La stratégie « Fabriqué en Chine 2025 », grande priorité du gouvernement
2018/01/16

Au cours de l'année qui vient de s'écouler, le gouvernement s'est engagé à transformer l'industrie manufacturière en un secteur intelligent et de haute qualité en fournissant un plus grand soutien politique et en établissant des zones nationales de démonstration pour l'initiative Fabriqué en Chine 2025.

L'année dernière, cette initiative présentée en 2015 est devenue une priorité pour le Conseil des affaires d'Etat. Le premier ministre Li Keqiang a présidé trois réunions exécutives destinées à faire avancer la stratégie et à accroître la compétitivité du secteur manufacturier.

Le 17 mai, le Conseil d'Etat a approuvé six mesures visant à promouvoir l'initiative et la transformation du secteur manufacturier. La réunion s'est penchée sur des technologies clés telles que les capteurs, les logiciels industriels et les systèmes de gestion, et a cherché à améliorer la recherche et le développement de technologies telles que les nouveaux matériaux.

Le 19 juillet, une réunion a approuvé plusieurs zones nationales de démonstration impliquant douze villes et quatre agglomérations urbaines. Les villes sélectionnées sont Ningbo et Huzhou dans la province du Zhejiang, Quanzhou dans la province du Fujian, Shenyang dans la province du Liaoning, Changchun dans la province du Jilin, Wuhan dans la province du Hubei, Wuzhong dans la région autonome Hui du Ningxia, Qingdao dans la province du Shandong, Chengdu dans la province du Sichuan, Ganzhou dans la province du Jiangxi, Guangzhou dans la province du Guangdong et Hefei dans la province de l'Anhui.

Les zones de démonstration bénéficieront d'un soutien financier accru, de programmes de formation professionnelle et de procédures administratives simplifiées.

Une réunion exécutive du 6 septembre a décidé que la mise à niveau du système de gestion de la qualité devra être achevée d'ici la fin de l'année, et que les fournisseurs de services et les petites et microentreprises seront encouragés à adhérer au système.

La modernisation du secteur manufacturier est une grande priorité du Conseil d'Etat depuis que la stratégie Fabriqué en Chine 2025 a été présentée à la fin de l'année 2014. En mars 2015, Li Keqiang a annoncé durant son rapport d'activité du gouvernement un plan visant à promouvoir le concept.

En 2016, le premier ministre a présidé quatre réunions du Conseil d'Etat pour faire progresser la stratégie en favorisant son intégration à l'initiative Internet Plus, qui vise à associer les fonctionnalités d'Internet aux industries traditionnelles, ainsi que la standardisation de la fabrication d'équipements et l'amélioration de la qualité des biens de consommation.

Lors de ses tournées dans les provinces du Shandong, du Shaanxi et du Hubei l'année dernière, Li Keqiang a rendu visite aux producteurs manufacturiers locaux pour illustrer leur importance.

Les réunions exécutives répondent au besoin de soutien et de coordination des politiques requises pour la transformation en cours en Chine, a estimé Zhu Sendi, consultant de la Fédération chinoise de l'industrie des machines.

Dès 2010, la production du secteur manufacturier chinois est devenue la plus élevée au monde, mais la Chine doit encore rattraper son retard par rapport aux économies développées en termes de qualité, d'innovation, de structure industrielle et de développement durable, selon M. Zhu.

La transformation qui en fera un secteur plus fort nécessitera un grand nombre de professionnels se concentrant sur l'innovation. Pour cela, il faudra réformer le système éducatif et assurer un bon environnement commercial pour encourager l'innovation et l'esprit d'entreprise, a-t-il ajouté.

Huang Qunhui, directeur de l'Institut d'économie industrielle de l'Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que le faible dynamisme de l'économie mondiale montrait que les fabricants chinois doivent améliorer la qualité de leurs produits et leur compétitivité pour gagner des parts de marché.

(French.china.org.cn)

 

Suggest To A Friend
  Print