Hu Jintao présente un rapport au 17e congrès du PCC
2007/10/15

    

    Hu Jintao a appelé lundi à  Beijing les 73 millions de membres du Parti communiste chinois ( PCC) et le peuple chinois à porter haut levé le "drapeau du  socialisme à la chinoise" et à faire tout leur possible pour  réaliser de nouveaux succès dans le développement général d'"une  société de moyenne aisance". 

     Hu a lancé cet appel dans son discours prononcé au 17e Congrès  national du PCC au nom du 16e Comité central du PCC.  

     Le thème de ce congrès est de "porter haut levé le drapeau du  socialisme à la chinoise tout en nous guidant sur la théorie de  Deng Xiaoping et la pensée importante de Triple Représentativité,  de mettre en application le concept scientifique du développement  de façon approfondie, de continuer à manifester une grande liberté d'esprit, de poursuivre la réforme et l'ouverture sur l'extérieur, d'encourager le développement scientifique, de favoriser  l'harmonie sociale et de lutter pour réaliser de nouveaux succès  dans le développement général d'une société de moyenne aisance".  

     Le concept scientifique de développement fait partie des théories  du socialisme à la chinoise

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Hu Jintao a dit dans son  rapport présenté lundi à Beijing au 17e congrès national du Parti  communiste chinois (PCC) que le concept scientifique du  développement, initié par le 16e comité central du PCC en 2003,  fait partie des théories du socialisme à la chinoise aux côtés de  la théorie de Deng Xiaoping et la pensée importante de Triple  Représentativité. 

     "Le système théorique du socialisme à la chinoise est en fait  un système théorique scientifique composé de la théorie de Deng  Xiaoping, de la pensée importante de Triple Représentativité et  d'une série d'idées stratégiques majeures dont le concept  scientifique de développement," a dit Hu. 

     "Elaboré sur la base du maintien et du développement du  marxisme-léninisme et de la pensée de Mao Zedong, ce système porte en lui la cristallisation des sagesses et énergies des communistes chinois qui pendant plusieurs générations ont conduit le peuple  dans des pratiques et des tâtonnements inlassables," a-t-il dit. 

     "C'est pourquoi il est considéré comme le dernier acquis de  l'adaptation du marxisme aux conditions chinoises, le bien le plus précieux du Parti en termes tant politique que spirituel et le  fondement idéologique sur lequel repose l'union des différentes  communautés ethniques qui sont engagées dans une même lutte. Il  s'agit d'ailleurs d'un système complètement ouvert et en évolution constante", a dit Hu. 

     Depuis la publication du Manifeste du Parti communiste il y a  quelque 160 ans, les expériences ont démontré que le marxisme ne  saurait manifester une vitalité, une créativité et une  attractivité puissantes que lorsqu'il est adapté aux conditions  réelles d'un pays, qu'il évolue avec son temps et qu'il épouse le  destin du peuple. Dans la Chine contemporaine, rester fidèle au  marxisme revient à s'attacher au système théorique du socialisme à la chinoise, a-t-il dit. 

     La théorie de Deng Xiaoping et la pensée importante de Triple  Représentativité ont été écrites dans les statuts du Parti lors  des congrès nationaux précédents du PCC et dans la Constitution du pays par la suite.

    La Chine a passé une période "extraordinaire" pendant les cinq  années écoulées

     BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- La Chine a passé une période  extraordinaire pendant les cinq années écoulées, alors que le  Parti communiste chinois (PCC) a guidé le peuple multiethnique en  surmontant les difficultés et en accomplisant de nouvelles  réalisations, a déclaré lundi matin à Beijing Hu Jintao dans son  rapport prononcé au 17e Congrès national du PCC. 

     "Les cinq années écoulées depuis le 16e Congrès sont une  période extraordinaire", a fait remarquer Hu au nom du 16e Comité  central du PCC. 

     Face à un environnement international en changement et complexe ainsi qu'aux tâches lourdes et difficiles qui sont apparues dans  la réforme et le développement, le Parti a guidé le peuple  multiethnique, en levant bien haut l'étendard de la théorie de  Deng Xiaoping et de la pensée importante de Triple  Représentativité et en surmontant les difficultés et les risques  de toutes sortes, dans la création d'un nouveau contexte en faveur de la cause du socialisme à la chinoise et dans l'ouverture d'un  nouvel horizon à l'adaptation du marxisme aux conditions chinoises. 

     Hu a également fait savoir que la puissance de l'économie  nationale a augmenté considérablement et que le PIB a augmenté en  moyenne de plus de 10% par an au cours des cinq années écoulées. 

     La réforme et l'ouverture sur l'extérieur ont enregistré des  progrès notables. Le niveau de vie de la population s'est  nettement amélioré. Le système de droit au minimum vital pour les  citadins et les ruraux a été mis en place dans ses grandes lignes, grâce auquel les conditions fondamentales de vie des plus démunis  ont pu être assurées, a-t-il poursuivi. 

     De nouvelles avancées ont été réalisées dans la construction en matière de démocratie et de législation. L'édification culturelle  a connu un essor appréciable. Un dévéloppement général a été  enregistré dans divers secteurs sociaux. Et le nouveau et  grandiose projet de construction du Parti s'est poursuivi d'un pas ferme, a-t-il souligné.  

     Pendant les cinq années écoulées, la défense nationale et  l'organisation des forces armées ont accompli des réalisations  historiques. L'objectif de démobilisation de 200 000 militaires a  été atteint, a-t-il dit. 

     En même temps, Hu a souligné qu''il existe un écart non  négligeable entre ce que nous avons réalisé et ce que le peuple  attend de nous" et que "nous faisons encore face, dans notre  marche en avant, à de nombreux problèmes et difficultés". 

     D'après lui, les problèmes et difficultés les plus préoccupants peuvent se résumer comme suit: la croissance économique a été  payée trop cher en termes de ressources et d'environnement. Le  développement demeure inégal entre les villes et les régions  rurales, ainsi qu'entre les différentes régions du pays et entre  les différents secteurs économiques et sociaux; assurer le  développement stable de l'agriculture et l'augmentation régulière  des revenus des paysans s'avèrent une mission de plus en plus  difficile; de nombreux problèmes subsistent en ce qui concerne la  protection des intérêts vitaux de la population dans divers  domaines tels que l'emploi, la protection sociale, la répartition  des revenus, l'éducation, les soins médicaux, le logement, la  sécurité au travail, la justice et la sécurité publique. 

     Une partie de la population à faible revenu vit toujours dans  des conditions difficiles. Plus d'efforts doivent être déployés  pour renforcer l'éducation idéologique et morale. La capacité du  Parti à exercer le pouvoir n'est pas tout à fait à la hauteur de  la nouvelle conjoncture dans laquelle il se trouve, et des  nouvelles tâches qui lui incombent. 

     Certaines organisations de base du Parti sont taxées de  faiblesse et de laisser-aller. Certains cadres membres du Parti,  bien que peu nombreux, se sont laissés gagner par un style de  travail inadéquat, style marqué entre autres par le formalisme et  la bureaucratie; sévissent également autres phénomènes néfastes  comme le goût du luxe, le gaspillage, l'immobilisme et la  corruption, a-t-il reconnu.  

     "Ces problèmes méritent notre plus haute attention, et des  efforts sérieux et soutenus devront être déployés pour les  résoudre", a-t-il indiqué.

L'innovation au centre du programme économique

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Hu Jintao a souligné, dans un  rapport politique présenté lundi matin devant le 17ème congrès  national du Parti communiste chinois (PCC), la mission de  renforcement de la capacité d'innovation indépendante de la Chine  pour en faire un pays innovatif. 

     "Tel est le noyau de la stratégie de développement de notre  pays et telle est aussi la clé du renforcement de notre puissance  globale", a indiqué Hu dans son discours prononcé au nom du 16ème  Comité central du PCC. 

     Hu s'est engagé à consacrer davantage d'investissements à l' innovation et à réaliser des percées dans la maîtrise des  technologies clés qui auront un impact important pour le  développement économique et social du pays, disant que la Chine  devra accélérer la mise en place d'un système national d' innovation, soutenir la recherche fondamentale, ainsi que la  recherche sur les technologies de pointe et la recherche  technologique d'intérêt public. 

     Le pays doit faire des efforts pour créer un système d' innovation technique actionné principalement par les entreprises  et orienté vers le marché, et encourager le développement de  grands groupes d'entreprises, compétitifs sur le plan  international, a-t-il ajouté. 

     La Chine "soutiendra ses entreprises à s'adapter aux règles  internationales en matière de R&D, de production et de vente des  produits, et accélérera l'émergence de sociétés transnationales  chinoises et de marques chinoises de notoriété internationale", a  poursuivi Hu. 

     Par ailleurs, Hu a promis d'approfondir la réforme du système de gestion des sciences et des techniques, d'appliquer la  stratégie de la propriété intellectuelle, et de mettre pleinement  en valeur les ressources internationales en matière de science et  de technique.  

     D'autres mesures essentielles évoquées par M. Hu pour  réaliser le développement économique consistent à accélérer la  transformation du mode de croissance économique, à promouvoir  l'optimisation de la structure industrielle, à équilibrer le  développement des régions urbaines et rurales, à faire progresser  la construction de nouvelles campagnes socialistes, à accentuer l' économie d'énergie et de ressources et la protection de l' environnement, ainsi qu'à augmenter notre capacité de  développement durable.  

     "Il faudra maintenir et perfectionner notre système économique fondamental caractérisé par la position prépondérante de la  propriété publique et le développement commun de diverses  propriétés économiques. Nous consoliderons et développerons  inébranlablement l'économie publique et nous n'hésiterons pas à  encourager, soutenir et conduire le développement des économies  non publiques. Nous continuerons à protéger de façon impartiale  les droits des propriétés, et à tout faire pour favoriser la mise  en place d'une nouvelle situation marquée par la concurrence des  économies des diverses propriétés sur un pied d'égalité et leur  stimulation mutuelle", a sougligné Hu.  

     La Chine doit "approfondir la réforme des secteurs en  situation de monopole, à introduire le mécanisme de concurrence et à accentuer la supervision et le contrôle exercés par le  gouvernement et les différents milieux de la société", et former  au plus vite un système de marché moderne, qui est à la fois  unifié et ouvert, et caractérisé par une concurrence ordonnée.  Elle doit aussi developper les marchés pour les facteurs de  production et perfectionner le mécanisme de formation des prix des facteurs de production et des ressources, afin de refléter les  rapports entre l'offre et la demande, le degré de rareté des  ressources et le coût de réparation des dommages causés à l' environnement, d'après Hu. 

     Il a aussi parlé des tâches pour promouvoir le développement équilibré entre les régions, améliorer l'exploitation de terre,  approfondir les réformes fiscale et financière, perfectionner le  contrôle macroéconomique, ainsi que développer en ampleur et en  profondeur l'ouverture vers l'extérieur.

    Le président chinois apprécie hautement les efforts faits par les  prédécesseurs pour la réforme et l'ouverture  

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Le président chinois Hu Jintao a  souligné les efforts faits par les trois dernières générations de  direction collective centrale dans la fondation et la prospérité  de la nouvelle Chine, et s'est engagé à continuer la grande cause  de réforme et d'ouverture dans l'édification du socialisme à la  chinoise. 

     Dans le rapport fait par Hu Jintao lors du 17e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) qui s'est tenu le 15 octobre à  Beijing. Il a indiqué: "notre Parti a tenu en 1978 la 3e session  plénière de son XIe Comité central. Cette réunion d'une grande  portée historique a ouvert dans l'histoire chinoise une nouvelle  époque, celle de la réforme et de l'ouverture sur l'extérieur.   Depuis lors, les communistes et le peuple chinois, déterminés à  aller de l'avant par un élan irrésistible et à entamer une  entreprise innovatrice d'une ampleur incomparable, ont composé  ensemble une nouvelle épopée magnifique décrivant l'opiniâtreté et l'intrépidité de la nation chinoise. Cette période a été aussi  témoin d'une évolution historique de l'état d'esprit de la  population chinoise, des aspects de notre pays socialiste et de l' image du Parti communiste chinois". 

     "Nous ne devons jamais oublier que la grande entreprise de  réforme et d'ouverture s'est appuyée sur la pensée de Mao Zedong  élaborée ensemble par le groupe dirigeant de la première  génération rassemblé autour du camarade Mao Zedong", a insisté Hu. 

     "Nous ne devons jamais oublier que la grande entreprise de  réforme et d'ouverture a été inaugurée conjointement par notre  Parti et l'ensemble de notre peuple multiethnique sous la  direction du groupe dirigeant de la deuxième génération rassemblé  autour du camarade Deng Xiaoping", a-t-il poursuivi.  

     "Nous ne devons jamais oublier non plus que rassemblé autour du camarade Jiang Zemin, le groupe dirigeant de la troisième  génération a su conduire notre Parti et notre peuple multiethnique pour poursuivre et développer la grande cause de réforme et d'  ouverture, tout en réussissant à maintenir son élan jusqu'au XXIe  siècle", a-t-il dit. 

     Depuis la tenue du XVIe Congrès, tout en prenant pour guides  idéologiques la théorie de Deng Xiaoping et la pensée importante  de Triple Représentativité, la réforme et l'ouverture se sont  développées pour former une société d'aisance moyenne dans tous  les aspects, a fait remarquer M. Hu. 

     La réforme et l'ouverture constituent la caractéristique la  plus saillante de la nouvelle période, qui connaît un développment rapide, selon Hu. 

     L'économie chinoise, qui s'était trouvée pendant un certain  temps au bord de la débâcle, a réussi à se hisser au 4e rang  mondial en termes d'agrégat, et au 3e rang mondial en termes de  volume d'import-export. Notre peuple, qui autrefois ne pouvait se  satisfaire en nourriture ni en habillement, se voit dans l'  ensemble accéder à une vie de moyenne aisance. Le nombre des  habitants ruraux nécessiteux a diminué de plus de 250 millions à  un peu plus de 20 millions aujourd'hui.  

     Selon Hu, les faits ont prouvé de façon éloquente que la  politique de réforme et d'ouverture est un choix d'importance  capitale dont dépend le destin de la Chine contemporaine. Il s'  agit aussi de l'unique voie à suivre pour développer le socialisme à la chinoise et réaliser le remarquable redressement de la nation chinoise. Seul le socialisme peut sauver la Chine, seule la  politique de réforme et d'ouverture permet de développer la Chine, le socialisme et le marxisme. 

     Dans cette optique, les membres du Parti sont invités à libérer leur esprit, à faire preuve d'objectivité et à songer constamment  à avancer avec le temps. Ils sont aussi appelés à se lancer  courageusement dans la réforme et l'innovation, sans jamais se  figer ni s'immobiliser, ainsi qu'à défier les épreuves de toutes  sortes et à ne jamais céder aux tentations de quelque nature que  ce soit. C'est ainsi que nous verrons le chemin du socialisme à la chinoise se transformer en voie royale, et que nous permettrons au marxisme de la Chine contemporaine d'émettre un plus brillant  éclat de la vérité, a conclu Hu Jintao.

       

Hu Jintao propose le concept scientifique de développement pour  faire face aux défis  

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Le récent développement  théorique du Parti communiste chinois (PCC) a été révélé par la  direction centrale pour faire face aux défis immédiats rencontrés  lors de l'actuel stade primaire du socialisme en Chine et pour  poursuivre le développement durable. 

     Hu Jintao, au nom du 16e Comité central du PCC, a expliqué  lundi dans son rapport politique présenté à l'ouverture du 17e  congrès national du PCC ce concept politique avancé en 2003. 

     "Ce concept a été formulé en fonction des conditions  spécifiques de notre pays qui se trouve au stade primaire du  socialisme, sur le bilan de nos propres expériences de  développement, sur une assimilation savante d'expériences des pays étrangers, et en réponse aux nouvelles exigences du développement  du pays," a dit Hu devant plus de 2 000 délégués lors de la  cérémonie d'ouverture transmise en direct par la télévision. 

     Ce stade primaire du socialisme possède les principales  caractéristiques suivantes:  

     -- la puissance économique du pays s'est accrue  considérablement, mais les forces productives se trouvent dans l' ensemble à un niveau peu élevé; notre capacité d'innovation reste  relativement faible, les contradictions structurelles et le mode  de croissance extensive existant depuis longtemps tardent à  connaître un changement radical; 

     -- le système d'économie de marché socialiste a été instauré  pour l'essentiel, alors que les obstacles institutionnels et  structurels au dépens du développement économique perdurent et la  poursuite de la réforme est encore confrontée aux innombrables  problèmes et contradictions inhérentes à la société;  

     -- la population a accédé en général à une vie de moyenne  aisance, mais la tendance au creusement des écarts des revenus n'a toujours pas fait l'objet d'une amélioration radicale, le nombre  des plus défavorisés et des ménages à faibles revenus dans les  villes et les campagnes reste encore assez important, si bien qu' il s'avère plus difficile d'équilibrer globalement les intérêts de toutes les couches sociales; 

     -- le développement coordonné a enregistré des progrès  substantiels, mais la situation caractérisée par la faiblesse des  infrastructures agricoles et le retard du développement des  régions rurales par rapport au reste du pays demeure inchangée et, par conséquent, notre tâche visant à réduire les écarts de  développement entre les villes et les campagnes ainsi qu'entre les différentes régions et à assurer un développement coordonné sur  les plans économique et social reste ardue;  

     -- la démocratie politique socialiste n'a cessé de gagner du  terrain et la stratégie fondamentale consistant à administrer l' Etat en vertu de la loi a été appliquée avec fermeté. Cependant, l' édification de la démocratie et de la législation ne s'adapte  toujours pas de façon satisfaisante aux exigences de l'extension  de la démocratie populaire et du développement économique et  social, et de ce fait, la réforme du système politique a besoin d' être menée en profondeur; 

     -- dans le contexte d'un épanouissement accru de la culture  socialiste, la demande grandissante de la population sur les plans culturel et spirituel et son goût chaque jour plus manifeste pour  l'originalité, la personnalisation de choix, la versatilité et la  différence posent des exigences plus sévères au développement d' une culture socialiste d'avant-garde; 

     -- un dynamisme manifestement plus vif de la société et des  changements profonds intervenus dans sa structure, ses formes d' organisation et la répartition des intérêts, et d'innombrables  problèmes nouveaux sont apparus dans la construction et la gestion de la société; 

     -- avec l'élargissement de l'ouverture sur l'extérieur de la  Chine, une concurrence accrue sur le plan international, une  constante pression due à la prédominance des pays développés dans  les domaines de l'économie, de la science et de la technologie; la multiplication des risques, prévisibles comme imprévisibles, force sera de planifier globalement le développement du pays et l' ouverture sur l'extérieur avec une compétence accrue. 

     Toutes les caractéristiques mentionnées ci-dessus en reviennent au fait que "la réalité selon laquelle la Chine se trouve et se  trouvera pendant une assez longue période au stade primaire du  socialisme demeure inchangée", a dit Hu. 

     "Si nous insistons sur la nécessité de bien comprendre cette  situation, c'est qu'il nous faut impérativement la considérer  comme un fondement sur lequel s'appuie notre entreprise de réforme et de développement. Une bonne compréhension de cette situation ne doit en aucun cas nous conduire à nous sous-estimer, ni à nous  résigner à rester en retard, ni plus à rechercher des résultats  immédiats sans respecter la réalité," a-t-il dit. 

     "Par le concept scientifique de développement, nous entendons  avant tout le développement. Bien sûr nous ne devons pas perdre de vue que ce concept a pour essence de placer l'homme au centre de  toutes nos préoccupations, qu'il répond à l'exigence essentielle d' assurer un développement complet, coordonné et durable et que le  moyen essentiel auquel il a recours est la planification générale  sans négliger chaque domaine particulier", a-t-il continué. 

     "L'application du concept scientifique de développement nous  demande de nous consacrer énergiquement à la mise en place d'une  société harmonieuse socialiste", où règneront la démocratie et la  légalité, l'équité et la justice, l'honnêteté et la solidarité, le dynamisme et l'ordre et la symbiose entre l'homme et la nature, a- t-il dit. 

     "Pour construire un cadre social favorable au développement,  nous nous appliquerons à aménager un contexte où tout le monde  donnera sa mesure, aura sa place digne dans la société et vivra  dans l'harmonie. C'est ainsi que nous permettrons à nos citoyens  de vivre et de travailler dans un environnement satisfaisant et  réaliserons un développement durable sur les plans économique et  social", a dit Hu.

    Hu plaide pour la promotion de davantage de non-communistes d'élite à des postes de direction  

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Hu Jintao a indiqué lundi à  Beijing que le Parti communiste chinois (PCC) promouvrait  davantage de non-communistes d'élite à des postes de direction,  après la récente nomination de deux non-communistes à des postes  de ministre. 

     Dans son discours prononcé au 17e congrès national du Parti  communiste chinois (PCC), Hu a déclaré que le Parti " sélectionnerait et recommanderait davantage de non-communistes  d'élite pour des postes de direction".  

     La nomination de Wang Gang et Chen Zhu à des postes de ministre des Sciences et des Technologies et de ministre de la Santé  publique, est la première du genre depuis la fin des années 1970,  lorsque la Chine a commencé à appliquer sa réforme économique et  son ouverture sur l'extérieur. 

     Wan Gang, membre du Parti Zhi Gong (intérêt public) de Chine, a succédé à Xu Guanhua, âgé de 65 ans, comme ministre des Sciences et Technologies en avril. 

     Ancien ingénieur automobile de Audi Corporation en Allemagne, Wan, né en août 1952, était président de l'Université de Tongji à Shanghai avant sa nomination. 

     Ensuite, l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement  chinois) a approuvé la nomination de Chen Zhu, âgé de 54 ans,  scientifique sans parti qui avait fait ses études à Paris, comme  nouveau ministre de la Santé publique en juin. 

     Selon des observateurs politiques, la nomination de ministres non-communistes est un pas important dans l'application et le  perfectionnement du système de coopération multipartite et la  consultation politique sous la direction du PCC. 

     Selon Hu, ce geste fait partie des efforts du Parti pour " développer le front uni patriotique et unir toutes les forces  susceptibles d'être unies". 

     "Assurer une parfaite harmonie entre les différents partis  politiques, les différentes ethnies, les différentes religions,  les différentes couches sociales et nos compatriotes qui résident  au pays ou à l'étranger, cela joue un rôle irremplaçable dans le  renforcement de la cohésion et de l'union nationales", a-il  poursuivi. 

     En appliquant le principe de coexistence à long terme, de  contrôle mutuel, de sincérité et de partage pour le meilleur et  pour le pire, "nous renforceront notre collaboration avec les  différents partis ou groupements démocratiques, encourageront ceux- ci et les personnalités sans-parti à mieux jouer leur rôle aussi  bien dans la participation aux affaires publiques que dans l' exercice de leur droit de contrôle démocratique", a-t-il souligné

  La Chine va moderniser son armée pour son autodéfense et la paix  mondiale

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Déjà parvenue à réduire ses  troupes de 200 000 hommes, la Chine accélérera le rythme de la  modernisation de ses forces armées dans les cinq prochaines années, pour son autodéfense et le maintien de la paix mondiale.  

     Hu Jintao a fait ces remarques lors de son discours  prononcé lundi à Beijing au nom du 16ème Comité central du Parti  communiste chinois (PCC) devant le 17ème congrès national du PCC. 

     Il a dit que "nos forces armées devrons mettre en  application les principes de la stratégie militaire prévue pour la nouvelle période. C'est ainsi qu'elles sauront accélérer la  réforme militaire à la chinoise, intensifier les préparatifs de  combat et élever leur aptitude à faire face à de multiples menaces sur la sécurité du pays et à accomplir des tâches militaires  diversifiées". 

     "Nos forces armées contribueront tant à la sauvegarde de la  souveraineté, de la sécurité et de l'intégrité territoriale de l' Etat qu'au maintien de la paix mondiale", a-t-il ajouté. 

     "Nous devrons donc, du point de vue de la stratégie globale  relative à la sûreté et au développement de l'Etat, planifier  globalement l'édification de l'économie et de la défense nationale, et réaliser l'unité de la prospérité de l'Etat et de la puissance  des forces armées au cours de la construction in extenso d'une  société de moyenne aisance", a noté M. Hu.  

     Il a souligné que la Chine devait toujours adhérer au  principe fondamental de la direction absolue du Parti sur l'armée, et à l'objectif fondamental d'une armée au service du peuple. 

     Pour atteindre l'objectif stratégique d'édifier une armée  informatisée et de gagner une éventuelle guerre informatisée, Hu a dit que la Chine intensifierait les entraînements militaires dans  les conditions de l'informatisation, accélérerait la formation d' un grand nombre de militaires de type nouveau et hautement  qualifiés et transformerait le mode de formation de la force de  combat.  

     La Chine va "améliorer la capacité d'innovation autonome,  accélérer la mise au point de nouveaux armements et équipements  militaires et élever leur qualité", a-t-il poursuivi. 

     Le pays perfectionnera "le système de recherche et de  production qui permet d'associer l'industrie militaire à l' industrie à usage civil et d'assurer l'interchangeabilité des  technologies, ainsi que celui de la formation des militaires  qualifiés et du soutien logistique de l'armée, et il nous importe  aussi d'administrer les forces armées dans un esprit de diligence  et d'économie. Tout cela de manière à nous frayer une voie de  développement dual -- militaire et civil -- à la chinoise", a-t-il  dit.

    Hu Jintao contre la prise de décision arbitraire dans le Parti  

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Des efforts devront être faits  pour s'opposer et prévenir les prises de décision arbitraires  faite par un individu ou une minorité dans le Parti communiste  chinois (PCC), a indiqué Hu Jintao dans son rapport au 17ème  Congrès national du PCC qui s'est tenu lundi matin à Beijing. 

     Le PCC appliquera strictement le centralisme démocratique et  parfera le système permettant d'associer la direction collective à la responsabilité individuelle, a dit Hu au nom du 16ème Comité  central du PCC. 

     "Les comités locaux du Parti sont appelés à recourir au vote  lorsqu'il s'agit de décisions concernant des questions majeures  telles que la nomination de dirigeants importants". 

     Il faudra mettre en place et faire fonctionner de façon  satisfaisante un système selon lequel le Bureau politique du  Comité central du Parti et le comité permanent des comités locaux  du Parti sont tenus de rendre régulièrement compte de leur  activité respectivement à la session plénière du Comité central et à celle du comité local du Parti et de se soumettre à leur  contrôle, a dit Hu.  

     Selon lui, il faudra réformer le système d'élection dans le  Parti en améliorant le régime de présentation de candidats et le  mode d'élection.  

     "Nous devrons étendre progressivement le champ de vote direct  des équipes dirigeantes des organisations du Parti de base et  explorer ainsi diverses formes d'extension de la démocratie à la  base," a conclu Hu.  

     Le 17e Congrès du PCC se déroulera pendant 7 jours jusqu'à  dimanche.

    Hu Jintao appelle à parvenir à "un accord de paix" avec Taïwan 

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Face à la remontée des activités  sécessionnistes dans l'Île de Taïwan et du fait que sont mises en  danger les relations sur les deux rives du Déroit de Taïwan  aujourd'hui, Hu Jintao a appelé à discuter avec la partie de  Taïwan d'une fin officielle des hostilités existant entre les  deux rives sur la base d'une Chine unique.  

     "Nous appelons solennellement à mettre fin réellement aux  hostilités existant entre elles (les deux rives du détroit) grâce  à des consultations menées sur la base d'une Chine unique, à  parvenir à un accord de paix et à établir ainsi un cadre régissant le développement paficique de leurs relations", a indiqué Hu dans  son discours prononcé au 17e Congrès national du Parti communiste  chinois (PCC) qui s'est ouvert lundi matin à Beijing.  

     "A l'heure actuelle, les partisans de 'l'indépendance de  Taïwan' redoublent d'efforts pour se livrer à des activités de  sécession qui portent une grave atteinte au développement  pacifique des relations entres les deux rives", a-t-il adressé aux plus de 2 000 délégués au congrès qui s'est ouvert lundi matin.

    Hu Jintao appelle à renforcer la "puissance immatérielle" de la  culture chinoise  

    BEIJNG, 15 octobre (XINHUA) -- Hu Jintao a souligné la nécessité  d'améliorer la "puissance immatérielle" dans son rapport au 17ème  Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) qui s'est tenu  le 15 octobre à Beijing. 

     "La culture tend de plus en plus à devenir à notre époque une  importante source de cohésion et de créativité d'une nation et un  facteur capital de la concurrence en matière de puissance globale  de pays", a dit Hu Jintao au nom du 16ème Comité central du PCC.  

     "Notre peuple aspire de plus en plus à un enrichissement de sa  vie spirituelle et culturelle. C'est la raison pour laquelle il  nous importera de maintenir l'orientation du progrès de la culture avancée socialiste, d'imprimer un nouvel essor à son édification,  de façon à exalter l'enthousiasme national pour les créations  culturelles et à améliorer la puissance immatérielle de notre  culture nationale. C'est ainsi que les droits et intérêts  fondamentaux du peuple sur le plan culturel pourront être mieux  protégés, que la vie culturelle de toute la société se trouvera  plus enrichie et plus diversifiée, et que notre population sera  animée plus que jamais de nobles aspirations", a-t-il indiqué.  

     Les méthodes proposées à cet égard incluent: 

     -- développer la presse, l'édition, la radiodiffusion, le  cinéma, la télévision, les lettres et les arts, tout en veillant à maintenir une orientation correcte et à mettre à l'honneur les  bonnes murs sociales.  

     -- édifier et aménager la cyberculture, et s'appliquer à  ménager un environnement sain sur Internet.  

     -- continuer à considérer le développement d'uvres culturelles d'intérêt public comme un moyen principal de garantir au peuple  ses droits et intérêts fondamentaux sur le plan culturel et à  renforcer la construction d'infrastructures culturelles des  quartiers urbains, des cantons et des villages grâce à l' accroissement des investissements. 

     -- Dans le cadre du développement de l'industrie culturelle,  nous mettrons en application la stratégie d'entraînement par des  projets culturels d'envergure, nous accélérerons la construction  de centres de production culturelle et de groupes d'industries  culturelles exploitant des atouts locaux, nous développerons des  entreprises pilotes dans ce domaine et nous encouragerons l' émergence d'investisseurs stratégiques, car c'est ainsi que nous  saurons faire prospérer notre marché culturel et renforcer notre  compétitivité sur le plan international.  

     -- créer un système national d'attribution de titres d'honneur  et citer à l'ordre du jour les travailleurs culturels  particulièrement remarquables.  

     "La culture chinoise constitue une force motrice intarissable  qui pousse notre nation tout entière à resserrer sa solidarité et  à aller toujours de l'avant", a-t-il dit. 

     "Le renouveau de la nation chinoise devrait être définitivement accompagné par la prospérité de la culture chinoise," a souligné  Hu. 

     Le 17ème Congrès du PCC se déroulera pendant 7 jours jusqu'à  diomanche.  

   

     Hu Jintao promet de mettre fin progressivement à l'élargissement du fossé entre les revenus  

     BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Dans son discours au 17e congrès  national du Parti communiste chinois (PCC), Hu Jintao a dit lundi  à Beijing que la Chine va approfondir la réforme du système de  distribution des revenus pour mettre fin progressivement à  l'élargissement du fossé entre les revenus. 

     "Il nous faudra élargir l'ampleur des transferts de paiement,  accentuer la régularisation par le jeu fiscal, briser le monopole  sectoriel, offrir des occasions équitables, réorganiser l'ordre de la distribution et mettre fin progressivement à la tendance à  l'élargissement du fossé entre les revenus," a-t-il dit devant les plus de 2 000 délégués au congrès. 

     Il a souligné qu'un système rationnel de distribution des  revenus constitue une importante marque de l'équité sociale. 

     "On tâchera d'améliorer le niveau de rémunération des  personnes à faible revenu, d'élever progressivement les normes d'  aide aux déshérités et celles du SMIG, et de mettre en place un  mécanisme d'augmentation régulière de salaires des travailleurs  des entreprises et un mécanisme permettant d'assurer leur paiement régulier et ponctuel", a-t-il dit. 

     Il a promis que les conditions seraient créées pour permettre à davantage de personnes d'avoir des revenus de la propriété,  protéger les revenus légitimes, réajuster les revenus  excessivement élevés et proscrire les revenus illicites. 

     Il a aussi précisé d'autres plans pour le développement social, l'accent étant mis sur l'amélioration du niveau de vie, pour  assurer que chacun puisse jouir de ses droits à l'éducation, à  l'emploi, aux soins médicaux et de vieillesse et au logement en  vue de construire une société harmonieuse: 

     -- optimiser la structure des institutions d'enseignement,  promouvoir un développement équilibré de l'éducation obligatoire,  accélérer et généraliser l'enseignement secondaire du deuxième  cycle, développer l'enseignement professionnel et améliorer la  qualité de l'enseignement supérieur. Le pays va perfectionner le  système d'assistance aux élèves et garantir aux enfants des  familles pauvres et des travailleurs migrants en ville le droit de recevoir l'éducation obligatoire sur un pied d'égalité. 

     -- perfectionner le système d'assistance aux élèves et garantir aux enfants des familles pauvres et des travailleurs migrants en  ville le droit de recevoir l'éducation obligatoire sur un pied d' égalité. 

     -- mettre en place les systèmes de services sanitaires publics, de services médicaux, de garantie de soins médicaux et d' approvisionnement en médicaments, de manière à offrir aux  habitants urbains et ruraux un service fiable, efficace, commode  et peu onéreux dans ces domaines. Le pays promouvra aussi le  système de logement et accélèrera la résolution des difficultés de logement des familles à revenu bas dans les régions urbaines. 

     -- continuer à mettre l'accent sur la prévention, à donner une  priorité particulière aux régions rurales, à combiner la médecine  traditionnelle chinoise et la médecine occidentale.

    Hu Jintao appelle à construire un monde harmonieux  

   BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Les peuples de tous les pays  doivent travailler ensemble pour construire un monde harmonieux, a appelé Hu Jintao dans son discours prononcé lundi devant le 17ème  congrès national du Parti communiste chinois (PCC). 

     "Nous sommes d'avis que les différents peuples doivent  conjuguer leurs efforts pour transformer notre planète en un monde harmonieux où règneront une paix durable et une prospérité commune ", a dit M. Hu.  

     Toutefois, le monde reste encore loin de la tranquillité. La  cause de la paix et du développement se doit de faire face à de  multiples difficultés et défis, a-t-il rappelé. 

     En partageant les opportunités favorables au développement  et en relevant ensemble les défis de toutes sortes, la cause de la paix et du développement de l'humanité constitue une tâche  touchant aux intérêts fondamentaux des peuples du monde et traduit parfaitement leur aspiration commune.  

     Pour cet objectif, M. Hu a proposé que tous les pays restent fidèles aux buts et aux principes de la Charte de l'ONU, et  respectent le droit international ainsi que les normes  universellement reconnues qui régissent les relations  internationales, de manière à faire valoir la démocratie, la  concorde, la coopération et le développement commun dans les  relations internationales.  

     --Sur le plan politique, les pays devraient se respecter et  se consulter sur un pied d'égalité afin de promouvoir ensemble la  démocratisation des relations internationales ;  

     --Sur le plan économique, ils devraient coopérer pour une  complémentarité mutuelle et veiller à faire évoluer la  mondialisation économique vers un sens en faveur de l'équilibre  des forces, des bénéfices généralisés et d'un progrès gagnant- gagnant;  

     --Sur le plan culturel, ils devraient s'instruire  mutuellement, rechercher un terrain d'entente par delà les  divergences, respecter la diversité du monde et favoriser ensemble la prospérité et le progrès de la civilisation humaine ;  

     --Sur le plan de la sécurité, ils devraient, en vue de  maintenir la paix et la stabilité mondiales, renforcer la  coopération sur la base d'une confiance mutuelle et, veiller  surtout à régler les différends internationaux par des moyens  pacifiques au lieu de recourir à la guerre ;  

     --Sur le plan environnemental, les pays devraient uvrer  conjointement à l'amélioration de l'environnement en s'entraidant, de manière à protéger ensemble la Terre, planète habitable unique  pour l'être humain. 

     Quels que soient les changements de la situation  internationale, le gouvernement et le peuple chinois hisseront  toujours bien haut l'étendard de la paix, du développement et de  la coopération. Ils poursuivront une politique extérieure d' indépendance et de paix, et sauvegarderont la souveraineté, la  sécurité et les intérêts du développement de leur pays, tout en  restant fidèles au but de leur politique étrangère qui est de  sauvegarder la paix mondiale et de favoriser un essor commun.  

     Réitérant que la Chine suivrait indéfectiblement la voie du  développement pacifique, Hu a dit que la Chine s'opposait au  terrorisme, à l'hégémonie et à la politique du plus fort sous tous leurs aspects, qu'elle ne participerait pas à la course aux  armements, et par conséquent, qu'elle ne constituerait jamais une  menace pour aucun pays sur le plan militaire et ne rechercherait  ni hégémonie ni expansion. 

     La Chine ne peut pas assurer son développement sans le monde, tout comme celui-ci ne peut pas maintenir sa prospérité et sa  stabilité sans la Chine, a souligné M.Hu, "la Chine ne recherchera jamais ses intérêts aux dépens d'autrui et n'agira jamais au  détriment de ses pays voisins".  

     Le 17e Congrès du PCC se déroulera pendant 7 jours jusqu'à  dimanche.

      Le PCC est incompatible avec la corruption, déclare Hu Jintao  

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- Le Parti communiste chinois (PCC)  est incompatible avec la corruption et il est nécessaire de  renforcer efficacement la lutte contre ce sujet, a déclaré Hu  Jintao lundi matin à Beijing dans son discours prononcé au 17e  Congrès national du PCC. 

     "La nature et l'objectif du PCC décident qu'il est incompatible avec la corruption et les autres phénomènes néfastes, comme le  sont l'eau et le feu", a indiqué Hu au nom du 16e Comité central  du PCC, soulignant que "sanctionner résolument la corruption et la prévenir efficacement est une des questions cruciales qui décident de l'évolution de l'opinion publique et de la survie du Parti." 

     Notant que l'anticorruption est une lutte de longue haleine,  difficile et complexe, Hu a appelé les membres du Parti à  continuer à appliquer le principe selon lequel on doit, dans la  lutte anticorruption, s'attaquer aussi bien aux racines du mal qu' à ses manifestations et, par un traitement global, recourir  simultanément au châtiment et à la prévention.  

     Il faudra, tout en punissant fermement la corruption, porter  une attention accrue à l'attaque contre la racine du mal, à la  prévention et à l'édification institutionnelle, a-t-il bien noté. 

     Depuis la tenue du 16e Congrès national du PCC en 2002, le  Parti a sanctionné un grand nombre d'officiels de haut niveau, y  compris l'ancien chef du Parti à Shanghai Chen Liangyu et l'ancien directeur du Bureau d'Etat des Statistiques Qiu Xiaohua. 

     Les statistiques montrent que plus de 110 000 membres du Parti  ont été sanctionnés en 2005, représentant 0,16% du nombre total  des membres du Parti. Le nombre des personnes ayant été  sanctionnées est passé à quelque 90 000 l'an dernier, soit 0,14%  du total. 

     Fondé en 1921, le Parti a gouverné le pays pendant 58 ans  depuis 1949 et le nombre de ses membres a dépassé 70 millions. 

     Tout en reconnaissant que l'éducation et la gestion des membres du Parti constituaient une tâche plus ardue qu'auparavant, Hu  s'est déclaré confiant en la réalisation des trois tâches  historiques: faire progresser la modernisation du pays, réaliser  la réunification de la patrie et contribuer à la sauvegarde de la  paix mondiale et à la promotion du développement commun.

  

    Hu Jintao trace une feuille de route pour la Chine: croissance  viable et plus de démocratie  

    BEIJING, 15 octobre (XINHUA) -- La Chine continuera d'alimenter la croissance économique en quadruplant son produit intérieur brut ( PIB) par personne de l'année 2000 en 2020, sous conditions d'une  consommation réduite des ressources et de plus grands efforts de  protection de l'environnement. 

     La Chine fera ce qu'il faut également pour réduire le grand  écart des revenus, et étendre la démocratie pour ses 1,3 milliard  d'habitants. Elle modernisera son armée, améliorera sa "culture  immatérielle", et travaillera à signer un traité de paix à travers le détroit de Taïwan sur la base du principe d'une seule Chine. 

     Hu Jintao, secrétaire général du 16ème Comité central du Parti  communiste chinois (PCC), a présenté les objectifs ambitieux du  pays pour ses développements économique, politique et social,  ainsi que la position de la nation sur la scène mondiale, lors du  17ème Congrès national du PCC lundi.   

     Une société d'aisance moyenne  

     Alors qu'il a mentionné plus d'une trentaine de fois  l'expression de "réforme et d'ouverture" dans son discours de deux heures et demi, Hu a dit que la Chine quadruplerait la valeur de  son PIB par tête au cours des 13 prochaines années et parviendrait à l'établissement d'"une société d'aisance moyenne sur tous les  plans". 

     L'objectif est bien plus exigeant que celui établi par le PCC  il y a cinq ans lors du 16ème Congrès national, qui visait à un  quadruplement de la valeur du PIB d'ici 2020, mais sans préciser  par tête, ont noté les observateurs. 

     De plus, le nouvel objectif doit être achevé "en optimisant la  structure économique et en améliorant les résultats économiques  tout en réduisant la consommation des ressources et protégeant  l'environnement", a dit Hu dans son rapport. 

     Le PIB de la Chine a augmenté de 10% par an en moyenne pendant  les cinq dernières années, mais à un coût trop élevé pour les  ressources et l'environnement, a-t-il reconnu. 

     Hu a tracé un beau modèle de la société d'aisance moyenne,  parlant de la Chine comme d'un grand pays socialiste en  développement à la civilisation ancienne, qui a "pratiquement  accompli son industrialisation, avec une force nationale générale  ayant significativement augmenté et un marché intérieur se  classant comme l'un des plus grands au monde". Cette société  d'aisance moyenne sera caractérisée par l'amélioration du niveau  de vie de la population, des droits démocratiques plus grands, des normes plus éthiques, une plus grande vitalité sociale couplée à  plus de stabilité et unité. 

     Le principe consistant à "mettre l'humain au premier plan" a  longtemps été une ligne directrice du PCC, qui a résulté en  l'abolissement de l'ancienne taxe agricole et la gratuité de  l'éducation dans les zones rurales pauvres ces cinq dernières  années. 

     A cet égard, Hu s'est engagé sur le fait que la réforme du  système de distribution des revenus serait approfondie pour  renverser la tendance à l'élargissement de la disparité des  revenus dans les années à venir. 

     Un modèle raisonnable et ordonné de distribution des revenus  sera fondamentalement mis en place, "avec les personnes à revenus  moyens formant la majorité" et la pauvreté absolue pratiquement  éliminée, a dit Hu. 

     Des plans détaillés ont aussi été inclus dans le rapport de Hu  sur l'amélioration du niveau de vie du peuple, pour assurer que  chacun jouisse de ses droits à l'éducation, à l'emploi, aux soins  médicaux et vieillesse ainsi qu'au logement. 

     Plus de démocratie 

     Les caractères chinois pour la démocratie (Minzhu) furent de  ceux qui ont été les plus utilisés dans le rapport de Hu,  apparaissant au moins 60 fois. 

     La Chine "étendra la démocratie populaire afin d'assurer le  statut du peuple comme maître du pays", a dit Hu aux plus de 2 000 délégués participant au congrès, retransmis en direct sur les  télévisions et radios nationales. 

     La Chine a besoin d'améliorer les institutions pour la  démocratie, diversifier ses formes et élargir ses canaux, de mener des élections et prises de décision démocratiques selon la loi  garantissant le droit du peuple d'être informé, de participer,  d'être écouté et de superviser, a dit Hu. 

     Hu a aussi dit que le PCC "étendrait la démocratie au sein du  Parti pour développer la démocratie populaire" en augmentant la  transparence des affaires du Parti et "en s'opposant et empêchant  la prise de décision arbitraire par un individu ou une minorité de personnes". 

     Avec la récente promotion de deux non-communistes -- Wan Gang  et Chen Zhu -- comme ministres, Hu a promis que le Parti " sélectionnerait et recommanderait un grand nombre de non-membres  du PCC de l'élite dans des postes de dirigeants".  

     Hu s'est engagé à continuer d'intensifier la lutte contre les  malversations "en s'assurant que tous les cas impliquant des  violations de la loi et de la discipline soient absolument  investiguées et traitées et que tous les corrupteurs soient  sévèrement sanctionnés selon la loi". 

     Des centaines de milliers d'officiels corrompus, dont l'ancien secrétaire du Parti à Shanghai Chen Liangyu, ont été arrêtés ces  cinq dernières années. Dans la seule année 2006, plus de 90 000  membres du Parti ont été disciplinés, indiquent les statistiques. 

     L'ancienne philosophie chinoise d'harmonie a été consacrée dans les politiques intérieures de la Chine, et la Chine l'introduit  également dans le monde en appelant à la construction d'un monde  harmonieux. 

     Hu a aussi dit que la Chine moderniserait son armée mais en  soulignant que "la Chine poursuit une politique de défense  nationale, qui est défensive par nature, et qu'elle ne s'engage  dans aucune course à l'armement et ne pose aucune menace envers  aucun autre pays". 

     "La Chine s'oppose à toutes les formes de politiques  d'hégémonisme et de puissance et ne recherchera jamais ni  hégémonie ni expansion", a-t-il assuré. 

     Hu a condamné les forces pour l''indépendance de Taïwan' pour  avoir renforcé leurs activités sécessionnistes et mis sérieusement en danger le développement pacifique des relations à travers le  détroit. Il a appelé solennellement à mettre fin réellement aux  hostilités existant entre les deux rives du détroit grâce à des  consultations menées sur la base d'une Chine unique, à parvenir à  un accord de paix et à établir un cadre régissant le développement pacifique de leurs relations. 

     Hu a également fait la somme des accomplissements réalisés par  la Chine ces cinq dernières années et dans les trois dernières  décennies depuis que la politique de réforme et d'ouverture a été  initiée, tout en rendant un hommage passionné aux trois  générations de dirigeants du PCC menées par Mao Zedong, Deng  Xiaoping et Jiang Zemin, pour leurs glorieuses contributions à la  construction de la nouvelle Chine.

 

 

Suggest To A Friend
  Print