Le mont Huangshan de la Chine ajouté au Réseau mondial des réserves de biosphère de l'Unesco
2018/07/26

PARIS, 25 juillet (Xinhua) -- Vingt-quatre nouveaux sites, dont le mont Huangshan de la Chine, ont été ajoutés mercredi au Réseau mondial des réserves de biosphère de l'Unesco, lors de la 30e session du Conseil international de coordination du Programme de l'Unesco sur l'Homme et la biosphère (CIC-MAB) qui se déroule actuellement à Palembang, en Indonésie.

Selon un communiqué publié mercredi par l'Unesco dont Xinhua a obtenu copie, le CIC-MAB considère le mont Huangshan comme une importante banque de matériel génétique et un point chaud de biodiversité animale et végétale.

Se trouvant au sud-est de la Chine, dans la région vallonnée de la chaîne des Nanling, la réserve de biosphère de Huangshan, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 1990, abrite un écosystème forestier presque intact depuis la dernière époque glaciaire. Le Mont Huangshan a servi de refuge à de nombreuses espèces animales ou végétales anciennes suite à la période glaciaire du Quaternaire.

Les 23 autres nouveaux sites sont répartis dans 19 pays, dont l'Afrique du Sud, l'Espagne, le Burkina Faso, l'Inde, l'Indonésie et Madagascar.

Par ailleurs, cinq sites en Australie, un site aux Etats-Unis et un autre aux Pays-Bas ont été retirés du Réseau mondial des réserves de biosphère à la demande des Etats concernés. Le Réseau mondial des réserves de biosphère compte désormais 686 sites répartis dans 122 pays.

Lancé au début des années 1970, le Programme sur l'Homme et la biosphère (MAB) est un programme scientifique intergouvernemental visant à établir une base scientifique pour améliorer les relations homme-nature au niveau mondial. Les réserves de biosphère sont des sites destinés à concilier la conservation de la biodiversité et les activités humaines par l'utilisation durable des ressources naturelles.

La 30e session du CIC-MAB se tient du 23 au 28 juillet à Palembang, en Indonésie.

Suggest To A Friend
  Print