, l'énergie nucléaire et l'aérospatiale.

"La Chine met l'accent sur la résolution des déséquilibres et des insuffisances du développement, ainsi que sur le développement vert, l'urbanisation et la modernisation de l'agriculture, et la France pourra partager ses expériences et approfondir la coopération bilatérale dans ces domaines", selon Wang Yiwei, professeur à l'Université Renmin de Chine.

Suggest To A Friend
  Print