La croissance de haute qualité de la Chine demeure un moteur pour le développement mondial
2018/03/06

BEIJING, 6 mars (Xinhua) -- Bien que la Chine soit passée d'une croissance rapide à une croissance de haute qualité sur le long terme, son économie dynamique et résiliente continue d'être un moteur et un facteur stabilisant pour le développement mondial.

La croissance mondiale est repartie à la hausse en 2017 et il est largement reconnu dans la communauté internationale que l'économie chinoise, guidée par des ajustements structurels, la consommation et l'innovation, a grandement contribué à cette reprise.

Selon la Banque mondiale, la Chine a concouru à hauteur de 34% à la croissance économique mondiale entre 2012 et 2016, soit plus que les Etats-Unis, l'Union européenne et le Japon combinés.

Désireux de doper le développement économique du pays, tout en améliorant l'équité sociale et la durabilité, le gouvernement chinois a commencé en 2014 à passer d'une quête de croissance à tout prix à une nouvelle norme de croissance, plus lente mais plus efficace.

Ces cinq dernières années, la Chine a sorti 68,53 millions de personnes de la pauvreté, ce qui est, selon le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim, "l'une des plus grandes histoires de l'histoire de l'humanité". De plus, elle s'est engagée à éradiquer l'extrême pauvreté d'ici 2020, ce qui est conforme à l'un des objectifs de l'Agenda 2030 du développement durable de l'ONU.

Concernant le changement climatique, elle est l'un des pionniers dans les efforts internationaux visant à contrôler le réchauffement climatique et a pris la tête en matière de mise en oeuvre de l'Accord de Paris, ce qui a été salué par la communauté internationale.

Visant à réduire de façon continue les émissions des principaux polluants en 2018, la Chine va redoubler d'efforts pour protéger et restaurer des écosystèmes via la modernisation de l'industrie, entre autres, a ainsi promis lundi le Premier ministre Li Keqiang dans le rapport d'activité de son gouvernement pendant la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN).

De plus, le géant asiatique contribue aussi à la croissance mondiale avec ses secteurs de pointe que sont le train à grande vitesse, le commerce électronique, le paiement mobile, l'intelligence artificielle ou encore l'économie collaborative.

L'e-commerce chinois constitue 40% du total mondial, soit plus que les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne combinés.

Partie intégrante des biens publics mondiaux, l'initiative "la Ceinture et la Route" (la Ceinture économique de la Route de la soie et la Route de la soie maritime du XXIe siècle), proposée en 2013 par le président Xi Jinping pour améliorer entre autres le commerce international, les infrastructures et la coopération financière, crée une nouvelle plateforme offrant de nouvelles sources de croissance et des opportunités de prospérité partagée pour d'autres pays.

Le socle de cette initiative -parvenir à une croissance partagée via la collaboration et une participation équitable- montre une nouvelle direction en matière de gouvernance économique globale et propose un nouveau modèle de coopération internationale.

Tout en s'employant au renouveau national et au bien-être de son peuple, la Chine considère qu'il est aussi de sa mission de faire de nouvelles et grandes contributions en oeuvrant avec d'autres nations dans le monde à bâtir une communauté de destin partagé pour l'humanité.

Suggest To A Friend
  Print