Wang Yi:PROMOUVOIR À LA LUMIÈRE DE LA PENSÉE DE XI JINPING SUR LA DIPLOMATIE LA CONSTRUCTION D'UNE COMMUNAUTÉ D'AVENIR PARTAGÉ POUR L'HUMANITÉ DANS LA COOPÉRATION MONDIALE CONTRE LE COVID-19
2020/04/16

La lutte contre le COVID-19 est un rude combat mené par l’homme contre une maladie infectieuse majeure à l’échelle mondiale. Face à l’attaque soudaine et inédite d’un virus inconnu, le peuple chinois et les autres peuples du monde ont fait valoir la solidarité et la coopération pour triompher ensemble de cette épreuve, inscrivant un nouveau chapitre dans les annales de la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Dans la lutte en Chine comme dans la coopération internationale contre le COVID-19, nous sommes restés fidèles à la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère et à la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie, en valorisant pleinement les atouts du système socialiste aux couleurs chinoises et en nous montrant à la hauteur de nos responsabilités de grand pays, ce qui est hautement salué par la communauté internationale.

Comme Friedrich Engels a dit : « Il n'y a pas de catastrophe historique qui ne soit compensée par un progrès historique.» Dans son histoire, l'humanité a toujours su progresser au travers de la lutte contre diverses maladies et catastrophes. Le COVID-19, comme toutes les maladies qui le précèdent, n'arrêtera pas la marche déterminée de la nation chinoise vers le grand renouveau, ni la tendance de notre époque qui amène les peuples du monde au progrès.

I

Depuis l'apparition du COVID-19, le Comité central du PCC rassemblé autour du camarade Xi Jinping, animé par un grand sens des responsabilités envers le peuple chinois et les autres peuples du monde, a uni et mobilisé la nation tout entière dans une guerre populaire sur tous les fronts contre le virus. Grâce à nos durs efforts et énormes sacrifices, la situation en Chine est globalement maîtrisée et d'importants résultats ont été obtenus. Le peuple chinois a reçu, dans son combat, des aides et soutiens sincères de la communauté internationale et joué un rôle indispensable dans la préservation de la santé publique mondiale.

Les efforts déployés par la Chine constituent une contribution majeure à la lutte internationale contre le COVID-19. Qualifiant cette épidémie de test majeur, le Secrétaire général Xi Jinping a pris lui-même les commandes et s'est engagé personnellement dans la lutte. Le gouvernement chinois a pris sans tarder les mesures les plus complètes, les plus rigoureuses et les plus poussées pour combattre le virus, et mis en place dans les meilleurs délais un système de contrôle et de traitement ouvert et transparent, basé sur la mobilisation générale et les efforts collectifs. Il a pris résolument la décision majeure et décisive de fermer les voies de sortie depuis Wuhan et le Hubei, fixé le principe de précocité en matière de dépistage, de signalement, de mise en quarantaine et de traitement et demandé d'installer les patients en état grave dans les hôpitaux désignés pour qu'ils y soient soignés par les meilleurs médecins avec les meilleures ressources médicales. Après plus de deux mois de lutte opiniâtre, la Chine figure aujourd'hui parmi les premiers pays à avoir maîtrisé la situation. Seulement quelques nouveaux cas sporadiques sont signalés sur son territoire depuis un mois. Le contrôle des voies de sortie depuis le Hubei et Wuhan est levé. La propagation du virus à l'intérieur du pays est quasiment stoppée. Premier pays à signaler le virus à la communauté internationale, la Chine, qui était lourdement affectée dans les premiers temps par le COVID-19, a, par sa force, sa sagesse et ses sacrifices, constitué une ligne de défense essentielle contre le virus, permettant d'acquérir des expériences importantes et de renforcer la confiance pour la lutte mondiale contre le virus. Parallèlement, la Chine a œuvré à rétablir progressivement l'ordre économique et social, permettant à 98,6% des grandes entreprises industrielles de relancer la production, à 89,9% des employés de retourner au travail, et à l'indice des directeurs d'achat du mois de mars de grimper de 16,3 points de pourcentage par rapport au mois précédent. La reprise rapide des activités économiques en Chine, « usine du monde », a non seulement contribué à atténuer considérablement la pénurie de matériels médicaux dans le monde, mais aussi à promouvoir le retour rapide à la normale de l'économie mondiale.

Les initiatives de la Chine ont indiqué la bonne direction pour la coopération internationale contre le COVID-19. Comme l'a dit le Secrétaire général Xi Jinping, le virus ne connaît pas de frontières ni ne fait de distinction ethnique, et seule une synergie de la communauté internationale permettra de le vaincre. Depuis l'apparition du COVID-19, le Secrétaire général Xi Jinping a engagé des échanges intenses et importants avec des dirigeants du monde entier sur la lutte contre le virus. Jusqu'au 12 avril, il s'est entretenu avec le Premier Ministre cambodgien, le Président mongol, le Président pakistanais et le Directeur général de l'OMS, et a eu 36 entretiens téléphoniques avec 29 dirigeants étrangers dont ceux de la Russie, des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne, de la Belgique, de la République de Corée, de l'Afrique du Sud, de l'Éthiopie, du Brésil et du Chili, et le Secrétaire général des Nations Unies et d'autres responsables d'organisations internationales. Il a adressé des messages de solidarité aux dirigeants d'une dizaine de pays dont la République de Corée, l'Italie, l'Iran, la France, l'Allemagne, l'Espagne et la Serbie ainsi qu'à des responsables d'organisations régionales dont l'Union européenne. La Chine a exprimé par là sa volonté sincère de travailler en solidarité avec la communauté internationale et joué un rôle leader dans le renforcement de la confiance de tous et de la solidarité internationale contre le COVID-19. Lors du Sommet extraordinaire du G20, le Secrétaire général Xi Jinping a proposé quatre initiatives importantes : engager une lutte internationale déterminée pour endiguer la propagation du virus, déployer des efforts collectifs et efficaces au niveau international, soutenir activement le rôle des organisations internationales et renforcer la coordination internationale des politiques macroéconomiques. Il a encouragé la coopération dans de nombreux domaines comme la recherche et développement conjointe des médicaments et des vaccins, le libre accès au centre de connaissances en ligne sur la lutte contre le COVID-19, la généralisation des guides de contrôle et de traitement complets, systématiques et utiles, le lancement d'une initiative du G20 sur l'aide à la lutte contre le COVID-19, le maintien de la stabilité des chaînes industrielle et d'approvisionnement mondiales et la tenue d'une réunion de haut niveau sur la préservation de la santé publique mondiale. Tout cela a contribué à fixer le cap pour la coopération internationale contre le COVID-19 et a été hautement salué par la communauté internationale. Le Premier Ministre Li Keqiang a aussi eu des entretiens téléphoniques avec plusieurs dirigeants étrangers et a participé au Sommet extraordinaire ASEAN-Chine-Japon-République de Corée (10+3) sur le COVID-19 qui a permis d'insuffler une forte dynamique à la coopération en Asie de l'Est contre le virus.

L'engagement responsable de la Chine constitue un soutien énergique à la lutte des différents pays contre le COVID-19. Comme l'a indiqué le Secrétaire général Xi Jinping, l'engagement accru de la Chine dans la coopération internationale contre le virus constitue une illustration importante de son rôle de grand pays responsable et de sa vision d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Depuis le début de l'épidémie, la Chine a toujours accordé une grande importance et pris une part active à la coopération internationale. Nous avons coopéré étroitement avec l'OMS et les pays concernés et accordé à l'OMS un don de 20 millions de dollars US. Nous avons signalé le virus dès les premières heures, identifié et communiqué rapidement le séquençage du virus au monde entier, permettant de créer des conditions pour l'identification rapide et l'endiguement de la propagation du virus par les autres pays. Nous avons lancé avec des pays de la région plusieurs initiatives de coopération contre le COVID-19, telles que la réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères Chine-ASEAN sur le COVID-19, la 5e réunion des ministres des Affaires étrangères de la coopération Lancang-Mékong, la visioconférence des ministres des Affaires étrangères Chine-Japon-République de Corée consacrée au COVID-19 et les mécanismes de contrôle et de traitement collectifs mis en place avec la République de Corée et d'autres pays voisins. Ces initiatives ont joué un rôle important dans l'endiguement de la propagation du virus et la préservation de la coopération économique et commerciale régionale. Nous avons partagé sans réserve avec le reste du monde nos expériences en matière de contrôle, de diagnostic et de traitement, en créant un centre de connaissances en ligne sur la lutte contre le COVID-19 ouvert à tous les pays et en publiant sept versions des solutions diagnostiques et thérapeutiques et six versions du plan de prévention et contrôle. Jusqu'au 12 avril, nous avons tenu 83 visioconférences d'experts avec 153 pays pour mener des échanges approfondis sur des approches efficaces à adopter afin de combattre et de vaincre le virus. Nous avons envoyé 14 équipes d'experts médicaux dans 12 pays : Iran, Iraq, Italie, Serbie, Cambodge, Pakistan, Venezuela, Philippines, Myanmar, Laos, Kazakhstan et Russie, ce qui est hautement salué par les différentes parties. Malgré les tâches encore lourdes à accomplir dans notre pays, nous déployons autant que possible des efforts d'aide et de coopération sur le plan international. Le gouvernement et la société chinois ont fourni ou sont en train de fournir à plus de 140 pays et organisations internationales des matériels médicaux qui répondent à leurs besoins urgents. En faisant valoir activement nos atouts en matière de capacité de production, nous avons ouvert sans tarder le marché et les canaux d'exportation des matériels médicaux, et plus de 60 pays, régions et organisations internationales ont signé des accords commerciaux d'achat de matériels médicaux avec des exportateurs chinois. Du 1er mars au 10 avril, la Chine a exporté environ 7,12 milliards de masques, 55,57 millions de combinaisons de protection, 3,59 millions de thermomètres infrarouges, 20 100 respirateurs, et 13,69 millions de lunettes de protection. L'« aide chinoise » et le « made in China » contribuent sans cesse à la lutte mondiale contre le COVID-19.

La position clairement défendue par la Chine a contribué au renforcement du consensus précieux de l'humanité pour vaincre le COVID-19. La victoire de la Chine sur le virus est due à la direction ferme du Comité central du PCC rassemblé autour du camarade Xi Jinping, à l'approche scientifique, transparente, rigoureuse et ferme adoptée par le gouvernement chinois, à l'unité et aux efforts opiniâtres des 1,4 milliard de Chinois, et aux soutiens sincères des différents pays du monde qui ont œuvré en solidarité et en fraternité avec la Chine. Les actions de la Chine parlent pour elle. L'Histoire jugera dans l'objectivité et l'impartialité. Aucune force ne peut discréditer ni déformer ces faits et ces réalités. Pour vaincre le virus, il nous faut renforcer la confiance, l'union et la coopération, au lieu de tomber dans la panique, la division et le rejet mutuel des responsabilités. Voilà la position claire que la Chine a constamment et fermement défendue, dès l'apparition du virus dans plusieurs pays. Comme l'a souligné solennellement le Secrétaire général Xi Jinping, face aux grandes maladies infectieuses, qui sont des ennemis communs de toute l'humanité, ce dont la communauté internationale a le plus besoin, c'est d'une confiance renforcée, d'efforts concertés et d'une réponse collective. Le Ministre chinois des Affaires étrangères maintient, par téléphone, une communication étroite avec ses homologues des dizaines de pays. Les chefs de mission diplomatique et institutions chinois à l'étranger mènent des interactions actives avec la communauté internationale à travers des interviews, des discours et des articles publiés. Aujourd'hui, de plus en plus de pays comprennent et partagent la position chinoise. Les différents pays sont maintenant unanimes à estimer qu'il faut rejeter l'étiquetage du virus, la politisation de la lutte et la stigmatisation d'un pays particulier.

II

Le COVID-19 est une urgence de santé publique majeure avec la propagation la plus rapide, l'infection la plus répandue et le contrôle le plus difficile jamais connue depuis la fondation de la Chine nouvelle. C'est aussi une crise mondiale sans précédent. La diplomatie chinoise a mis en œuvre de manière approfondie les instructions importantes du Secrétaire général Xi Jinping et les décisions et dispositions prises par le Comité central du PCC et le Conseil des Affaires d'État, renforcé ses consciences politique, de l'intérêt général, du noyau dirigeant et de l'alignement, et sa confiance en la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme aux couleurs chinoises, et défendu la position de noyau dirigeant du Secrétaire général Xi Jinping au Comité central du PCC et au PCC ainsi que l'autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central. Nous avons fait preuve d'initiative, d'engagement, d'innovation et d'opiniâtreté et déployé tous les efforts pour bien gérer les affaires extérieures liées au COVID-19, apportant une contribution active à la promotion d'un environnement extérieur favorable à la lutte nationale ainsi que de la coopération internationale contre le COVID-19 et enrichissant d'une dimension nouvelle la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises. Dans ce combat sans armes mais extrêmement acharné, nous avons réalisé plus profondément l'importance des points suivants :

Premièrement, nous devons rester fermement attachés à la direction centralisée et unifiée du Parti. Le Parti communiste chinois est un parti politique qui œuvre au bonheur du peuple chinois et aussi au progrès de l'humanité. Depuis l'apparition du COVID-19, le Comité central du PCC rassemblé autour du camarade Xi Jinping a pris une vue d'ensemble de la situation et fixé des orientations stratégiques. Dix réunions du Comité permanent du Bureau politique se sont tenues et le Groupe dirigeant central chargé de la lutte contre le COVID-19 a été mis en place dès les premières heures. Sur la base des études et évaluations approfondies des développements épidémiques à différentes étapes et de l'évolution de la situation intérieure et extérieure, il a pris des dispositions opportunes et méticuleuses sur les questions majeures relatives à la lutte contre le COVID-19. Le Secrétaire général Xi Jinping a donné une série d'instructions et fait des déclarations importantes sur la gestion des affaires extérieures liées à cette lutte. Il a piloté la diplomatie autour de la lutte contre le COVID-19 en s'y engageant personnellement et promu la coopération internationale par son leadership remarquable, montrant sa détermination et sa force d'âme face aux rudes épreuves. L'ensemble du personnel du service de la diplomatie, notamment les membres du Parti, a répondu présent et se bat vaillamment en première ligne du front diplomatique. En Chine comme à l'étranger, ils sont engagés avec un haut sens des responsabilités et remplissent fidèlement leurs missions, donnant corps aux valeurs fondamentales des diplomates chinois, à savoir loyauté, responsabilité et dévouement. Comme les faits l'ont montré, la direction centralisée et unifiée du Parti constitue non seulement la garantie politique pour la victoire de la lutte en Chine contre le COVID-19, mais aussi la source de confiance pour notre coopération avec les autres pays contre le virus.

Deuxièmement, nous devons rester fermement attachés au concept fondamental de la primauté du peuple. Dans la lutte contre le COVID-19, le Secrétaire général Xi Jinping a maintes fois souligné que la première priorité va à la vie et à la santé du peuple. Il a demandé de traduire dans les faits la sollicitude et l'engagement du Parti et du gouvernement pour les Chinois d'outre-mer et de mieux les accompagner et les soutenir, afin de protéger effectivement la sécurité et la santé de tous les Chinois. Attachés à la primauté de l'homme et à une diplomatie au service du peuple, nous, sur le front diplomatique, nous sommes entièrement mobilisés et engagés dans le combat. Nous nous sommes très vite enquis de la situation de nos concitoyens à l'étranger ainsi que de leurs difficultés. En plus d'une mobilisation d'actions solidaires contre le virus, nous avons sollicité des ressources de diagnostic et de traitement locales et à distance depuis la Chine, et envoyé des groupes de travail conjoints pour leur prêter services et concours. Un mécanisme spécifique de protection consulaire a été créé et assure un service permanent jour et nuit. Depuis l'apparition du COVID-19, nous avons rapatrié par des avions affrétés des compatriotes du Hubei et d'autres ressortissants chinois bloqués à l'étranger. Vu la propagation du virus en dehors de la Chine, nous avons coordonné 17 vols de rapatriement supplémentaires pour évacuer nos compatriotes ayant effectivement des difficultés depuis les pays lourdement touchés. Un centre d'intervention d'urgence en réponse aux risques d'importation de cas a été mis en place pour appuyer la lutte nationale contre le virus. Nous demandons à nos missions diplomatiques et consulaires d'accompagner en priorité les étudiants chinois à l'étranger, de les aider par tous les moyens, notamment ceux qui se trouvent dans les pays durement touchés, à régler leurs préoccupations et difficultés, et de faire parvenir des « paquets de santé » contenant masques, gel et lingettes désinfectants et guide de protection à chaque élève qui en a besoin. En moins de deux mois, la ligne verte 12308 de la protection consulaire a reçu environ 170 000 appels, jetant un pont d'affection entre ces élèves à l'étranger et la patrie. Ces efforts ont été hautement salués par nos compatriotes en Chine comme à l'étranger, ce qui nous encourage à accomplir encore mieux nos tâches.

Troisièmement, nous devons rester fermement attachés à l'objectif grandiose de construire une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Il y a sept ans, le Secrétaire général Xi Jinping a avancé pour la première fois l'initiative majeure de la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Aujourd'hui, sept ans après, le COVID-19, par son apparition soudaine et sa propagation dans le monde, nous a fait comprendre plus que jamais à quel point les pays du monde sont interdépendants et combien il est important et urgent d'accélérer la construction de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Au moment le plus difficile dans notre lutte contre le virus, les dirigeants de plus de 170 pays, les responsables de plus de 50 organisations internationales et régionales ainsi que plus de 300 partis et formations politiques étrangers ont exprimé solidarité et soutien aux dirigeants chinois à travers des lettres, des appels téléphoniques et des déclarations. Plus de 70 pays et organisations internationales ont accordé à la Chine des matériels. Les peuples du monde ont adressé leur encouragement en différentes langues à Wuhan et à la Chine. Nous n'oublierons jamais ces marques d'amitié qui nous sont très chères. Actuellement, face à l'aggravation de la situation dans le monde, le peuple chinois se met aux côtés des autres peuples du monde et fait preuve de la même générosité dont il a bénéficié. Nous avons organisé des visioconférences pour partager sans réserve nos expériences avec les autres pays. Des experts chinois sont partis se battre en première ligne de la lutte internationale. De plus en plus d'usines chinoises sont mobilisées pour produire jour et nuit des matériels de protection dont le monde a urgemment besoin. De nombreux équipements médicaux sont acheminés aux quatre coins du monde. Un poème chinois dit : « Ne vous souciez pas du manque d'armure, la mienne est aussi la vôtre. » Le peuple chinois et les autres peuples du monde ont fait preuve d'un noble esprit humanitaire face au virus, donnant une belle illustration de la vision de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

III

Actuellement, le COVID-19 continue de se propager dans le monde et la lutte internationale contre le virus est dans une phase cruciale. Le service de la diplomatie chinoise doit, guidé par la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie, se préparer dans l'esprit comme dans l'action aux changements de l'environnement extérieur pour une longue période. Nous poursuivrons notre coopération avec la communauté internationale pour gagner cette guerre sanitaire dans le monde.

Premièrement, coordonner des efforts de contrôle et de traitement à l'échelle internationale pour endiguer rapidement la propagation du virus. Face à ce défi commun, chacun a un rôle indispensable à jouer pour remporter la victoire finale. La Chine continuera de discuter activement avec les autres pays de la mise en place des mécanismes collectifs de contrôle et de traitement, de renforcer le partage d'informations et de mener la coopération en matière de recherche et développement de médicaments et de vaccins pour enrayer rapidement la propagation transfrontalière du virus et apporter sa part de contribution à la consolidation de la ligne de défense mondiale contre le COVID-19. Elle intensifiera sa communication avec les pays voisins dans la perspective de la création d'un mécanisme de liaison régional en réponse aux urgences de santé publique en vue d'une meilleure réactivité. Elle continuera de fournir dans la mesure de ses possibilités des aides aux pays qui en ont un besoin urgent et de soutenir énergiquement les efforts des pays africains et des autres pays en développement visant à renforcer leurs systèmes de santé publique et leurs capacités de réponse. Elle est prête à accroître effectivement la coopération avec les grands pays contre les épidémies en se montrant à la hauteur de ses responsabilités pour protéger le monde des intempéries.

Deuxièmement, poursuivre le multilatéralisme pour promouvoir la gouvernance mondiale de la santé publique. Depuis l'apparition du COVID-19, l'OMS remplit activement ses missions avec une position objective, scientifique et impartiale, et joue un rôle important de coordination et de leadership dans l'accompagnement des efforts nationaux et la promotion de la coopération internationale contre le virus. Elle est largement saluée par la communauté internationale. La Chine continuera de soutenir l'action de l'OMS et ses efforts pour jouer tout son rôle dans la coopération internationale, en vue d'une communauté de santé pour l'humanité. Elle restera en étroite communication avec les autres membres du G20 pour qu'il renforce la coopération sur l'aide à la lutte contre le virus et organise en temps opportun une réunion de haut niveau sur la santé publique mondiale. Elle intensifiera activement la coopération sanitaire dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route » en vue de bâtir avec ses partenaires une « Route de la Soie de la santé ». À l'ère de la mondialisation économique où les questions sécuritaires traditionnelles et non traditionnelles engendrent sans cesse de nouveaux défis, la Chine restera fidèle au multilatéralisme et œuvrera au renforcement et à l'amélioration du système de gouvernance mondiale centré sur les Nations Unies.

Troisièmement, renforcer la coordination et la coopération entre les différentes parties pour consolider le consensus international pour une lutte solidaire contre le COVID-19. Face à la propagation rapide du COVID-19, la solidarité est le seul choix viable pour tous les pays. Pour vaincre cet ennemi qui ne connaît pas de frontières, la coopération est l'arme la plus puissante dont dispose la communauté internationale. Les différentes parties doivent travailler main dans la main pour accélérer la coopération face au virus. Devant la crise, se plaindre, accuser les uns les autres et rejeter la responsabilité sur autrui n'aident en rien, sur le plan national, à se concentrer sur la gestion de la situation, et risquent, sur le plan international, de provoquer des divisions et de compromettre les résultats obtenus dans la coopération, au détriment des intérêts de tous. La Chine reste aux côtés de la grande majorité des pays du monde, rejettera résolument les préjugés idéologiques et favorisera la plus grande synergie possible dans la lutte contre le virus. Elle saisira l'opportunité que représente cette lutte commune pour œuvrer avec les autres pays à protéger la planète Terre, seul et unique foyer de l'humanité, et à construire un village planétaire solidaire et prospère.

Quatrièmement, renforcer la coordination des politiques macroéconomiques pour résister à la pression baissière que subit l'économie mondiale. Les répercussions du COVID-19 sur tous les aspects de la production et de la demande dans le monde aggravent la pression à la baisse qui pèse sur l'économie mondiale. La Chine travaillera à promouvoir de manière coordonnée la lutte contre le virus et le développement économique et social, à accélérer le retour à la normale de la production et de la vie tout en restant préparée à une lutte à long terme contre le virus, et à poursuivre résolument l'approfondissement de la réforme et l'élargissement de l'ouverture, de sorte à jouer un rôle constructif pour stabiliser l'économie mondiale. Parallèlement, elle encouragera activement les différentes parties à renforcer la coordination des politiques macroéconomiques et, pour préparer l'« après-COVID-19 », elle prendra toutes les mesures nécessaires pour préserver la stabilité des chaînes industrielle et d'approvisionnement mondiales et promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l'investissement, en vue de contribuer à un redressement rapide et à une croissance plus équilibrée et plus durable de l'économie mondiale.

Le COVID-19 finira par être vaincu, et la victoire couronnera nos efforts. Nous sommes persuadés que sous la ferme direction du Comité central du PCC rassemblé autour du camarade Xi Jinping, la Chine sera le premier pays à sortir définitivement vainqueur de cette lutte et que si les pays du monde travaillent dans la solidarité, l'humanité triomphera de cette épreuve. Le jour où nous viendrons à bout du virus, les liens d'amitié entre la Chine et le reste du monde se consolideront, leur coopération se renforcera, la vision d'un avenir partagé obtiendra une adhésion plus large, et des pas plus assurés seront franchis dans les actions collectives de tous les pays en vue de construire une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Suggest To A Friend
  Print