Des experts étrangers saluent le discours du président Xi Jinping sur la politique étrangère chinoise
2018/06/25

BEIJING, 24 juin (Xinhua) -- Des experts et universitaires des quatre coins du monde ont apprécié le discours prononcé ce weekend par le président chinois Xi Jinping à l'occasion d'une conférence de deux jours consacrée à la politique étrangère chinoise.

Ce discours, qui a abordé de nombreux sujets, portait notamment sur les aspirations de la Chine à construire une communauté de destin pour l'humanité.

M. Xi, qui est également Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale (CMC), a prononcé cette allocution au cours de la Conférence centrale sur le travail relatif aux Affaires étrangères, qui s'est tenue vendredi et samedi à Beijing.

Il a souligné à cette occasion l'importance de prendre en compte les nécessités aussi bien domestiques qu'internationales, de travailler en priorité à la renaissance de la Chine et à la promotion du progrès humain, et de contribuer à construire une communauté de destin pour l'humanité.

Il a également appelé à davantage d'efforts pour défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement de la Chine, pour contribuer activement à la réforme du système de gouvernance mondiale, et pour construire un réseau plus complet de partenariats internationaux. Ces efforts sont en effet nécessaires pour accomplir de nouvelles avancées en matière de diplomatie de grand pays à la chinoise, et pour construire un environnement propice à la construction d'une société de prospérité moyenne et d'un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines.

Soulignant que le discours de M. Xi définissait très clairement la politique étrangère de la Chine, des experts venus de différentes régions du globe se sont déclarés convaincus que la Chine allait, par le biais de mesures concrètes, contribuer à défendre la paix mondiale et régionale, promouvoir le développement à travers le monde, faire activement progresser la réforme du système de gouvernance mondiale, et réaliser ses aspirations à construire une communauté de destin pour l'humanité.

Kirill Batygin, directeur de MandarinPro, une communauté de traducteurs russes spécialisés dans l'étude de la langue chinoise, a ainsi déclaré que les principales idées exprimées dans le discours de M. Xi correspondaient très précisément aux principes directeurs de la diplomatie chinoise.

Les points clé du discours de M. Xi, comme son appel à accomplir de nouvelles avancées en matière de diplomatie de grand pays à la chinoise, ou son appel à participer activement à la réforme de la gouvernance mondiale selon des principes de justice et d'équité, "nous ont convaincus que la Chine était déterminée à défendre les intérêts communs de l'humanité", a déclaré M. Batygin.

En matière de diplomatie, la Chine honore toujours ses promesses en prenant des mesures concrètes, a-t-il ajouté, soulignant que le développement des liens sino-russes en était la meilleure preuve.

David Gosset, fondateur du Forum Europe-Chine, a quant à lui rappelé que depuis l'Antiquité, la Chine avait toujours poursuivi l'idéal du "Datong", un concept qui signifie "monde de grande harmonie". De fait, l'idée de construire une communauté de destin pour l'humanité n'est en fait qu'une réinterprétation moderne du "Datong" au 21e siècle, a-t-il indiqué.

A mesure que la Chine poursuit son développement, cette idée emprunte de sagesse chinoise aura sans nul doute une profonde influence sur le reste du monde, a-t-il affirmé.

Gerrishon Ikiara, spécialiste de l'économie internationale à l'université de Nairobi et ancien Secrétaire du ministère des Transports et de la Communication du Kenya, a quant à lui salué le rôle global joué par la Chine en matière de sécurité, de lutte contre le terrorisme, d'investissements et d'aide aux pays en voie de développement.

M. Ikiara a déclaré qu'il s'attendait à voir la Chine jouer un rôle encore plus important dans le futur en matière de changement climatique, de lutte contre le terrorisme, de réduction de la pauvreté et de réforme de la gouvernance globale.

Dans son discours, M. Xi a également indiqué que la construction de l'initiative "la Ceinture et la Route" (BRI) devait être renforcée et consolidée, des propos qui ont été accueillis avec enthousiasme par les experts.

"La BRI représente une des initiatives de développement les plus porteuses de changement qui soient ; et si elle est exécutée de manière appropriée, elle apportera en outre beaucoup de changements positifs dans un grand nombre de pays, non seulement du point de vue économique, mais aussi dans le domaine politique, et dans beaucoup d'autres secteurs", a souligné Zubaid Ahmad, un banquier de Wall Street, qui a créé une entreprise à capitaux privés spécialisée dans les opportunités commerciales liées aux projets de la BRI.

Jim O'Neill, ancien économiste en chef de Goldman Sachs, qui prendra au mois de juillet ses fonctions comme directeur de l'Institut royal britannique des Affaires internationales, a pour sa part déclaré que la Chine était maintenant "au centre" des principales affaires internationales.

Il a exhorté le gouvernement britannique à coopérer avec la Chine dans des domaines tels que la BRI, la finance, la santé et les énergies propres.

L'économiste britannique a également appelé le gouvernement britannique à déployer davantage d'efforts pour renforcer l'amitié entre le Royaume-Uni et la Chine, et pour créer "de plus en plus de situations mutuellement profitables pour le Royaume-Uni et la Chine". De fait, le Royaume-Uni a besoin de devenir "un important partenaire de confiance pour la Chine", a-t-il conclu.

Suggest To A Friend
  Print